Le nouveau lecteur optique du centre de tri de Lévis de Société VIA permettra de traiter 5 000 tonnes de produits recyclables de plus par année. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

L’entreprise de recyclage Société VIA a intégré un cinquième lecteur optique aux installations de son centre de tri de Lévis. Cet ajout représente un investissement de plus de 2 M$ et permettra d’accroître considérablement sa production.

Ce genre de lecteur optique permet de détecter le type des matières recyclables et de les éjecter par catégorie à l’aide de jets d’air. «C’est hyper rapide et on peut apprendre au lecteur optique toutes les sortes de matières, donc c’est beaucoup plus efficace et rapide qu’un appareil mécanique standard. Ce robot peut traiter jusqu’à 10 produits à la seconde», a expliqué Jean-Sébastien Daigle, président-directeur général chez Société VIA.

L’entreprise qui possède 4 centres de tri dans l’est du Québec augmentera sa production au centre de Lévis de 10 %.

«On traite une centaine de tonnes de produits recyclables de plus par semaine, donc 5 000 tonnes par année, ce qui aura un impact majeur sur l’entreprise», a affirmé le président-directeur général de l’entreprise qui traite 45 000 à 50 000 tonnes de matières recyclables par année à Lévis et 120 000 tonnes par année dans l’ensemble de ses centres de tri.

Concrètement, ces 5 000 tonnes de matières recyclables sont l’équivalent de la production de 50 000 citoyens.

Une machine qui arrive à point

 L’industrie du recyclage est en transformation depuis quelques années, selon M. Daigle, ce qui diminue énormément les prix de vente. La fermeture du marché asiatique aux matières recyclables a entraîné cette baisse du prix de revente. En plus de la pénurie de main-d’œuvre qui s’étend sur une bonne partie de la province, ce nouveau lecteur optique permettra des économies au sein de ces deux créneaux. 

«On tente de simplifier les opérations et d’être moins dépendant de la main-d’œuvre à cause du contexte actuel. Ça vient pallier plusieurs de nos problèmes. C’est un investissement stratégique sur plusieurs points», a souligné M. Daigle. Cet ajout sauvera trois postes que l’entreprise peine à pourvoir.

De plus, comme la Ville de Lévis l’a souligné, la facture de recyclage coûte désormais plus du triple du prix habituel en raison de la transformation du marché. La Ville qui payait 20 $ pour recycler une tonne de matières recyclables en paye maintenant 70 $.

Par contre, le nouveau lecteur optique de la Société VIA permettra de diminuer certains coûts. «On est dans une période où les prix de vente sont bas, mais nos frais fixes sont toujours les mêmes. Si on traite 100 tonnes de plus par semaine, ça permet de diluer le coût à la municipalité et ça améliore la qualité», a mentionné l’entrepreneur.

Pour l’automne prochain, Société VIA a pour projet de bonifier de la même façon son centre de tri situé à Québec. Ce sont six lecteurs optiques qui devraient y être installés. «Ce sera notre plus gros projet de la dernière décennie. C’est une façon de bien se positionner pour l’avenir», a conclu Jean-Sébastien Daigle.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Conseil en bref : la Ville met fin au projet Rabaska

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 27 janvier dernier.

Finale locale de Cégeps en spectacle : Tommy Grandbois remporte le Premier Prix

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.