CRÉDIT : COURTOISIE

Passionné de mode et de marketing, Félix Fortier, un jeune homme de 16 ans vient de lancer sa propre compagnie de vêtement, Originz. À la suite de son passage au concours Face aux Dragons de Lévis, le natif de la région a acquis beaucoup d’expérience et de connaissances dans le domaine.

Par Samy-Nicolas Lévesque – Collaboration spéciale

Même s’il a retrouvé les bancs d’école à la rentrée, Félix Fortier ne perd pas de temps. Alors qu’il termine son secondaire cette année, le jeune homme travaille depuis maintenant un an sur son projet qui vient de voir le jour.

Il s’agit d’une marque de vêtements qui promeut le sport ainsi que la mode. Elle s’adresse surtout aux athlètes québécois qui seraient à la recherche de vêtements chauds et confortables pour braver le froid des montagnes de ski ou même de la rosée du matin pour les coureurs.

«Je suis quelqu’un qui aime faire du sport, surtout du sport d’hiver, et je suis parti de cette idée-là pour mon logo (deux triangles qui représentent des montagnes) et ma marque», explique le Lévisien.

Face aux Dragons

Pendant son parcours au concours il y a quelques mois, Félix a remporté la bourse maximale dans sa catégorie, soit un montant de 800 $. Par contre, ce n’est pas seulement de l’argent que Félix retire de son aventure.

«Ça amène un bon stress! J’ai eu besoin de faire une bonne préparation pour avoir une bonne stratégie d’affaires efficace. J’avais un coach qui me poussait beaucoup, mais, en général, c’était vraiment une super expérience.»

Il est certain que pour démarrer son entreprise, le concours a été d’une aide plus que précieuse. Elle a réglé la question financière et elle lui a donné la confiance et les connaissances pour se lancer en affaires.

Une passion depuis toujours

Lorsqu’il était jeune, Félix adorait gérer des petites compagnies. Par exemple, il vendait des objets qu’il faisait en blocs Lego à sa famille.

Selon lui, les qualités d’un bon entrepreneur sont la confiance en soi, d’être un bon vendeur et la rigueur. À celles-ci, on pourrait ajouter l’humilité et la passion.

«Je pense que j’en ai une bonne partie, mais je n’ai que 16 ans, alors c’est certain qu’il m’en reste encore à développer qui vont m’aider dans mon cheminement», affirme le jeune entrepreneur.
Après son secondaire, Félix va tenter de se diriger en marketing et en affaires pour ses études supérieures. Il croit déjà avoir les connaissances qu’il lui faut en mode, alors il lui reste à peaufiner ses connaissances dans le domaine de l’entrepreneuriat.

«C’est vraiment un grand monde. Pour l’instant, je suis bien occupé, mais je sens qu’avec le début de l’automne et mon nouveau modèle, j’aurai beaucoup de demandes.» 

Ses objectifs seraient de posséder une clientèle fixe et d’avoir une compagnie stable. Il souhaite aussi gérer son entreprise sans problème et sans stress. Le rêve de tout entrepreneur.

Les plus lus

Le déconfinement de 1918 à Lévis

Dans une chronique publiée dans le Wall Street Journal du 30 avril dernier, la chroniqueuse américaine Peggy Noonan constate qu'il n'est pas facile d'analyser les conséquences de la pandémie de grippe espagnole de 1918. Qu'en est-il pour Lévis?

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

Un virus créé par les humains? Faux

La théorie selon laquelle le SRAS-CoV-2 serait issu de manipulations génétiques a fait l’objet de plusieurs rumeurs depuis le début de la pandémie. La plus récente souligne une soi-disant similitude avec le virus responsable du sida, ce qui démontrerait sa création en laboratoire. Pourtant, des milliers d’analyses de son génome, à travers le monde, conduisent à une origine naturelle. Le Détecteur ...

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, jeudi, que trois autres Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.