CRÉDIT : ARCHIVES

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches prévoit et souhaite l’arrivée de 20 nouveaux médecins sur son territoire au cours de la prochaine année.

Par Éric Gourde – Collaboration spéciale La Voix du Sud

 De ce nombre, seule la MRC des Etchemins ne recevra pas de nouveaux médecins alors que le Grand Lévis et la Beauce en recevront cinq chacune. Si l'ajout de ces effectifs ne comble pas tous les besoins, le président-directeur général du CISSS, Daniel Paré, estime que le plan permettra de subvenir aux besoins les plus pressants. 

«Nous en aurions pris 15 ou 20 de plus, mais c'est tout de même beaucoup de sang neuf et nous sommes confiants d'être en mesure d'en convaincre plusieurs de venir chez nous, car nous sommes très attractifs comme milieu. Le défi n'est pas un lieu géographique.»

Cet ajout ne règle pas tous les irritants avoue M. Paré, puisque les départs sont toujours nombreux et le seront encore pendant quelques années. «Certains médecins de famille ont de grosses pratiques et prendront leur retraite bientôt, alors cela va encore occasionner des défis.» 

Quant aux besoins de certains milieux ruraux, Il est aussi conscient que la façon de faire actuelle des médecins de famille ne favorise pas leur venue dans des petites communautés, surtout qu'ils aiment se regrouper de nos jours. Leur arrivée se fera selon l'intérêt des candidats et les disponibilités du milieu.

«Les médecins sont des travailleurs autonomes et peuvent choisir les milieux où ils vont œuvrer. Se regrouper leur permet d'avoir accès à des ressources additionnelles.»

Le plan régional d’effectifs médicaux du ministère de la Santé et des Services sociaux vise à répartir équitablement les médecins en fonction des besoins de la population. Ces besoins ont fait l’objet d’une évaluation préalable par le Département régional de médecine générale qui est composé de médecins de chaque secteur de Chaudière-Appalaches. Le plan est en effet revu chaque année en fonction des écarts observés entre les effectifs en place et les besoins à combler dans chaque territoire.

 

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, jeudi, que trois autres Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.