Gilles Lehouillier veut que les partis fédéraux répondent positivement à six demandes de son administration. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

C’est le 19 septembre que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a présenté ses demandes pour les partis fédéraux dans le cadre de la campagne électorale actuelle. Le financement du troisième lien interrives entre Lévis et Québec ainsi que la facilitation de l’immigration pour contrer la pénurie de main-d’œuvre sont au sommet des enjeux ciblés par la Ville de Lévis dans sa «liste d’épicerie».

Puisque le projet de tunnel Québec-Lévis est «un enjeu qui dépasse largement les frontières» de la région, Gilles Lehouillier prie les partis fédéraux de respecter «cette grande priorité nationale» du gouvernement du Québec. Pour ce faire, le premier citoyen de Lévis estime que le prochain gouvernement fédéral doit participer financièrement au projet.

«Au moment où l’on se parle, ce projet fait l’objet d’un large consensus auprès de la population de la région. On demande aux partis fédéraux de se compromettre. Je tiens à mentionner que le chef du Parti conservateur s’est déjà engagé auprès du gouvernement provincial de participer financièrement au projet s’il devient le prochain premier ministre. […] Ce qui compte, c’est que les travaux du troisième lien commencent d’ici la fin du mandat de la Coalition avenir Québec (2022), tel que promis», a déclaré M. Lehouillier.

En ce qui a trait à la pénurie de main-d’œuvre, le maire désire que les partis fédéraux travaillent à mettre en place des mesures désirées depuis quelques mois par son administration pour faciliter l’immigration.

La municipalité veut que les formalités pour les travailleurs étrangers temporaires soient simplifiées, que les délais de traitement des demandes de permis de travail soient raccourcis, que les travailleurs saisonniers étrangers de l’industrie touristique aient les mêmes facilités que ceux agricoles ainsi que les contraintes dans les procédures pour les travailleurs étrangers temporaires à bas salaire soient réduites.

«Je trouve curieux que la pénurie de main-d’œuvre soit un thème qui est comme laissé sur le paillasson lors de la campagne. Notre développement économique dépend (de la résolution de cette problématique). […]  En résumé, pour une ville qui est en situation de plein emploi, est-ce qu’on peut oublier les formulaires pour prouver qu’il n’y a pas un citoyen canadien qui peut occuper cet emploi? Ça va finir par affecter notre produit intérieur brut. Si on ne produit pas, on ne pourra pas vivre d’amour et d’eau fraîche», a imagé M. Lehouillier.

Demandes «traditionnelles»

Quant aux autres enjeux que son administration a identifiés, le maire de Lévis a réitéré plusieurs demandes déposées au gouvernement fédéral au cours des derniers mois. D’abord, Gilles Lehouillier exige que la ferme Chapais, propriété actuellement du gouvernement fédéral, soit cédée à la Ville de Lévis. Le premier magistrat souhaite qu’Ottawa cède le site pour la somme nominale de 1 $, comme le gouvernement fédéral l’a consenti pour l’Espace 400e à Québec.

Selon le plan actuel de la municipalité, la ferme Chapais deviendrait l’un des grands parcs urbains lévisiens. Le site pourrait accueillir un jardin communautaire, des événements, un centre de recherche et développement, des sentiers pédestres et une érablière en milieu urbain.

Ensuite, Gilles Lehouillier réclame au futur gouvernement fédéral que Chantier Davie soit reconnu comme le troisième chantier de la Stratégie nationale de construction navale et que l’entreprise lévisienne reçoive «sa juste part de contrats». 
Du même souffle, le maire a rappelé son souhait de voir Ottawa reconnaître l’autonomie des municipalités en ce qui a trait aux activités des aérodromes, à la suite du conflit entre la Ville et l’aérodrome de Pintendre.

Enfin, Gilles Lehouillier espère que les partis fédéraux s’engageront à ce que le futur gouvernement fédéral achète le pont de Québec afin de protéger «sa pérennité» et «corriger l’erreur historique d’avoir cédé l’infrastructure au Canadien National».

BD :

Les plus lus

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...

Bagage de vie pour les jeunes dans le besoin

La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches procédera à la collecte de dons sous forme de sacs et de bagages aidant ainsi les jeunes dans le besoin à transporter leurs effets personnels convenablement, le 21 novembre prochain. La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches s’est fixée l’objectif d’amasser 300 sacs neufs ou usagés en excellente condition.

Ferme Chapais : comment lui donner une nouvelle vie?

Que deviendra la ferme Chapais? L’immense site de 40 hectares situé en plein cœur de Lévis attise bien des convoitises. Alors que la Ville a déjà exprimé sa volonté d’en devenir propriétaire, c’était au tour des citoyens de faire part de leurs idées.

38e édition du tournoi junior de Saint-Romuald : faire sa place parmi les meilleurs

Le Tournoi provincial junior Lefrançois-Lorrain de Saint-Romuald tiendra sa 38e édition du 26 novembre au 1er décembre prochain au Complexe 2 Glaces Honco. Ce seront 36 équipes qui s’affronteront dans les catégories AA, A et B, alors que le tournoi cherche à confirmer sa place comme l’un des plus importants tournois de hockey junior au Québec.