CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans ce comté lors des prochaines élections, Steven Blaney, a critiqué, le 22 août, les «annonces préélectorales» du gouvernement libéral au profit de Chantier Davie qui ne résultent pas en l’octroi de contrats immédiats. Pour ce faire, l’élu lévisien s’en est pris à la décision d’Ottawa «de permettre la location et l’acquisition d’un traversier construit à l’étranger par Marine Atlantique».

«Ici, on sait ce que ça donne de faire construire un navire à l’étranger (problèmes sur le traversier québécois F.-A.-Gauthier que réparent actuellement les travailleurs de la Davie). Cela donne un produit d’une qualité qui n’est pas celle livrée par les chantiers canadiens. Ici, on a l’expertise et les compétences», a d’emblée lancé M. Blaney lors d’un point de presse près du chantier maritime lévisien.

C’est la publication, le 17 juillet dernier, d’une demande de qualifications en vue de la livraison d’un nouveau navire par Marine Atlantique, une société d’État canadienne qui offre un service de transport de marchandises et de passagers entre Terre-Neuve-et-Labrador et la Nouvelle-Écosse, qui a provoqué la déception de Steven Blaney.

Dans son communiqué de presse pour annoncer la nouvelle, Marine Atlantique a alors indiqué que sa demande est «ouverte aux soumissionnaires nationaux et internationaux intéressés par la fourniture d’un nouveau navire».

Le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis se demande donc pourquoi «les libéraux se tournent vers les chantiers étrangers» alors que Chantier Davie pourrait réaliser rapidement ce contrat qu’il estime d’une valeur entre 200 M$ et 300 M$. Surtout que le gouvernement serait en «flagrante contradiction» avec la Stratégie nationale de construction navale selon M. Blaney.

«Le ministre des Transports, Marc Garneau, ne peut se laver les mains de cette violation, car le vérificateur général du Canada a clairement indiqué que les plans d’acquisition des sociétés de la Couronne doivent être approuvés par le gouvernement. Le ministre Garneau a la capacité d’annuler l’appel d’offres pour exiger que les traversiers de la flotte fédérale soient construits au Canada. Sinon, on va devoir conclure que les belles annonces de cet été, alors qu’il y a encore des mises à pied au Chantier, ce ne sont que de la frime», a argué l’élu conservateur.

Blaney veut que Davie soit sélectionné

 Du même souffle, Steven Blaney a commenté la décision du gouvernement fédéral de prolonger de sept jours la période d’inscription des entreprises au processus pour déterminer le troisième chantier maritime canadien pouvant soumissionner dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Selon le Journal de Québec, c’est à la demande d’un chantier maritime ontarien qu’Ottawa a pris cette décision.

Chantier Davie espère ardemment obtenir cette place dans la Stratégie nationale de construction navale, ce qui lui permettrait d’obtenir des contrats évalués à plusieurs milliards de dollars. Une candidature qui est fortement appuyée par Steven Blaney, qui a en a profité pour écorcher une nouvelle fois ses adversaires libéraux.

«Ça ressemble à de la frime libérale. Davie est le plus grand chantier canadien et il a démontré son expertise pour construire l’Astérix et le Cecon Pride. Je suis sûr que le Chantier Davie est le meilleur pour faire partie de la Stratégie nationale de construction navale. […] On fait miroiter des contrats alors que les libéraux pourraient octroyer dès maintenant le contrat pour l’Obélix (deuxième navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne) et faire rentrer les travailleurs la semaine prochaine, ce que mon chef Andrew Scheer a promis de réaliser si nous obtenons le pouvoir», a conclu M. Blaney.

Les libéraux s'expliquent mal la sortie

Invité à réagir à la sortie de Steven Blaney sur l'appel d'offres de Marine Atlantique par le Journal, le gouvernement libéral a défendu son approche, tout en lançant des pointes contre le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

«L’objectif du processus est de permettre à Marine Atlantic Inc. de se procurer un navire de grande qualité qui réponde à ses besoins opérationnels spécifiques, à un prix avantageux, et ce, dans un court laps de temps. Un processus d’approvisionnement ouvert et concurrentiel mené par Marine Atlantic Inc. sur le marché mondial est la manière la plus appropriée d’atteindre cet objectif. J’aimerais ajouter qu’il est très étonnant de voir que ce soit une préoccupation pour le député de Lévis qui n’a pas levé le petit doigt pour inclure la Davie quand son parti a créé sa Stratégie nationale de construction navale. Je tiens également à rappeler que le contrat que notre gouvernement a octroyé à la Davie pour l’entretien de 3 frégates canadiennes est le plus important contrat fédéral de l'histoire de la Davie», a affirmée Delphine Denis, porte-parole du ministre Marc Garneau.

Les plus lus

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...

Bagage de vie pour les jeunes dans le besoin

La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches procédera à la collecte de dons sous forme de sacs et de bagages aidant ainsi les jeunes dans le besoin à transporter leurs effets personnels convenablement, le 21 novembre prochain. La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches s’est fixée l’objectif d’amasser 300 sacs neufs ou usagés en excellente condition.

Ferme Chapais : comment lui donner une nouvelle vie?

Que deviendra la ferme Chapais? L’immense site de 40 hectares situé en plein cœur de Lévis attise bien des convoitises. Alors que la Ville a déjà exprimé sa volonté d’en devenir propriétaire, c’était au tour des citoyens de faire part de leurs idées.

38e édition du tournoi junior de Saint-Romuald : faire sa place parmi les meilleurs

Le Tournoi provincial junior Lefrançois-Lorrain de Saint-Romuald tiendra sa 38e édition du 26 novembre au 1er décembre prochain au Complexe 2 Glaces Honco. Ce seront 36 équipes qui s’affronteront dans les catégories AA, A et B, alors que le tournoi cherche à confirmer sa place comme l’un des plus importants tournois de hockey junior au Québec.