Le Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique du Québec, François Legault et Danielle McCann, ministre de la Santé du Québec, ont de nouveau fait le point sur la situation de la COVID-19 dans la province lundi. CRÉDIT :ÉMILIENADEAU

Devant l’augmentation importante de cas confirmés dans la province, le gouvernement du Québec a annoncé, le 23 mars, la mise en vigueur de mesures draconiennes afin de freiner la propagation de la COVID-19. À l’exception des services et des commerces essentiels, toute entreprise ou commerce a dû fermer ses portes, au plus tard demain à minuit, pour que la très grande majorité des Québécois soient confinés chez eux.

Dans le dernier bilan rendu public (lundi à 13h), 628 cas confirmés d’infection au nouveau coronavirus avaient été répertoriés au Québec, dont 15 en Chaudière-Appalaches. Le Dr Horacio Arruda, directeur national de la santé publique du Québec, et François Legault, ont indiqué que des indices laissaient croire qu'il y avait une transmission communautaire du coronavirus au Québec.

Comparativement à ce que Québec annonçait dimanche, il s’agit d’une augmentation de 409 cas. Dans le bilan de lundi, le gouvernait a indiqué que 45 personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19, dont 20 aux soins intensifs. Toutefois, aucun nouveau décès n’est survenu en raison du virus, le compteur demeurant à quatre. Près de 1 900 personnes étaient en attente du résultat du test de dépistage, tandis que 11 200 Québécois avaient reçu un résultat négatif.

Pour freiner la propagation de la COVID-19 dans la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a pris la décision de demander à toutes les entreprises et les commerces de cesser leurs activités jusqu’au 13 avril. Cependant, les épiceries, les pharmacies, les stations-services, les entreprises liées à la chaîne d’approvisionnement alimentaire, les SAQ, les SQDC, les banques, les médias et les services essentiels (réseau de la santé, pompiers, policiers, ambulanciers, etc.) ne sont notamment pas touchés par cette directive.

«On met le Québec sur pause. Tous les Québécois doivent demeurer à la maison, sauf les adultes qui peuvent donner du temps pour les organismes communautaires qui ont besoin de bénévoles. Plus vite on va limiter les contacts, plus on va sauver des vies et plus vite on va pouvoir s’en sortir», a expliqué M. Legault.

La distanciation sociale :la clé pour freiner la propagation

De plus, le gouvernement interdit à toute personne âgée vivant dans une résidence pour aînés de sortir de l’édifice sans supervision.

«La dernière chose que nous voulons, c’est que le virus entre dans une résidence et se propage parmi les résidents, provoquant plusieurs morts», a souligné le premier ministre du Québec.

Ces nouvelles directives s’ajoutent à d’autres mesures mises en place au cours des derniers jours. Le gouvernement provincial avait alors exigé la fermeture jusqu’à nouvel ordre des centres commerciaux ainsi que des salons de coiffure et d’esthétique. 

Également, Québec a annoncé que les écoles primaires et secondaires, les cégeps, les universités ainsi que les services de garde demeurereront fermés jusqu’au 1er mai. Enfin, il est désormais interdit de se rassembler, sauf s’il s’agit de personnes demeurant à la même adresse.

Dans un autre ordre d’idées, notons que le gouvernement a mis en ligne un guide d’autosoins consacré à la COVID-19 afin de permettre aux citoyens de prendre les meilleures décisions face à la pandémie (bit.ly/2Uu4lxQ).

Pas de rassemblement dans les parcs

D’ailleurs, la Ville de Lévis a demandé, dimanche, aux usagers des parcs de quartier et grands parcs urbains de ne pas sortir en groupe dans ces lieux et d’appliquer les mesures de distanciation sociale imposées par les deux paliers gouvernementaux.

Pour faire respecter le tout, des agents du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL)patrouillent davantage dans ces espaces.

Trudeau invite les Canadiens à demeurer chez eux

Lors de son point de presse quotidien lundi, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a demandé une nouvelle fois aux citoyens de demeurer le plus possible à la maison et de respecter les directives de distanciation sociale pour freiner la propagation de la COVID-19.

Du même souffle, M. Trudeau a confirmé qu’Ottawa investit 192 M$ pour soutenir la création et la production de vaccins contre la COVID-19.

Enfin, le premier ministre du Canada a souligné que son administration multipliait ses efforts pour rapatrier les Canadiens qui sont toujours coincés à l’extérieur du pays en raison des nombreuses fermetures de frontières à travers le monde, l’une des mesures mises en place pour freiner la propagation de la COVID-19.

Les plus lus

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif à la COVID-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Quoi faire à Lévis pendant la relâche?

En plein cœur de la semaine de la relâche scolaire qui se déroule jusqu’au 8 mars prochain, une foule d’activités sont organisées sur le territoire lévisien. Voici quelques activités préparées pour les enfants et la famille au cours de cette semaine sans cours.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Réaménagement de l'échangeur Kennedy : Québec ira de l'avant

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 9 mars, qu'il investira plus de 354 M$ en 2020-2022 pour améliorer les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires de la Chaudière-Appalaches. À cette occasion, Québec a notamment confirmé que les premières étapes du projet de réaménagement de l'échangeur Kennedy (sortie 325) et de construction d'un pont d'étagement au-dessus ...

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.