Le Club cycliste de Lévis a été fondé par René Fortin qui souhaitait transmettre sa passion à d’autres cyclistes de la Rive-Sud. CRÉDIT : COURTOISIE

Le Club cycliste de Lévis (CCL) célèbre son dixième anniversaire cette année. À cette occasion, il a enregistré un sommet historique dans son volet jeunesse route en terminant la saison au troisième rang du classement provincial. Dix ans après la création de ce club, René Fortin, fondateur du CCL, transmet encore la passion du vélo.

Le CCL a été mis sur pied en 2009, alors que M. Fortin voulait développer le futur du cyclisme sur la Rive-Sud et cette philosophie tient toujours. «L’objectif, c’était de rassembler tout ce qui était vélo en dessous d’une même organisation. Aujourd’hui, on a quelque chose comme 280 membres adultes. En payant leur abonnement, les membres savent qu’ils contribuent à un grand club qui se concentre surtout sur ses jeunes», relate-t-il.

Le volet jeunesse du CCL compte une centaine de jeunes qui évoluent dans les catégories Route compétitif, Route non-compétitif, Montagne compétitif et Montagne non-compétitif. Cette relève sportive est âgée de 7 à 17 ans. 

René Fortin a toujours voulu partager les valeurs de «bien-être, de dépassement et d’excellence» auprès des membres du club lévisien. Pour lui, l’objectif est toujours de créer du bonheur et soulever les passions. «Ça me fait toujours chaud au cœur de voir les jeunes qui sont passés au club vieillir ets’impliquer dans leur milieu ou se démarquer dans le sport», partage-t-il.

Une saison extraordinaire

Cette année, le volet compétitif du CCL sur route a été porté par plusieurs jeunes tout au long de la saison.

D’abord, Samuelle Tremblay (U11 Fille) a terminé au 1er rang aux jeux d’habiletés et au critérium et 2e sur la course sur route, la classant ainsi au 1er rang cumulatif. Alexandre Julien (U11 Garçon) s’est classé au 1er rang aux jeux d’habiletés, 4e au critérium et 4e pour la course sur route et s’est mérité une 2e place au classement cumulatif. Noémie Charest (U13 Fille) s’est enregistrée au 4e rang cumulatif en terminant 2e aux jeux d’habiletés et 5e sur route tandis que Samael Fleury-Nadeau (U15 Garçon) a terminé 3e à la course contre-la-montre.

Ces résultats ont propulsé le CCL au 3e rang provincial de vélo sur route catégories espoirs. Pour le fondateur du club, ces résultats sont prometteurs pour l’avenir de l’organisation. «Pour la prochaine année, on vise la première ou la deuxième place, c’est certain!», envisage M. Fortin.

Des membres fidèles

Encore aujourd’hui, certains membres du CCL comptent 10 ans d’ancienneté, assure René Fortin. Ce dernier constate que plusieurs de ces membres s’impliquent bénévolement au sein de l’organisation.

Avec le temps, certaines habitudes ont changé pour le mieux au club lévisien. Afin d’assurer la sécurité des cyclistes et les bons rapports avec les automobilistes, le CCL s’est imposé une manière de faire.

«On avait la mauvaise habitude de rouler deux par deux sur la route, ce qui occasionnait des situations dangereuses. Rapidement, on a opté pour du un par un et on a limité la grosseur des groupes. On respecte le Code de la route et les cyclistes sont sensibilisés à ça. Ce changement nous a fait augmenter la cadence, ça fait un meilleur exercice!», explique M. Fortin. 

Pour René Fortin, le CCL n’a pas terminé son expansion et plusieurs rêves sont encore à réaliser afin d’offrir des entraînements encore plus adaptés aux jeunes membres du club cycliste.

«J’ai toujours voulu avoir un centre adapté pour le cyclisme, quelque chose de fermé où on pourrait faire plusieurs ateliers pédagogiques pour pratiquer des manœuvres plus difficiles à pratiquer sur une route où les véhicules circulent», conclut le fondateur.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.