Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé la mise en place de nouvelles mesures pour freiner la propagation de la COVID-19 ainsi que d'aides pour soutenir des organismes et entreprises. CRÉDIT : ARCHIVES

L'administration Lehouillier a fait le point sur la situation de la COVID-19 dans la municipalité, lors d'une conférence de presse mardi. À cette occasion, les dirigeants de la Ville de Lévis ont notamment annoncé qu'il mettait à pied temporairement plus de 300 employés occasionnels ou saisonniers à cause de la crise.

Ces employés sont principalement ceux qui oeuvrent dans les équipements sportifs et les centres communautaires de la Ville, fermés déjà depuis un certain temps afin de freiner la propagation de la COVID-19.

Du même souffle, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a annoncé que Lévis passait en «mode services essentiels». 700 des 1 370 employés restants de la municipalité sont attitrés à cette besogne. Voici la liste des services qui sont toujours assurés par la Ville de Lévis :

- Sécurité civile;

- Service de police (et le personnel administratif nécessaire au maintien de la mission);

- Services d’incendie (et le personnel administratif nécessaire au maintien de la mission);

- Service de traitement des eaux;

- Collecte des déchets et gestion des matières résiduelles (incluant la cueillette du recyclage);

- Centrale 911;

- Service des équipements motorisés (et le personnel nécessaire au soutien des services essentiels);

- Service des travaux publics (comme le déneigement et l'entretien d’urgence);

- Cour municipale en matière criminelle;

- Transport en commun (Société de transport de Lévis);

- Service des biens immobiliers (entretien nécessaire au soutien des services essentiels et surveillance des bâtiments municipaux);

- Direction de la gestion du capital humain (santé et sécurité du travail, dotation et relations de travail);

- Direction des technologies de l’information;

- Direction des communications (pour l’information transmise aux citoyens);

- Service de la paie (d’ici le vendredi 27 mars);

- Certaines équipes nécessaires en soutien à l’offre des services essentiels.

Au niveau politique, les séances du conseil municipal prévues à l'horaire auront lieu, mais à huis clos et par visioconférence. En ce qui a trait aux conseils d'arrondissement, ils sont annulés jusqu'à nouvel ordre.

Notons également que l'écocentre de Lévis fermera ses portes à partir de demain, jusqu'au 13 avril.

Conserver une force de frappe

Quant aux 670 employés de la Ville qui ne sont pas affectés aux services essentiels, ils effectueront du télétravail (400 travailleurs) ou seront mis en disponibilité (270 travailleurs) jusqu'au 13 avril.

Principalement des cols bleus, les employés mis en disponibilité toucheront leur plein salaire tout comme les fonctionnaires en télétravail. Les travailleurs en disponibilité effectueront différentes tâches nécessaires pour la Ville tout en demeurant disponibles pour la municipalité si elle est frappée par un fort taux d'absentéisme en raison de la COVID-19.

«Par exemple, la semaine dernière, des employés en disponibilité ont effectué des appels dans le cadre de notre vaste sondage avec la Chambre de commerce pour dresser un portrait de la situation des entreprises lévisiennes. Nous voulons que ces gens assurent la relève si plusieurs employés affectés aux services essentiels tombent malades à cause du coronavirus. On ne sait pas quel scénario nous vivrons à cause de la COVID-19. Si le pire survient, nous aurons des employés disponibles pour soutenir les services essentiels», ont expliqué Gilles Lehouillier et Gaétan Drouin, coordonnateur de la sécurité civile de la Ville.

Support à Moisson Québec et aux entreprises

Lors de la conférence de presse, le premier citoyen lévisien a aussi profité de l'occasion pour annoncer que la Ville a dégagé 100 000 $ pour permettre à Moisson Québec d’assurer le maintien de l’approvisionnement alimentaire auprès des personnes et familles en situation de vulnérabilité. Concrètement, cette somme permettra,  entre autres, aux services d’entraide et au Comptoir alimentaire Le Grenier de maintenir leur mission alimentaire sur le territoire de Lévis pour les trois prochaines semaines.

Également, l'administration Lehouillier a débloqué 1 M$ pour soutenir les entreprises grâce à un nouveau programme. Gérée par Développement économique Lévis, l'initiative permettra à des entreprises d'obtenir un prêt sans intérêt, allant de 5 000 $ à 20 000 $, pour renflouer leur fonds de roulement. Le formulaire à remplir pour avoir accès à cette aide sera disponible au courantlevis.com.

«Selon les premières estimations rendues possibles grâce à notre sondage auprès de nos entreprises, on estime que les pertes financières pour 3 500 des 4 500 entreprises lévisiennes, comparativement à la même période l'an dernier, sont d'environ 450 M$. C'est pourquoi nous annonçons la création de ce programme d'aide puisque nos entreprises sont durement touchées», a souligné Gilles Lehouillier.

Dans un autre ordre d'idées, le maire a aussi indiqué que le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) modifiait sa façon de déployer ses services. Pour chaque appel, une évaluation sera faite et les policiers offriront le «service approprié», soit un déplacement policier immédiat, le dépôt d'un rapport d'événement via le système en ligne par le citoyen ou un appel téléphonique des policiers.

Enfin, Gilles Lehouillier a profité de sa tribune pour remercier les employés municipaux, les organismes communautaires, les entreprises et les citoyens pour leur travail et le respect des consignes gouvernementales.

«Le respect des consignes, ce sera le gage de notre réussite collective pour endiguer la pandémie. (...) La mobilisation, l’entraide et la solidarité font partie de l’ADN de Lévis. Nous traverserons cette épreuve avec force et résilience», a conclu le maire.

Les plus lus

Deux nouveaux cas de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Dans son plus récent bilan du nombre de cas confirmés de la COVID-19 dans la province, publié à 15h dimanche, le gouvernement du Québec a dévoilé que deux nouvelles personnes souffrent du nouveau coronavirus en Chaudière-Appalaches.

Un premier cas confirmé de coronavirus en Chaudière-Appalaches

Un résident de la Chaudière-Appalaches a été testé positif à la COVID-19. En raison de son état qui est «bon», la personne est en isolement à son domicile.

COVID-19 : l'état de la situation dans la région à 20h

Aucun nouveau cas confirmé n’a été comptabilisé en Chaudière-Appalaches, ce 17 mars. Dans la région, quatre personnes sont atteintes du Coronavirus. Le gouvernement du Québec a annoncé des mesures financières. À Lévis, de nouvelles consignes ont été données aux utilisateurs du transport en commun et par plusieurs organisations.

Coronavirus : c'est quoi l'isolement volontaire?

Le gouvernement du Québec recommande fortement à tous les voyageurs revenant dans la province de se placer en isolement volontaire de 14 jours pour éviter la propagation de la COVID-19. Mais qu'est-ce qu'on entend par isolement volontaire? Voici ce que les autorités provinciales et fédérales demandent concrètement aux voyageurs.

Quoi faire à Lévis pendant la relâche?

En plein cœur de la semaine de la relâche scolaire qui se déroule jusqu’au 8 mars prochain, une foule d’activités sont organisées sur le territoire lévisien. Voici quelques activités préparées pour les enfants et la famille au cours de cette semaine sans cours.

Lévis et la grippe espagnole en octobre 1918

La ville de Lévis fut durement éprouvée par l’épidémie de grippe espagnole en 1918. Un parcours rapide des incontournables Dates Lévisiennes de Pierre-Georges Roy nous permet de mesurer l’ampleur du drame.

Une clinique de dépistage de la COVID-19 à Charny

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches a ouvert, ce matin, une clinique de dépistage à l'auto de la COVID-19 au Centre Paul-Gilbert, à Charny.

Des employés du CRDITSA inquiets

Des employés oeuvrant au siège social du Centre de réadaptation en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l'autisme (CRDITSA) du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), situé dans le complexe du Collège de Lévis, vivent dans l'inquiétude depuis quelques jours en raison d'un cas de contamination à la COVID-19.

Réaménagement de l'échangeur Kennedy : Québec ira de l'avant

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 9 mars, qu'il investira plus de 354 M$ en 2020-2022 pour améliorer les infrastructures routières, ferroviaires et aéroportuaires de la Chaudière-Appalaches. À cette occasion, Québec a notamment confirmé que les premières étapes du projet de réaménagement de l'échangeur Kennedy (sortie 325) et de construction d'un pont d'étagement au-dessus ...

Coronavirus : la situation dans la région à 20h

L'annonce plus tôt aujourd'hui de la mise en place de certaines restrictions par le gouvernement du Québec, dont l'interdiction de tenir des événements à l'intérieur réunissant plus de 250 personnes, en lien avec la crise du coronavirus a provoqué plusieurs bouleversements dans la région. Voici un résumé de ce que vous devez savoir.