CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

C’est en présence d’une cinquantaine de militants conservateurs de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis que le député sortant de ce comté et candidat du Parti conservateur du Canada (PCC), Steven Blaney, a inauguré son local de campagne de Lévis lors d’un 5 à 7, le 17 septembre dernier. Une occasion pour le politicien lévisien de réitérer son appui à la construction d’un troisième lien interrives entre Québec et Lévis.

«(Au niveau de mes réalisations de mon dernier mandat), je suis particulièrement fier que le gouvernement provincial ait maintenant comme priorité de construire un troisième lien entre Lévis et Québec. Mon chef (Andrew Scheer) est très clair, un futur gouvernement fédéral conservateur appuiera financièrement Québec pour la réalisation d’un troisième lien à l’est», a déclaré M. Blaney devant ses partisans.

Selon le candidat conservateur, il est primordial qu’Ottawa supporte financièrement Québec pour que ce projet voie le jour en raison des avantages que l’infrastructure procurera pour Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, mais aussi pour la grande région de Québec.

«Si vous essayez de vous rendre vers le pont Pierre-Laporte sur l’autoroute 20 à 17h, bonne chance! Si vous souhaitez vous déplacer sur les routes 277 et 279 ou vous rendre à Beauport, il y a aussi beaucoup de congestion. Ça décourage les gens de venir travailler dans nos entreprises ou de s’établir dans certaines municipalités. […] C’est important de maintenir le cap. Quand on demande aux autres partis leur position s’ils sont en faveur ou pas du projet, c’est n’importe quoi sauf un oui. Nous, c’est un oui clair», a soutenu le candidat du PCC dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis.

«Très fier» de ses actions pour la Davie

Du même souffle, Steven Blaney s’est une nouvelle fois réjoui du travail qu’il a fait pour soutenir Chantier Davie lors de son dernier mandat. Et ce, même si plusieurs intervenants gravitant autour des activités du chantier maritime lévisien ont récemment critiqué le bilan du député sortant de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis à ce chapitre.

«À leur arrivée au pouvoir, les libéraux ont essayé d’enlever le contrat de l’Astérix (un navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne). Nous nous sommes battus et Davie a pu le réaliser. Les libéraux sont tellement contents qu’ils disent maintenant que c’est eux qu’ils l’ont fait. Ils ne disent toutefois pas toute l’histoire. Je rappelle notamment qu’Irving (Shipbuilding) a essayé de convaincre les libéraux de ne pas l’octroyer. (Si nous formons le gouvernement), on veut continuer (de supporter Davie) en leur donnant le contrat de l’Obélix (deuxième navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne) et d’autres contrats», a conclu Steven Blaney.

Les plus lus

Entrepreneur à seulement 16 ans

Passionné de mode et de marketing, Félix Fortier, un jeune homme de 16 ans vient de lancer sa propre compagnie de vêtement, Originz. À la suite de son passage au concours Face aux Dragons de Lévis, le natif de la région a acquis beaucoup d’expérience et de connaissances dans le domaine.

La liste des candidats est maintenant connue

Élections Canada a rendu publique, le 2 octobre, la liste officielle des candidats qui croiseront le fer dans chacune des 338 circonscriptions du pays lors des élections fédérales 2019, le 21 octobre prochain. Le portrait des luttes dans les comtés de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Avenir des commissions scolaires : la CSDN présente son projet de réforme

Dans les dernières semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté au cabinet du ministre de l’Éducation du Québec le résultat de sa démarche lancée après le départ fracassant de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), en juin dernier, en lien avec l’avenir des commissions scolaires. En entrevue avec le Journal, le président de la CSDN, Jérôme Demers, a partagé...

Pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches : une problématique préoccupante

Le Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches (RGFCA) a dévoilé, le 23 septembre dernier, son État de la situation sur la pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches. L’étude a permis de confirmer que cet enjeu touche particulièrement les femmes de la région et qu’un déséquilibre net existe toujours entre les femmes et les hommes à ce niveau.

Les plans du Centre culturel de Lévis dévoilés

La conception du projet de l’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été confiée à l’Atelier TAG de Montréal à l’issue d’un concours d’architecture. Les travaux pour réaliser l’investissement de 9 M$ commenceront en 2021.

Les candidats de Lévis-Lotbinière débattent

Cinq des six candidats à l’élection fédérale du 21 octobre dans la circonscription de Lévis-Lotbinière ont débattu de différents grands enjeux abordés depuis le début de la campagne électorale. À l’invitation du Cégep de Thetford, ils se sont réunis, le 8 octobre, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Khuon veut un meilleur partage des richesses

Le Nouveau parti démocratique (NPD) a dévoilé son candidat dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pour les élections fédérales du 21 octobre prochain. Le Lévisien d’adoption d’origine cambodgienne, Chamroeun Khuon, souhaite faire de sa première aventure politique une expérience qui lui ressemble.

Chaudière-Appalaches accueillera 20 nouveaux médecins de famille

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches prévoit et souhaite l’arrivée de 20 nouveaux médecins sur son territoire au cours de la prochaine année.

Nouvel outil pour les entreprises : Action main-d’œuvre Lévis

Bien au fait de la pénurie de main-d’œuvre sur son territoire, la Ville de Lévis a mis sur pied un guichet unique appelé Action main-d’œuvre Lévis qui appuie les entreprises en ce qui concerne les enjeux de main-d’œuvre, le 18 septembre dernier. Ce projet a nécessité un investissement de 300 000 $ de la Ville.

Logement social : le FRAPRU demande des engagements supplémentaires à Lévis

Par voie de communiqué, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a profité de la Journée mondiale de l'habitat, le 7 octobre, pour déplorer qu'un quart des locataires de Lévis «paient trop cher pour se loger» et demander à tous les paliers de gouvernement d'agir pour s'attaquer à cette problématique.