Le Chantier Davie s’appuie sur un réseau de plus de 900 fournisseurs au Québec. CRÉDIT :

À l’aube de l’inclusion de la Davie au sein de la Stratégie nationale de construction navale, plus de 200 fournisseurs se sont rassemblés le 28 janvier à Lévis lors de l’assemblée générale annuelle de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada.

Réunis au Centre de congrès et d’expositions de Lévis, les membres de l’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada ont parlé des retombées économiques «importantes» attendues au Québec, après que le gouvernement du Canada a confirmé le 19 décembre dernier la présélection du Chantier Davie dans la Stratégie nationale de construction navale.

«On a bien hâte d’avoir la réponse finale et officielle du gouvernement», a déclaré le président de l’Association, André Y. Komlosy, qui suivra de très près ce qui sera fait dans les prochains mois.

«2020, c’est le début d’une belle aventure pour les 20 prochaines années et même plus. Ça va faire de la Davie un chantier de calibre mondial et de la chaîne d’approvisionnement au Québec l’une des plus importantes, s’est-il réjoui. La Davie va devenir l’un des plus importants donneurs d’ouvrage au Québec.»

Ces derniers mois, le chantier lévisien s’est vu accorder un contrat de 2 G$ pour la maintenance des frégates de la Marine royale canadienne (début juillet 2020) et un contrat de plus de 500 M$ pour la construction de deux nouveaux traversiers fédéraux de grande taille (début en 2021). «Il y a plusieurs fournisseurs qui sont déjà à pied d’œuvre pour préparer le chantier. Juillet, c’est demain matin.»

Un autre contrat de près de 4 G$ pour la construction de six brise-glaces (début en 2023) devrait aussi être octroyé à la Davie lorsque le chantier sera officiellement intégré à la Stratégie nationale de construction navale. 

«Toute la chaîne d’approvisionnement y gagne»

«On s’attend à des contrats entre 3,7 et 5 G$. C’est toute la chaîne d’approvisionnement du Québec qui y gagne. Les 900 fournisseurs et plus sur le territoire vont avoir des retombées importantes, des emplois bien rémunérés en région et pouvoir faire des investissements dans les entreprises», a souligné André Y. Komlosy. 

Les fournisseurs attendent aussi que le gouvernement du Québec, dans le cadre de sa stratégie maritime, «s’assure d’avoir une politique nationaliste en favorisant la construction des traversiers dans la province», puisqu’«on a tout ce qu’il faut pour les construire ici», a fait valoir le président de l’Association.

«Si construire au Québec est bon pour les trains, c’est bon pour les bateaux aussi. On espère que le gouvernement du Québec va être conséquent cette année et reconnaître l’apport de la chaîne d’approvisionnement et des chantiers navals au Québec dans sa stratégie.» 

L’Association des fournisseurs de Chantier Davie Canada représente les intérêts des      1 079 entreprises composant la chaîne d’approvisionnement de Chantier Davie. 879 de ces entreprises sont présentes dans 13 régions administratives du Québec.

Les plus lus

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif à la COVID-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Quoi faire à Lévis pendant la relâche?

En plein cœur de la semaine de la relâche scolaire qui se déroule jusqu’au 8 mars prochain, une foule d’activités sont organisées sur le territoire lévisien. Voici quelques activités préparées pour les enfants et la famille au cours de cette semaine sans cours.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Réaménagement de l'échangeur Kennedy : Québec ira de l'avant

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 9 mars, qu'il investira plus de 354 M$ en 2020-2022 pour améliorer les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires de la Chaudière-Appalaches. À cette occasion, Québec a notamment confirmé que les premières étapes du projet de réaménagement de l'échangeur Kennedy (sortie 325) et de construction d'un pont d'étagement au-dessus ...

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.