CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans ce comté lors des prochaines élections, Steven Blaney, a critiqué, le 22 août, les «annonces préélectorales» du gouvernement libéral au profit de Chantier Davie qui ne résultent pas en l’octroi de contrats immédiats. Pour ce faire, l’élu lévisien s’en est pris à la décision d’Ottawa «de permettre la location et l’acquisition d’un traversier construit à l’étranger par Marine Atlantique».

«Ici, on sait ce que ça donne de faire construire un navire à l’étranger (problèmes sur le traversier québécois F.-A.-Gauthier que réparent actuellement les travailleurs de la Davie). Cela donne un produit d’une qualité qui n’est pas celle livrée par les chantiers canadiens. Ici, on a l’expertise et les compétences», a d’emblée lancé M. Blaney lors d’un point de presse près du chantier maritime lévisien.

C’est la publication, le 17 juillet dernier, d’une demande de qualifications en vue de la livraison d’un nouveau navire par Marine Atlantique, une société d’État canadienne qui offre un service de transport de marchandises et de passagers entre Terre-Neuve-et-Labrador et la Nouvelle-Écosse, qui a provoqué la déception de Steven Blaney.

Dans son communiqué de presse pour annoncer la nouvelle, Marine Atlantique a alors indiqué que sa demande est «ouverte aux soumissionnaires nationaux et internationaux intéressés par la fourniture d’un nouveau navire».

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis se demande donc pourquoi «les libéraux se tournent vers les chantiers étrangers» alors que Chantier Davie pourrait réaliser rapidement ce contrat qu’il estime d’une valeur entre 200 M$ et 300 M$. Surtout que le gouvernement serait en «flagrante contradiction» avec la Stratégie nationale de construction navale selon M. Blaney.

«Le ministre des Transports, Marc Garneau, ne peut se laver les mains de cette violation, car le vérificateur général du Canada a clairement indiqué que les plans d’acquisition des sociétés de la Couronne doivent être approuvés par le gouvernement. Le ministre Garneau a la capacité d’annuler l’appel d’offres pour exiger que les traversiers de la flotte fédérale soient construits au Canada. Sinon, on va devoir conclure que les belles annonces de cet été, alors qu’il y a encore des mises à pied au Chantier, ce ne sont que de la frime», a argué l’élu conservateur.

Blaney veut que Davie soit sélectionné

 Du même souffle, Steven Blaney a commenté la décision du gouvernement fédéral de prolonger de sept jours la période d’inscription des entreprises au processus pour déterminer le troisième chantier maritime canadien pouvant soumissionner dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Selon le Journal de Québec, c’est à la demande d’un chantier maritime ontarien qu’Ottawa a pris cette décision.

Chantier Davie espère ardemment obtenir cette place dans la Stratégie nationale de construction navale, ce qui lui permettrait d’obtenir des contrats évalués à plusieurs milliards de dollars. Une candidature qui est fortement appuyée par Steven Blaney, qui a en a profité pour écorcher une nouvelle fois ses adversaires libéraux.

«Ça ressemble à de la frime libérale. Davie est le plus grand chantier canadien et il a démontré son expertise pour construire l’Astérix et le Cecon Pride. Je suis sûr que le Chantier Davie est le meilleur pour faire partie de la Stratégie nationale de construction navale. […] On fait miroiter des contrats alors que les libéraux pourraient octroyer dès maintenant le contrat pour l’Obélix (deuxième navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne) et faire rentrer les travailleurs la semaine prochaine, ce que mon chef Andrew Scheer a promis de réaliser si nous obtenons le pouvoir», a conclu M. Blaney.

Les libéraux s'expliquent mal la sortie

Invité à réagir à la sortie de Steven Blaney sur l'appel d'offres de Marine Atlantique par le Journal, le gouvernement libéral a défendu son approche, tout en lançant des pointes contre le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

«L’objectif du processus est de permettre à Marine Atlantic Inc. de se procurer un navire de grande qualité qui réponde à ses besoins opérationnels spécifiques, à un prix avantageux, et ce, dans un court laps de temps. Un processus d’approvisionnement ouvert et concurrentiel mené par Marine Atlantic Inc. sur le marché mondial est la manière la plus appropriée d’atteindre cet objectif. J’aimerais ajouter qu’il est très étonnant de voir que ce soit une préoccupation pour le député de Lévis qui n’a pas levé le petit doigt pour inclure la Davie quand son parti a créé sa Stratégie nationale de construction navale. Je tiens également à rappeler que le contrat que notre gouvernement a octroyé à la Davie pour l’entretien de 3 frégates canadiennes est le plus important contrat fédéral de l'histoire de la Davie», a affirmée Delphine Denis, porte-parole du ministre Marc Garneau.

Les plus lus

Entrepreneur à seulement 16 ans

Passionné de mode et de marketing, Félix Fortier, un jeune homme de 16 ans vient de lancer sa propre compagnie de vêtement, Originz. À la suite de son passage au concours Face aux Dragons de Lévis, le natif de la région a acquis beaucoup d’expérience et de connaissances dans le domaine.

La liste des candidats est maintenant connue

Élections Canada a rendu publique, le 2 octobre, la liste officielle des candidats qui croiseront le fer dans chacune des 338 circonscriptions du pays lors des élections fédérales 2019, le 21 octobre prochain. Le portrait des luttes dans les comtés de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Avenir des commissions scolaires : la CSDN présente son projet de réforme

Dans les dernières semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté au cabinet du ministre de l’Éducation du Québec le résultat de sa démarche lancée après le départ fracassant de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), en juin dernier, en lien avec l’avenir des commissions scolaires. En entrevue avec le Journal, le président de la CSDN, Jérôme Demers, a partagé...

Pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches : une problématique préoccupante

Le Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches (RGFCA) a dévoilé, le 23 septembre dernier, son État de la situation sur la pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches. L’étude a permis de confirmer que cet enjeu touche particulièrement les femmes de la région et qu’un déséquilibre net existe toujours entre les femmes et les hommes à ce niveau.

Les plans du Centre culturel de Lévis dévoilés

La conception du projet de l’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été confiée à l’Atelier TAG de Montréal à l’issue d’un concours d’architecture. Les travaux pour réaliser l’investissement de 9 M$ commenceront en 2021.

Les candidats de Lévis-Lotbinière débattent

Cinq des six candidats à l’élection fédérale du 21 octobre dans la circonscription de Lévis-Lotbinière ont débattu de différents grands enjeux abordés depuis le début de la campagne électorale. À l’invitation du Cégep de Thetford, ils se sont réunis, le 8 octobre, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Khuon veut un meilleur partage des richesses

Le Nouveau parti démocratique (NPD) a dévoilé son candidat dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pour les élections fédérales du 21 octobre prochain. Le Lévisien d’adoption d’origine cambodgienne, Chamroeun Khuon, souhaite faire de sa première aventure politique une expérience qui lui ressemble.

Chaudière-Appalaches accueillera 20 nouveaux médecins de famille

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches prévoit et souhaite l’arrivée de 20 nouveaux médecins sur son territoire au cours de la prochaine année.

Nouvel outil pour les entreprises : Action main-d’œuvre Lévis

Bien au fait de la pénurie de main-d’œuvre sur son territoire, la Ville de Lévis a mis sur pied un guichet unique appelé Action main-d’œuvre Lévis qui appuie les entreprises en ce qui concerne les enjeux de main-d’œuvre, le 18 septembre dernier. Ce projet a nécessité un investissement de 300 000 $ de la Ville.

Logement social : le FRAPRU demande des engagements supplémentaires à Lévis

Par voie de communiqué, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a profité de la Journée mondiale de l'habitat, le 7 octobre, pour déplorer qu'un quart des locataires de Lévis «paient trop cher pour se loger» et demander à tous les paliers de gouvernement d'agir pour s'attaquer à cette problématique.