Dix employés de la Maison Louise-Élisabeth effectueront un voyage humanitaire au Guatemala à la fin mars. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Dix employés de la Maison Louise-Élisabeth de Lévis, une résidence gérée par Cogir Immobilier qui accueille 130 religieuses des Sœurs de la Charité de Saint-Louis-de-France, s’envoleront pour le Guatemala à la fin mars. Pendant une semaine, ils effectueront un voyage humanitaire dans ce pays d’Amérique centrale pour effectuer divers travaux dans un orphelinat.

C’est à l’initiative de la directrice générale de la Maison Louise-Élisabeth, Nathalie Fillion, que le projet a été lancé.

«Cogir Immobilier a revu ses valeurs et les trois valeurs qui sont mises à l’avant-plan depuis ce processus sont créer, se dépasser et humaniser. Ma préférée est humaniser et je voulais faire des projets spéciaux avec mes employés et les résidentes de la Maison en lien avec cette valeur. À la suite d’un appel à tous, le projet de voyage humanitaire s’est amorcé», a-t-elle expliqué, lors d’une entrevue le 16 janvier.

Grâce à des liens tissés avec le Centre amitié de solidarité internationale de la région des Appalaches (CASIRA), dix employés, deux hommes et huit femmes, se rendront au Guatemala du 26 mars au 5 avril. Pendant toute la durée de leur séjour, ils travailleront pour un orphelinat de la ville de Suampango, située à une quarantaine de kilomètres de la capitale du pays, Guatemala City.
Le groupe de la Maison Louise-Élisabeth fera alors de la peinture, des clôtures, de la réparation, de la construction et du nettoyage.

Un voyage de premières

L’initiative de Nathalie Fillion permettra aux employés qui ont levé la main pour l’aventure de vivre leur premier voyage humanitaire. S’ils font déjà une différence chaque jour dans la vie de personnes âgées lévisiennes, ces travailleurs de la Maison Louise-Élisabeth anticipent déjà avec bonheur cette expérience qu’ils vivront dans un peu plus de deux mois.

«C’est sûr que c’est une nouvelle expérience qui sera particulière. Si nous les côtoyons sur une base quotidienne au travail, nous devrons quand même apprendre à vivre avec nos confrères de travail. Nous sommes tous énervés, c’est un bon stress. [...] Nous sommes convaincus que nous allons vivre une expérience formidable et nous allons revenir transformés de cette dernière», ont notamment partagé trois employées qui prendront part au voyage humanitaire.

«C’est notre première à tous. Il y a une certaine insécurité comme c’est la première édition du voyage humanitaire. Mais tous les membres du groupe sont des personnes audacieuses qui ont un désir profond d’aller aider ces gens», a ajouté Mme Fillion, qui désire que l’initiative devienne une tradition au sein de Cogir.

Aider des gens qui veulent aider

Pour vivre cette aventure, le groupe a dû tenir certaines activités de financement. Après avoir vendu des fromages, les dix employés qui s’envoleront pour le Guatemala organisent un souper spaghetti à la Maison Louise-Élisabeth (3, rue de l’Entente), le 31 janvier dès 18h.

Les organisateurs espèrent attirer 200 convives lors de l’événement où notamment des tirages sont prévus.
Notons finalement que les personnes intéressées à en savoir plus sur le souper spaghetti ainsi que le voyage humanitaire peuvent consulter la page Facebook Maison Louise-Élisabeth.

Les plus lus

COVID-19 : Lévis est la région la plus touchée de la Chaudière-Appalaches

Puisque le ministère de la Santé a donné son autorisation pour dévoiler cette donnée, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) peut maintenant dévoiler le nombre de cas confirmés par MRC. Selon le dernier bilan du CISSS-CA, avec 82 cas confirmés, Lévis est la région de la Chaudière-Appalaches la plus touchée par la pandémie.

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif à la COVID-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.

Une deuxième résidence pour aînés lévisienne fortement touchée par la COVID-19

Dans son plus récent bilan, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé qu'un foyer de contagion à la COVID-19 a été découvert dans une deuxième résidence pour aînés lévisienne, le Manoir de l'arbre argenté.