CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES - ARCHIVES

«On a été mal compris.» Le maire de Lévis est revenu sur ses déclarations concernant le projet de la Ville pour le parc des Chutes-de-la-Chaudière, le 10 février, en marge du conseil municipal. La Ville entendra les citoyens sur l’usage récréotouristique à développer sur le site.

«Je n’aurais pas dû moi-même sauter d’étapes en donnant des exemples», a admis Gilles Lehouillier. Et d’ajouter, «je n’aurais pas dû donner d’exemples finalement» concernant ses propos tenus avant le précédent conseil municipal du 27 janvier.

Il avait alors imaginé que l’aménagement du site «pourrait être divers projets qui vont nous être déposés et proposés, par exemple, des bassins aquatiques. […] On connaît (le Village vacances) Valcartier, ça pourrait être des activités similaires ou hôtelières aussi». 

L’usage récréotouristique maintenu

 Malgré l’opposition très vive manifestée par des organismes du milieu, le GIRAM et les Amis du parc des Chutes-de-la-Chaudière, le maire a toutefois maintenu le chiffre de 3 à 4 % du site qui sera consacré à un usage récréotouristique. Ce qui signifie pour Gilles Lehouillier d’avoir les équipements «minimaux» pour accueillir les 800 000 visiteurs annuellement.

«Le problème, c’est qu’on est en dessous du minimum. Les toilettes, c’est effrayant. On ne peut même pas dire qu’il y a des toilettes là. Il faut qu’on aménage comme on a fait à la Traverse. Ça va prendre un pavillon d’accueil et du stationnement», constate-t-il. C’est à «l’intersection des deux autoroutes» que les aménagements pourraient voir le jour.

La Ville annoncera prochainement la tenue d’une consultation publique qui devrait se tenir le 25 février prochain. «On va voir comment les gens vont nous orienter sur le volet récréotouristique, ce que les gens souhaiteraient voir. Et après, on va recevoir des projets. Est-ce qu’on pourra avoir sur le site une petite auberge, peut-être.»

Aux citoyens qui ont profité de la période de question précédant le conseil pour faire part de leurs inquiétudes quant au projet et aux risques, selon eux, de privatisation d’un espace naturel, le maire a répondu qu’ils pourront venir faire part de leurs commentaires lors de la consultation.

Gilles Lehouillier a précisé qu’aucun appel de projets ne sera lancé tant que la période de consultation sera en cours et que la nouvelle réglementation ne sera pas adoptée.

Ajouter une passerelle

 Le projet à venir s’inscrira dans la stratégie voulue par la municipalité «de redonner le fleuve et ses affluents à la population» et permettre l’accès aux rives des cours d’eau. «La qualité de vie est l’élément numéro un d’attractivité, assure-t-il. Si vous ne réussissez pas à développer le volet qualité de vie, vous n’attirez pas de monde chez vous.»

«Sur la Chaudière, l’aspect le plus spectaculaire qu’on ajoute, c’est qu’on veut traverser l’autoroute 20 et créer une zone de conservation qui va aller jusqu’à l’embouchure du fleuve», explique Gilles Lehouillier.

La municipalité évalue présentement la solidité des piliers du pont Garneau. «Si c’est assez solide, on mettrait une passerelle pour les piétons et les cyclistes.»


Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.