CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE - ARCHIVES

Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois (BQ) dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, Sébastien Bouchard-Théberge, a demandé une nouvelle fois, le 19 septembre, des «actions concrètes» pour soutenir le Chantier Davie. Arguant qu'un «député bloquiste de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pouvait être le seul allié du chantier maritime lévisien», il a aussi profité de l'occasion pour critique le bilan des conservateurs et des libéraux dans ce dossier.

«On dénombre huit actes manqués de la part du tandem conservateur et libéral depuis les deux derniers mandats, même si l’entreprise et ses fournisseurs disposent d’un modèle d’affaires d’avenir et représentent 50 % de la capacité de construction navale canadienne. C’est une série qui défie les lois de la probabilité et du hasard», a d'emblée soutenu M. Bouchard-Théberge, avant d'ajouter que l'effet successif des décisions des conservateurs et les libéraux «prive le Québec, d’un essor économique, et nuisent à l’émergence d’un fleuron et d’une fierté nationale».

Plus précisément, le candidat bloquiste a déploré que les conservateurs aient écarté l'entreprise lévisienne de la Stratégie nationale de construction navale en 2011.

De plus, Sébastien Bouchard-Théberge a critiqué la promesse du Parti conservateur du Canada d'octroyer de gré à gré le contrat de l'Obélix (deuxième navire ravitailleur temporaire pour la Marine royale canadienne), une solution qui ne permet pas de maintenir à long terme les emplois sur le chantier maritime lévisien selon le candidat du BQ.

Du même souffle, il s'en est pris aux engagements des derniers mois du Parti libéral du Canada d'accorder plusieurs contrats. En plus de ne pas accorder «la juste part des contrats fédéraux et de ne pas générer de travail sur le chantier avant la fin de l’automne 2020», Sébastien Bouchard-Théberge estime que «la prestation libérale constitue une somme inexcusable de déni, d’indécision, et de délais indus et nuisibles au Chantier Davie».

Équité et transparence

Pour renverser la vapeur, le candidat bloquiste martèle que la Davie obtienne davantage de contrats et que le dossier soit traitée avec plus de transparence.

«Le Bloc québécois exige que la Davie soit immédiatement incluse comme troisième partenaire de la stratégie de construction navale et qu’elle obtienne sa juste part des contrats déjà attribués puisque ses chantiers rivaux ne livrent pas la marchandise. Dès mon assermentation en tant que député fédéral de la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, en l’absence d’attache partisane et sans l’effet des lobbys dans mon rôle, je voudrai connaître les causes des décisions néfastes pour l’économie régionale. Avant tout, j’assurerai à la population une information transparence dans le traitement des dossiers à enjeux stratégiques comme le développement de centre d’excellence navale au Québec, avec les Chantiers Davie», a-t-il conclu.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.