Seulement en juillet à Lévis, 121 ventes ont été enregistrées contrairement à 69 dans le même mois l’an dernier, soit une variation positive de 75 %. CRÉDIT : BIGSTOCK

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

On remarque qu’en juillet, la croissance des ventes s’est accélérée sur le territoire lévisien.

La Rive-Sud, qui comprend les secteurs de la Chaudière-Ouest, de l’Ancien Lévis et de la Chaudière-Est, a d’ailleurs connu des ventes qui se sont «propulsées de façon spectaculaire en juillet», avec une variation positive de 75 % par rapport à la même période l’an dernier. Selon un communiqué émis par l’APCIQ, «cette forte activité confirme une effervescence qui s’est manifestée au printemps».

Si l’on s’en remet aux trois trimestres précédents, ce dernier suit la même tendance, avec une hausse de l’activité, soulignant la reprise du marché. Pour preuve, ce sont 389 ventes résidentielles qui ont été enregistrées à Lévis au cours du deuxième trimestre 2019. Ces données représentent une hausse de 10 % en comparaison avec le même trimestre de 2018. 

Surtout de l’unifamiliale

Aux dires d’Éric Lemieux, directeur adjoint du service de l’analyse du marché pour l’APCIQ, le territoire de Lévis est composé en majorité de maisons unifamiliales. En ce sens, les ventes de ce type de propriétés constituent les plus importantes avec 318, tandis que les copropriétés et les plex, qui comptent entre 2 et 5 logements, ne représentent respectivement que 46 et 24 ventes pendant le deuxième trimestre.

Toutefois, bien que la tendance soit à la hausse en ce qui concerne le nombre de ventes, le prix des maisons tend à rester similaire. En effet, comme l’explique M. Lemieux, «le prix médian d’une maison unifamiliale sur la Rive-Sud se situe à 243 100 $.

Cela signifie que la moitié des maisons s’est vendue à un prix supérieur et que l’autre moitié s’est vendue à un prix inférieur», précise-t-il. Ce chiffre ne représente donc qu’une hausse de 3 % du prix des unifamiliales sur la même période en 2018.

En outre, toujours selon les données de la base provinciale Centris des courtiers immobiliers, qui ne prend pas en considération les inscriptions avec DuProprio, le vendeur d’une maison unifamiliale devait compter en moyenne 152 jours avant de se départir de sa maison. Ce délai augmente à 208 jours pour les copropriétés. 

Ventes totales résidentielles
2e trimestre 2019

Chaudière-Ouest 

 111 ventes = baisse de 2 %

 Chaudière-Est

123 ventes = hausse de 8 %

 Ancien-Lévis (Desjardins, Saint-Henri et Beaumont)

155 ventes = hausse de 21 % 

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.

Norah et Romy Carpentier : le bureau du coroner précise son rôle

L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Une maison des aînés et alternative à Saint-Étienne-de-Lauzon

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, accompagnée de Marc Picard, député des Chutes-de-la-Chaudière, a annoncé la création d’une maison des aînés et alternative dans le secteur Saint-Étienne-de-Lauzon au prolongement de l’avenue Albert-Rousseau, le 28 juillet.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter

Sept personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs continue d'augmenter. Au Québec, le dernier bilan fait état de 145 nouveaux cas.

COVID-19 : de nouveaux cas dans la région

Quatre nouveaux cas infectés de nouveau coronavirus ont été répertoriés sur le territoire de la Chaudière-Appalaches recensent les données des dernières 24 heures au Québec, ce 2 août. Au total, 141 cas ont été ajoutés au compteur dans l’ensemble de la province.