CRÉDIT : MARIE-CHRISTINE PATRY

À l’aube de la prochaine campagne électorale fédérale, le député sortant et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Steven Blaney, a dressé, le 4 septembre, le bilan de son plus récent mandat, un premier dans les rangs de l’opposition officielle à Ottawa. Selon l’élu lévisien, son travail a permis «des gains considérables» pour son comté.

C’est son travail dans le dossier du troisième lien interrives à l’est lors des quatre dernières années qui rend particulièrement fier Steven Blaney. Lors d’une entrevue avec le Journal, le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis s’est notamment réjoui que sa présentation d’un projet de troisième lien à l’est combinant le pont de l’Île-d’Orléans, tenue il y a plus de deux ans, ait notamment permis de dynamiser la mobilisation populaire.

Un mouvement qui a finalement mené à l’engagement du gouvernement provincial actuel de concrétiser le projet. Du même souffle, Steven Blaney a rappelé que son chef, Andrew Scheer, s’est engagé à appuyer le projet. D’ailleurs, il a dévoilé que le chef du PCC a promis au premier ministre du Québec, François Legault, de financer le projet s’il devient premier ministre du Canada, dans une lettre envoyée le 4 septembre.

«Quand tu boucles un réseau, tu crées un effet de synergie et tu répartis les pressions (sur le réseau routier). Nous avons vraiment de mettre à jour nos infrastructures. Le troisième lien permettra d’encadrer le développement urbain et favoriser notre prospérité et notre développement. (Les derniers développements dans le dossier depuis deux ans), c’est une grande victoire pour les gens du comté. J’en suis profondément satisfait», a déclaré M. Blaney.

Notons que s’il souligne qu’il respectera la décision finale du gouvernement provincial dans le dossier puisque ce dossier est sous sa responsabilité, l’élu lévisien a profité de l’occasion pour demander au ministère des Transports d’évaluer la possibilité d’un troisième lien à l’est combinant le pont de l’Île-d’Orléans.

Œuvrer pour la Davie

Également, Steven Blaney a défendu son travail lors de son actuel mandat en faveur du chantier maritime Davie.

Si certains de ses futurs adversaires ont déploré qu’il n’ait rien fait pour l’entreprise lévisienne depuis plusieurs années, le député sortant dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis n’est pas de cet avis. Il n’a pas caché sa joie d’avoir notamment «forcé la main aux libéraux» pour que le contrat de construction du navire de ravitaillement Astérix soit accordé à Davie tout de suite après les élections fédérales de 2015. Un projet qui aura finalement «restauré la crédibilité» du chantier maritime de Lauzon selon M. Blaney.

«Depuis des mois, le Parti conservateur du Canada est le seul parti à s’être engagé à accorder rapidement le contrat de construction d’un deuxième navire ravitailleur. Quand même bien qu’ils viennent nous parler d’erreur historique, l’erreur, c’est les quatre dernières années (de gestion) des libéraux. Ils ont abandonné le chantier. Quand les libéraux ont pris le pouvoir, il y avait 1 400 travailleurs au chantier. Maintenant, il y en a à peine 400. Malgré toutes leurs belles annonces avant les élections, il y a des mises à pied au chantier», a-t-il renchéri.

Autres réalisations

Également, le député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis s’est dit satisfait que 66 organismes de son comté aient pu obtenir plus de 1 M$ grâce au programme Nouveaux Horizons pour les aînés, de l’organisation d’une vingtaine de ses cliniques de passeport, du succès de ses traversées caritatives à la nage du fleuve Saint-Laurent et du travail de son équipe pour accompagner les entreprises ayant besoin de travailleurs étrangers au cours des quatre dernières années.

Au niveau national, l’ancien ministre fédéral de la Sécurité publique s’est aussi dit content de voir que l’introduction du dépistage systématique de l’alcool au volant, qu’il avait initié, est maintenant obligatoire au pays.

Notons finalement que Steven Blaney a tenu à rappeler que ses bureaux de comté demeureront ouverts pendant la campagne afin de répondre aux demandes des citoyens.

Les plus lus

Un site de rencontre pas comme les autres

Quand on vit avec une incommodité physique, une déficience intellectuelle, une maladie chronique ou une paralysie, on peut se sentir plus vulnérable au regard des autres sur les sites de rencontre. Une plateforme d’un nouveau genre propose des «rencontres adaptées» à celles et ceux qui vivent avec une différence.

Un nouveau salon consacré au mieux-être à Lévis

Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

L’ascension musicale de Rosalie

C’est vêtue de son rose fashion à la montréalaise que la jeune chanteuse Rosalie Roberge s’est arrêtée à la résidence familiale du Vieux-Lévis pour profiter de courtes vacances entre deux projets. Un bon moment pour faire le point autour d’un café, alors qu’elle joint depuis peu sa voix au groupe de jazz québécois The Lost Fingers.

Le maire de Lévis exige des excuses d'Alexandre Turgeon

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a demandé, le 11 septembre, que le directeur général et vice-président exécutif du Conseil régional de l'environnement (CRE) de la Capitale-Nationale, Alexandre Turgeon, présente des excuses officielles à la population lévisienne pour des propos qu'il a tenus dans un article du Journal de Québec.

Le marché immobilier grouille à Lévis

Les récentes statistiques du marché immobilier résidentiel viennent d’être dévoilées par l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). Selon ces données, Lévis a vu ses ventes bondir dans le second trimestre de l’année en cours, mais les prix sont restés somme toute stables.

Nouveaux retards dans la collecte des déchets : la Ville met en place une série de mesures

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, le 6 septembre, qu'elle mettait en place des «mesures concrètes» afin d'aider les citoyens qui font face à de nouveaux retards pour la collecte des déchets.

Développer son leadership pour la communauté

Benjamin Bolduc, originaire et résident de Saint-Nicolas, aspire à un métier en finance. Le jeune cégépien de 18 ans a participé au Youth Ambassadors Program organisé par l’ambassade des États-Unis à Ottawa. Ce dernier a eu l’occasion de voyager pendant 3 semaines aux États-Unis avec un groupe de 13 Canadiens, le 17 juillet dernier.

9 M$ investis pour le logement abordable à Lévis

À Saint-Romuald, 84 unités de logements réparties dans 9 bâtiments ont été achetées au secteur privé par un organisme à but non lucratif et rénovées afin d’être louées à des familles au revenu plus modeste.

Lévis, ville de choix pour la famille?

En 2019 et pour une première fois en trois ans, la ville de Lévis ne figure plus parmi les 10 premières positions du classement des «Meilleures communautés au Canada pour les familles» établi par le magazine canadien Maclean’s.

Transport scolaire des PALS : une décision qui ne fait pas l’unanimité

Les parents des élèves aux Programmes arts-langues-sports (PALS) de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) des secteurs Lauzon, Saint-David, Saint-Romuald et Breakeyville, ont appris, trois semaines avant la rentrée, qu’à partir de cette année, le transport scolaire adapté aux élèves qui traînent leur bagage hors norme, comme l'équipement sportif, ira chercher leur enfant à un point de chut...