Maxime Bernier, le chef du PPC, est en compagnie de Marc Johnston, le candidat de son parti dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. CRÉDIT : COURTOISIE

Comme dans d’autres circonscriptions de la région de Québec, un candidat du Parti populaire du Canada (PPC) sera en lice dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis. Dans le cadre de cette campagne, le Lévisien Marc Johnston défendra les couleurs de la formation fondée par le politicien beauceron Maxime Bernier afin de «redonner de l’argent aux Canadiens».

«Je suis la politique depuis une quinzaine d’années et j’ai toujours été un partisan des conservateurs. Quand Maxime Bernier a quitté pour fonder son propre parti, j’ai décidé de le suivre puisque sa plateforme me rejoint davantage. Elle me tient vraiment à cœur. Ce que je trouve très intéressant, c’est que le Parti populaire redonne l’argent aux Canadiens tout en les responsabilisant avec leur propre argent», a d’emblée partagé M. Johnston, sur les motivations derrière sa candidature.

Plus particulièrement à ce chapitre, celui qui œuvre dans le domaine financier se dit fier de défendre les couleurs d’une formation politique qui promet notamment de ne pas imposer les premiers 15 000 $ gagnés ainsi que de réduire le palier d’imposition fédéral à 15 % sur les revenus entre 15 001 $ et 100 000 $ et à 25 % sur les revenus supérieurs à 100 000 $ si elle obtient le pouvoir. 

Gestion de l’offre, Davie et 3e lien dans la mire

 Partisan aussi comme les autres membres du PPC d’un gouvernement qui intervient moins dans la société, Marc Johnston a établi ses priorités à titre de candidat dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis en tenant compte de ses deux lignes directrices.

Ainsi, il a identifié l’abolition du système de gestion de l’offre dans le milieu agricole, promesse phare de son chef, comme l’enjeu principal de sa campagne. Malgré la présence importante d’agriculteurs profitant actuellement de ce système dans le comté, Marc Johnston croit fermement que ce changement serait profitable autant pour les fermiers que les consommateurs.

«Je crois qu’en remboursant la valeur totale des quotas aux agriculteurs, ils auront des rentrées de capitaux, dans certains cas, très substantielles qu’ils pourraient utiliser pour mettre à jour leurs équipements ou leurs techniques de production. Ils pourraient ainsi être plus compétitifs au niveau mondial. Il faut se donner les moyens de pouvoir exporter des produits de la qualité comme notre lait. En éliminant la gestion de l’offre, je crois que le prix du lait, des œufs et du poulet va diminuer dans les épiceries. Ça redonnera donc de l’argent dans les poches des Canadiens», a soutenu M. Johnston.

Également, le candidat du PPC dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis estime que Chantier Davie doit être sélectionné comme troisième chantier dans la Stratégie nationale de construction navale. Quant au troisième lien, s’il appuie la réalisation du projet dans l’est de Lévis, Marc Johnston rappelle qu’un futur gouvernement du PPC n’accordera pas d’aide financière pour le projet comme il s’agit d’un dossier de compétence provinciale.

Grâce à ces engagements, Marc Johnston est sûr qu’il convaincra les électeurs de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis de lui faire confiance le 21 octobre prochain.

«Je considère mes chances d’être élu très bonnes. La région est un terreau fertile pour les idées conservatrices. Au PPC, on aime dire que nous sommes les vrais conservateurs. […] Sur le terrain, je reçois des commentaires favorables envers ma candidature et le programme du PPC», a-t-il conclu.

Les plus lus

Cocité Lévis : un plan de 315 M$ sur la table

Comme rapporté par le Journal en juin dernier, l’entreprise Humaco Stratégies a procédé au dévoilement de ses plans pour Cocité Lévis, son projet immobilier et commercial à la tête des ponts en bordure du fleuve Saint-Laurent et de la route Marie-Victorin à Saint-Nicolas, le 7 novembre.

Le folk poétique de James Forest à découvrir au VBP

Accompagné de son plus fidèle compagnon de route, sa guitare, l’auteur-compositeur-interprète James Forest sera de passage le 15 novembre, dans l’ambiance intimiste de la salle de Saint-Romuald.

La Ville de Lévis présente ses investissements majeurs à venir

Projet phare du nouveau programme triennal d’immobilisations, une centrale incluant le poste de police, la cour municipale et les services juridiques sera construite pour un coût total de 53 M$. Dans ce PTI 2020-2021-2022, la Ville de Lévis consacre aussi près d’un tiers des 401,2 M$ d’investissements inscrits aux infrastructures municipales, dont 71,3 M$ pour le réseau d’aqueduc et d’égouts ainsi...

Transit agrandira ses installations de Lauzon

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

La CDVL ne sera pas en mesure d’organiser le Marché de Noël

On pouvait lire sur la page Facebook du Marché de Noël du Vieux-Lévis, le 8 novembre dernier, que l’activité organisée par la Corporation de développement du Vieux-Lévis (CDVL) en collaboration avec le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) n’aurait pas lieu cette année.

Le service d’entraide de Saint-Nicolas se relocalise

Après plusieurs mois de recherche, le Service d’entraide Bernières-Saint-Nicolas a finalement réussi à trouver deux locaux pour relocaliser ses activités.

Richard Turgeon tire sa révérence

En décembre, Richard Turgeon, conseiller aux projets spéciaux et thanatologue au Groupe Garneau ainsi qu’ancien propriétaire de Gilbert & Turgeon, prendra sa retraite. Ce sera la conclusion d’une carrière de 46 ans où le Lévisien a supporté de nombreuses familles du quartier Lévis dans leur processus de deuil. Portrait d’un homme de cœur qui aura marqué de son empreinte la ville, autant au niveau ...

Bagage de vie pour les jeunes dans le besoin

La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches procédera à la collecte de dons sous forme de sacs et de bagages aidant ainsi les jeunes dans le besoin à transporter leurs effets personnels convenablement, le 21 novembre prochain. La Fondation jeunesse du CISSS de Chaudière-Appalaches s’est fixée l’objectif d’amasser 300 sacs neufs ou usagés en excellente condition.

Ferme Chapais : comment lui donner une nouvelle vie?

Que deviendra la ferme Chapais? L’immense site de 40 hectares situé en plein cœur de Lévis attise bien des convoitises. Alors que la Ville a déjà exprimé sa volonté d’en devenir propriétaire, c’était au tour des citoyens de faire part de leurs idées.

38e édition du tournoi junior de Saint-Romuald : faire sa place parmi les meilleurs

Le Tournoi provincial junior Lefrançois-Lorrain de Saint-Romuald tiendra sa 38e édition du 26 novembre au 1er décembre prochain au Complexe 2 Glaces Honco. Ce seront 36 équipes qui s’affronteront dans les catégories AA, A et B, alors que le tournoi cherche à confirmer sa place comme l’un des plus importants tournois de hockey junior au Québec.