CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE - ARCHIVES

Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge, a demandé une nouvelle fois, le 19 septembre, des «actions concrètes» pour soutenir le Chantier Davie. Arguant qu'un «député bloquiste de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pouvait être le seul allié du chantier maritime lévisien», il a aussi profité de l'occasion pour critique le bilan des conservateurs et des libéraux dans ce dossier.

«On dénombre huit actes manqués de la part du tandem conservateur et libéral depuis les deux derniers mandats, même si l’entreprise et ses fournisseurs disposent d’un modèle d’affaires d’avenir et représentent 50 % de la capacité de construction navale canadienne. C’est une série qui défie les lois de la probabilité et du hasard», a d'emblée soutenu M. Bouchard-Théberge, avant d'ajouter que l'effet successif des décisions des conservateurs et les libéraux «prive le Québec, d’un essor économique, et nuisent à l’émergence d’un fleuron et d’une fierté nationale».

Plus précisément, le candidat bloquiste a déploré que les conservateurs aient écarté l'entreprise lévisienne de la Stratégie nationale de construction navale en 2011.

De plus, Sébastien Bouchard-Théberge a critiqué la promesse du Parti conservateur du Canada d'octroyer de gré à gré le contrat de l'Obélix (deuxième navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne), une solution qui ne permet pas de maintenir à long terme les emplois sur le chantier maritime lévisien selon le candidat du BQ.

Du même souffle, il s'en est pris aux engagements des derniers mois du Parti libéral du Canada d'accorder plusieurs contrats. En plus de ne pas accorder «la juste part des contrats fédéraux et de ne pas générer de travail sur le chantier avant la fin de l’automne 2020», Sébastien Bouchard-Théberge estime que «la prestation libérale constitue une somme inexcusable de déni, d’indécision, et de délais indus et nuisibles au Chantier Davie».

Équité et transparence

Pour renverser la vapeur, le candidat bloquiste martèle que la Davie obtienne davantage de contrats et que le dossier soit traitée avec plus de transparence.

«Le Bloc québécois exige que la Davie soit immédiatement incluse comme troisième partenaire de la stratégie de construction navale et qu’elle obtienne sa juste part des contrats déjà attribués puisque ses chantiers rivaux ne livrent pas la marchandise. Dès mon assermentation en tant que député fédéral de la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, en l’absence d’attache partisane et sans l’effet des lobbys dans mon rôle, je voudrai connaître les causes des décisions néfastes pour l’économie régionale. Avant tout, j’assurerai à la population une information transparence dans le traitement des dossiers à enjeux stratégiques comme le développement de centre d’excellence navale au Québec, avec les Chantiers Davie», a-t-il conclu.

Les plus lus

Entrepreneur à seulement 16 ans

Passionné de mode et de marketing, Félix Fortier, un jeune homme de 16 ans vient de lancer sa propre compagnie de vêtement, Originz. À la suite de son passage au concours Face aux Dragons de Lévis, le natif de la région a acquis beaucoup d’expérience et de connaissances dans le domaine.

La liste des candidats est maintenant connue

Élections Canada a rendu publique, le 2 octobre, la liste officielle des candidats qui croiseront le fer dans chacune des 338 circonscriptions du pays lors des élections fédérales 2019, le 21 octobre prochain. Le portrait des luttes dans les comtés de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis et Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Avenir des commissions scolaires : la CSDN présente son projet de réforme

Dans les dernières semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté au cabinet du ministre de l’Éducation du Québec le résultat de sa démarche lancée après le départ fracassant de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), en juin dernier, en lien avec l’avenir des commissions scolaires. En entrevue avec le Journal, le président de la CSDN, Jérôme Demers, a partagé...

Pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches : une problématique préoccupante

Le Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches (RGFCA) a dévoilé, le 23 septembre dernier, son État de la situation sur la pauvreté des femmes en Chaudière-Appalaches. L’étude a permis de confirmer que cet enjeu touche particulièrement les femmes de la région et qu’un déséquilibre net existe toujours entre les femmes et les hommes à ce niveau.

Les plans du Centre culturel de Lévis dévoilés

La conception du projet de l’agrandissement du Centre culturel de Lévis a été confiée à l’Atelier TAG de Montréal à l’issue d’un concours d’architecture. Les travaux pour réaliser l’investissement de 9 M$ commenceront en 2021.

Les candidats de Lévis-Lotbinière débattent

Cinq des six candidats à l’élection fédérale du 21 octobre dans la circonscription de Lévis-Lotbinière ont débattu de différents grands enjeux abordés depuis le début de la campagne électorale. À l’invitation du Cégep de Thetford, ils se sont réunis, le 8 octobre, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

Khuon veut un meilleur partage des richesses

Le Nouveau parti démocratique (NPD) a dévoilé son candidat dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pour les élections fédérales du 21 octobre prochain. Le Lévisien d’adoption d’origine cambodgienne, Chamroeun Khuon, souhaite faire de sa première aventure politique une expérience qui lui ressemble.

Chaudière-Appalaches accueillera 20 nouveaux médecins de famille

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches prévoit et souhaite l’arrivée de 20 nouveaux médecins sur son territoire au cours de la prochaine année.

Nouvel outil pour les entreprises : Action main-d’œuvre Lévis

Bien au fait de la pénurie de main-d’œuvre sur son territoire, la Ville de Lévis a mis sur pied un guichet unique appelé Action main-d’œuvre Lévis qui appuie les entreprises en ce qui concerne les enjeux de main-d’œuvre, le 18 septembre dernier. Ce projet a nécessité un investissement de 300 000 $ de la Ville.

Logement social : le FRAPRU demande des engagements supplémentaires à Lévis

Par voie de communiqué, le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) a profité de la Journée mondiale de l'habitat, le 7 octobre, pour déplorer qu'un quart des locataires de Lévis «paient trop cher pour se loger» et demander à tous les paliers de gouvernement d'agir pour s'attaquer à cette problématique.