À l’aube de ses 50 ans, Stéphan Guay est excité d’agrandir l’entrepôt lévisien de son entreprise. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

L’entrepôt lévisien de Transit grouillera d’activités au cours de la prochaine année. En effet, le distributeur en gros de pièces automobiles de Lévis triplera la superficie de son centre situé dans le parc industriel de Lauzon, un projet sur trois ans estimé entre 15 et 18 M$.

«Nous voulons être plus efficaces. Présentement, nous avons plus de 1 800 palettes que nous entreposons ailleurs, ce qui provoque des problèmes de réapprovisionnement et de maintenance. Également, nous voulons demeurer compétitifs en suivant les tendances du monde industriel», a d’emblée expliqué Stéphan Guay, président de Transit, lors d’une entrevue avec le Journal.

Inauguré en 2008 et d’une superficie de 50 000 pieds carrés, l’entrepôt lévisien de Transit, situé sur la rue Jean-Marchand, occupera désormais 150 000 pieds carrés à la suite de l’agrandissement. L’entreprise lévisienne espère amorcer les travaux en mai 2020, pour une inauguration de la nouvelle partie en novembre 2020.

Si l’entreprise lévisienne prévoit que le projet durera trois ans et qu’il nécessitera un investissement majeur, c’est qu’une importante section de la partie agrandie accueillera des équipements pour permettre l’automatisation et la robotisation du travail. Notons toutefois que le projet permettra quand même la création d’une centaine d’emplois, ce qui fera passer l’équipe de 125 travailleurs à 220.

«Nous ne pouvons pas demeurer compétitifs quand il y a des entreprises comme Amazon qui ouvrent des épiceries avec seulement deux employés. Tout s’en va vers l’automatisation. Nous commençons aussi à le voir dans certains commerces de la région. Certaines personnes peuvent dire que ça enlève des emplois, mais il n’y a même plus de gens pour les occuper. L’économie actuelle nous pousse à nous automatiser, et ce n’est pas une mauvaise chose en soi», a illustré M. Guay.

Avec son projet, Transit pourra également agrandir ses zones de réception et d’expédition ainsi que ses bureaux et aménager une nouvelle cafétéria pour ses employés. Ajoutons que l’entreprise envisage également d’installer un toit vert, pour poursuivre son engagement environnemental. L’entrepôt de Lauzon est notamment climatisé et chauffé entièrement grâce à la géothermie.

Objectif : 100 M$

L’agrandissement de l’entrepôt de Lauzon sera la première partie du plan de Transit pour augmenter son chiffre d’affaires annuel. Ambitieuse, l’entreprise lévisienne espère le faire tripler, pour le faire passer de 30 M$ à 100 M$ annuellement d’ici cinq ans. Pour atteindre cet objectif, Transit, qui effectue également un virage vers l’entreprise libérée, espère acquérir d’autres entreprises, des pourparlers sont même déjà en cours. De plus, l’entrepôt agrandi permettra d’accueillir de nouvelles gammes de produits.

«En moyenne, nous avons une augmentation organique du chiffre d’affaires (NDLR:sans développement de nouveaux marchés) entre 13 et 18 % annuellement, (ce qui est très bon et cela nous pousse à nous surpasser). […] Tous ces changements sont faits pour que Transit perdure au cours des prochaines décennies. La raison profonde qui me pousse à tout cela et qui me motive, c’est mon équipe. J’ai du fun à continuer et tout le monde ici tripe à faire cela», a conclu le président de Transit.

Les plus lus

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

COVID-19 : quatre écoles lévisiennes touchées par au moins un cas de COVID-19

Le gouvernement du Québec a rendu publique, mardi, une nouvelle liste des écoles touchées par au moins un cas de COVID-19 rapporté avec diagnostic dans la province. En date du 14 septembre à 16h, quatre établissements lévisiens du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) font partie de cette liste.

Le Vieux-Lauzon dans une impasse pour le déneigement

À la suite de l’abandon de «615 clients» par l’entreprise de déneigement qui chapeaute Beau-site excavation et Déneigement Lévis-Lauzon, les résidents du secteur du Vieux-Lauzon font des pieds et des mains depuis la fin juillet afin de trouver une compagnie de déneigement qui pourrait desservir le quartier.

COVID-19 : un weekend difficile pour la Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent deux décès et 19 nouveaux cas dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 20 septembre.

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

La COVID-19 emporte un neuvième résident de la Chaudière-Appalaches

Après une accalmie d'un peu plus de quatre mois à ce chapitre, le nouveau coronavirus a récemment provoqué un nouveau décès en Chaudière-Appalaches. Il s'agit de la neuvième personne à mourir de la maladie dans la région depuis le début de la crise sanitaire.

COVID-19 : 42 cas découverts en Chaudière-Appalaches au cours des quatre derniers jours

Au cours du long congé de la fête du Travail, 42 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils ont contracté la COVID-19.

Des Lévisiens élaborent le prochain Call of Duty

Développé par plusieurs filiales du studio Activision, dont Treyarch, Raven Software ainsi que Beenox, Call of Duty : Black Ops Cold War est le prochain opus de la populaire série, ce dernier arrivera sur les tablettes dès le 13 novembre prochain. Chez Beenox, plusieurs Lévisiens travaillent sur ce projet d’envergure internationale. Entretien avec deux d’entre eux.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : 18 nouveaux cas en 24 heures

Au cours des 24 dernières heures, le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé 18 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire.