CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Le Nouveau parti démocratique (NPD) a dévoilé son candidat dans la circonscription de Bellechasse-Les Etchemins-Lévis pour les élections fédérales du 21 octobre prochain. Le Lévisien d’adoption d’origine cambodgienne, Chamroeun Khuon, souhaite faire de sa première aventure politique une expérience qui lui ressemble.

Réfugié du Cambodge à la fin des années 70, M. Khuon a grandi à Québec et a obtenu un diplôme en médecine dentaire à l’Université Laval. Ce dernier est propriétaire d’une clinique dentaire à Lévis depuis 2006. Bien qu’il n’ait aucune expérience politique, le candidat du NPD dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis croit qu’il peut faire une différence. «Je n’ai pas d’expérience en politique, mais je vais faire de la politique à ma façon. Je veux faire de la politique qui me ressemble», a-t-il exprimé en entrevue avec le Journal.

Ce dernier a décidé de joindre le NPD puisqu’il a toujours partagé les idées de son parti. «La vision du NPD se marie avec mes valeurs. Ce partage des richesses a toujours été ancré dans mes valeurs», a souligné le candidat.

Des dossiers importants

Pour la région, Chantier Davie, le troisième lien, le manque de main-d’œuvre et le pont de Québec seront les grands dossiers que M. Khuon priorisera. Pour le chantier maritime de Lévis, le candidat néodémocrate aimerait qu’on se penche sur des solutions durables. «Chantier Davie a ses hauts et ses bas, j’aimerais qu’on trouve quelque chose pour ces familles-là qui ont à vivre ces moments difficiles. C’est toujours une insécurité, c’est tellement important de trouver une solution pour eux et elle n’est pas si facile à trouver», a soulevé Chamroeun Khuon.

En ce qui concerne le troisième lien, le candidat du NPD est en faveur de ce projet et d’un appui financier provenant du fédéral afin qu’il se concrétise. «Ça fait au moins vingt ans qu’on entend parler d’un troisième lien. On dirait qu’on attend qu’un des deux ponts tombe avant de construire un autre lien. [...] On a un bon système de transport en commun, mais les gens ne l’utilisent pas, il doit y avoir une raison derrière ça. Notre société actuelle fonctionne à l’accéléré et les gens ont certainement besoin de leurs automobiles», a-t-il expliqué.

À ses yeux, la restauration du pont de Québec est très importante puisqu’il considère ce lien interrives comme un monument historique. C’est pourquoi il souhaite qu’on le conserve et qu’on l’entretienne adéquatement.

À l’échelle nationale, M. Khuon se battra pour la francisation du Canada qui, selon lui, devrait être un enjeu important pour tous les Canadiennes et Canadiens. «Je veux franciser le Canada! Dans les termes de la loi, le Canada est un pays bilingue. Il n’y a pas de raison que ça s’arrête aux frontières québécoises», a-t-il partagé.

De plus, l’accès à l’éducation est un autre débat que le candidat néodémocrate exposera durant la campagne électorale. Ce dernier souhaite que l’éducation ne soit plus vue comme un privilège, mais plutôt comme «un choix qu’on doit permettre à ceux qui le désirent». «C’est quand on a une population éduquée qu’on peut trouver des solutions à nos problèmes de main-d’œuvre ou environnementaux», a mentionné M. Khuon.

Une campagne sans pancarte

Chamroeun Khuon assure que les électeurs ne verront aucune pancarte faisant la promotion de sa candidature sur le territoire. «Ce n’est pas me respecter ni respecter les électeurs, car cela a un coût environnemental. Même réutilisées ou recyclées, les pancartes finissent à la poubelle», s’est-il exprimé.

Ce dernier croit qu’il pourrait renverser la vapeur et être élu le soir du 21 octobre. «Au final, c’est la population qui va avoir le bout du bâton. Si on regarde le bilan de M. Blaney, c’est n’est pas incroyable (ce qu’il a fait) [] il n’a pas fait de gros gains à mon sens», a conclu le candidat néodémocrate.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.