Sur la 1re photo : Daniel-Étienne Vachon, directeur du CFMVL, Jack Dupuis et Steve Jobin, enseignant au CFMVL. Sur la 2e photo : Jack Dupuis avec sa famille. CRÉDIT : MÉLANIE LABRECQUE

Jack Dupuis fait maintenant partie de l’élite mondiale de la mécanique de machinerie lourde. Le diplômé du Centre de formation en mécanique de véhicules lourds de Lévis (CFMVL) est revenu couvert d’argent du 45e Mondial des métiers qui a eu lieu à Kazan, en Russie, du 22 au 27 août.

Par Mélanie Labrecque - Collaboration spéciale

Ils étaient 15 jeunes professionnels d’autant de pays à travailler pour la médaille d’or. Pendant trois jours, à raison de deux périodes de trois heures, Jack devait analyser, résoudre et réparer différents problèmes: électricité, système hydraulique, freinage, etc., sur différents engins. Ce n’était pas toujours évident. 

«La compétition avait bien commencé, à la deuxième épreuve j’ai eu des difficultés. C’était une inspection de machinerie. Il y avait beaucoup de points. Je pensais que ce serait facile, mais c’était le contraire: les documents étaient difficiles à lire, il y avait la langue, je n’avais pas accès à un traducteur, je me suis stressé avec le temps. Après ça, je me suis rattrapé, j’ai mis ma mauvaise expérience de côté et j’ai fini en beauté», a-t-il décrit.

«Il a bien performé», a noté Steve Jobin, l’enseignant qui l’a aidé à se préparer. Cette deuxième place constituait également le meilleur résultat de l’équipe canadienne, ce qui a valu à Jack la médaille Meilleur de la nation. Parmi les 32 Canadiens, il est le seul à avoir rapporté une médaille.

Préparation

 Jack a laissé un emploi très lucratif dans une mine d’or au Nunavut afin de se consacrer entièrement à son entraînement. De février à mai, il se rendait, dès 5h, dans les ateliers du CFMVL pour travailler et parfaire ses compétences et ses connaissances.

«Les vacances, Jack n’en a pas eu cet été. Il les a passées à l’école et j’étais avec lui. Il a fait un gros travail. […] Il ne m’a jamais dit qu’il était tanné», a expliqué Steve Jobin. La veille de son départ pour la Russie, il était encore en train de résoudre des problèmes mécaniques, a noté M. Jobin.

S’est ajoutée une préparation mentale pareille à celle des athlètes de haut niveau. «On s’entraînait à faire face à l’imprévu, rapidement», a précisé M. Jobin. «On m’a expliqué que je n’avais pas le contrôle sur le temps et la performance des autres. Ça ne doit pas être des facteurs de stress. Le souci, c’est notre performance et notre travail», a poursuivi Jack.

De plus, pendant la compétition, avant les épreuves, il avait accès aux engins qui seraient présentés. Chaque fois, il prenait le temps de mémoriser le numéro de série. «Je pouvais, par la suite, aller voir les plans, me familiariser avec le fonctionnement afin d’être en mesure de bien effectuer un diagnostic.»

Parcours de rêve

La route qui a mené le résident de Val-Alain vers Kazan a été longue. Le jeune homme a dû faire ses preuves à plusieurs reprises. En 2017, il a gagné l’or une première fois aux Olympiades canadiennes des métiers et des technologies. L’année suivante, il a répété l’exploit aux olympiades québécoises et canadiennes. Il a pris part à une compétition en Europe où il a remporté une seconde place et a finalement participé aux qualifications pour l’équipe canadienne en mai dernier.

Histoire familiale

Derrière lui, il avait les membres de sa famille qui le supportait. «Il nous rend heureux avec ce qu’il réussit. On sait qu’il aime ça, que ce n’est pas forcé. C’est en lui», a confié sa grand-mère, Jocelyne Renaud Dupuis.

Fils et petit-fils de mécanicien, c’est entouré d’outils et de véhicules qu’il a grandi. «Je suis très fier de lui. Petit, il me suivait partout. Il en a fait des heures dans le garage et le cambouis. […] On a travaillé sur plusieurs projets ensemble quand il était petit», a expliqué son père, Stéphane Dupuis.

Les plus lus

Une neuvième glace sera ajoutée en 2021 à Lévis

Lévis ajoutera une nouvelle patinoire intérieure de dimension olympique à l’Aréna de Lévis. La Ville a déposé une demande au gouvernement dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS), doté de 294 M$ pour l’ensemble du Québec.

Un troisième lien reliant les deux centres-villes?

Selon ce qu'a dévoilé le FM93, le gouvernement provincial privilégierait un nouveau tracé pour le projet de troisième lien routier interrives entre Lévis et Québec. Plutôt que de passer près de l'île d'Orléans, l'infrastructure désirée par plusieurs dans la région relierait l'autoroute 20, à la hauteur de la route Monseigneur-Bourget à Lauzon, à l'autoroute Laurentienne, près du Stade Canac à Québ...

La FHQ ne veut pas que le bâtiment des Scies Mercier soit démoli

Dans une lettre transmise le 27 janvier au secrétaire du comité de démolition et au conseil municipal de la Ville de Lévis ainsi qu'à la ministre de la Culture du Québec, la Fédération histoire Québec (FHQ) s'est opposée «catégoriquement» à la demande de démolition du 220, rue Napoléon-Mercier, le bâtiment qu'a occupé pendant plusieurs décennies l'entreprise lévisienne Les Scies Mercier.

Pénurie de laine pour les tricoteuses au grand cœur

Depuis 2001, un groupe de tricoteuses bénévoles se réunit tous les mardis au Centre d’action bénévole Bellechasse-Lévis-Lotbinière (CABBLL) dans le secteur Lauzon afin de remettre leurs tricots à 21 organismes du territoire de Lévis, Bellechasse et Lotbinière qui viennent en aide aux gens dans le besoin. Cependant, les 110 tricoteuses font face à un défi depuis trois hivers, les dons de laine se f...

Les fournisseurs de la Davie déjà à pied d’œuvre

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

La voix de Laurie Drolet séduit Coeur de pirate

La Lévisienne Laurie Drolet a impressionné lors de son audition à l'aveugle à La Voix, télédiffusée le 9 février. Tous les juges se sont retournés pour sélectionner la chanteuse de 20 ans, qui a finalement décidé de joindre l'équipe de Coeur de pirate.

Une bourse d’honneur pour le Bunker de la science

Dans le cadre d’une initiative du gouvernement du Québec, David Bertrand, cofondateur du Bunker de la science situé dans le secteur de la Traverse, s’est mérité une bourse de 25 000 $ et 1 an de mentorat offert par le Réseau M de la Fondation de l’entrepreneurship.

La CSN demande que le réseau de la santé «redevienne un employeur de choix»

Les syndicats de la CSN représentant près de 20 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches ont fait le point, le 29 janvier, sur la pénurie et la rétention de main-d'oeuvre dans le réseau. Selon eux, les employés sont notamment à bout de souffle en raison de la «sévère pénurie de main-d'oeuvre».

Conseil en bref : la Ville met fin au projet Rabaska

Voici le résumé des éléments marquants du conseil municipal tenu par le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et les conseillers municipaux, le 27 janvier dernier.

Finale locale de Cégeps en spectacle : Tommy Grandbois remporte le Premier Prix

Le grand gagnant de la finale locale de Cégeps en spectacle est Tommy Grandbois. L’auteur-compositeur-interprète s’est démarqué par sa prestation, qui combinait effets vidéo et musicaux avec le chant, sur la scène du Cégep de Lévis-Lauzon le 5 février. L’humoriste Frédéric Provençal a raflé le Deuxième Prix et le Prix du public.