La Ville de Lévis prévoit rénover 80 km de rue ces deux prochaines années. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

En 2020 et 2021, Lévis investira 39,6 M$ dans la réfection de ses rues municipales, un budget «sans précédent». L'an passé, la somme était de 15,6 M$ pour 2019, un montant déjà en forte augmentation par rapport aux années précédentes. De plus, 23 M$ serviront à remettre à niveau les infrastructures d’aqueduc et d’égouts ces deux prochaines années.

«En 2019, nous sommes intervenus sur près de 25 kilomètres et nous prévoyons remettre à neuf plus de 80 kilomètres de rues pour les deux prochaines années», a déclaré le maire de Lévis, Gilles Lehouillier lors d’une conférence de presse, ce 21 mai.

Avec près de 20 M$ par année, deux fois plus d’investissements seront donc réalisés en 2020 et 2021, en comparaison avec la moyenne des cinq dernières années (autour de 10 M$ par an).

Une carte interactive des chantiers en cours ou prévus est disponible en ligne sur le site Internet de la Ville de Lévis (ici). «Les résidents touchés par les travaux recevront un dépliant explicatif sur les travaux à venir et seront avertis à l’aide d’un accroche-porte de l’arrivée prochaine de travaux dans leur secteur», prévoit-on.

11 000 nids-de-poule réparés

«L’accélération du rythme de réfection des rues, enclenché en 2019 et bonifié pour les deux prochaines années, permettra non seulement d’effectuer un rattrapage, mais aussi de réduire progressivement les interventions annuelles ponctuelles visant à colmater les nids-de-poule et à limiter les interventions en rapiéçage mécanisé», a fait valoir Gilles Lehouillier.

Du 1er janvier au 9 mai, la Ville est intervenue pour effectuer la réparation de plus de 11 000 nids-de-poule sur l’ensemble du territoire, contre 9 000 l’an passé. Cette saison, moins de signalements (772 contre 1 928) via l’outil en ligne de géolocalisation ont été faits par les citoyens, puisque les gens circulent moins, a justifié le maire.

38 % des rues dans un état «mauvais ou très mauvais»

Selon le plan d’intervention en infrastructure routière de la Ville, dont une mise à jour est en cours élaboration, 62 % des rues à Lévis sont dans un état «moyen à bon». Le réseau routier municipal totalise 915 kilomètres de rues.

Mais, ce réseau est «sur le point d’entrer dans une phase de dégradation accélérée», alerte la Ville. L’état des lieux de 2016 montrait alors que 38 % des rues étaient dans un «mauvais ou très mauvais» état.

Ainsi, estime le maire, «l’augmentation progressive des budgets consacrés à la réfection des rues permettra d’abaisser ce pourcentage».

Trois entreprises de la région à l’ouvrage

Les contrats pour les travaux d’asphaltage, resurfaçage, réfection de bordures et de trottoirs ont été octroyés aux trois plus bas soumissionnaires de l’appel d’offres. Il s’agit des compagnies locales Constructions BML., Gilles Audet Excavation, et Les Entreprises Lévisiennes.

Répartition des investissements par arrondissement

Des interventions sont prévues sur l’ensemble du réseau routier, les artères principales, les rues collectrices, les routes rurales, les rues industrielles et les rues de quartier. Voici le partage des investissements en 2020-2021 pour chacun des arrondissements :

  • Arrondissement des Chutes-de-la-Chaudière-Ouest : 9,9 M$ pour 24 kilomètres (Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas, Saint-Rédempteur)
  • Arrondissement des Chutes-de-la-Chaudière-Est : 14,9 M$ pour 26 kilomètres (Saint-Hélène-de-Breakeyville, Charny, Saint-Romuald et Saint-Jean-Chrysostome)
  • Arrondissement de Desjardins : 14,8 M$ pour 30 kilomètres (Lévis, Lauzon, Pintendre, Saint-Joseph-de-la-Pointe-de-Lévy)

Sur les 39,6 M$ prévus, une somme de 5,5 M$ sera répartie en septembre 2020 pour des travaux complémentaires en fonction des nouveaux indices de détérioration.

Exemples d’interventions :

Artères principales :

  • Boulevard Guillaume-Couture (secteur Lévis)
  • Avenue Taniata (secteur Saint-Jean-Chrysostome)

Collectrices :

  • Chemin du Fleuve (secteur Saint-Romuald)
  • Rue du Grand-Tronc (secteur Saint-Rédempteur)
  • Avenue Joseph-Hudon (secteur Charny)
  • Rue Saint-Laurent (secteur Lévis)

Routes rurales :

  • Chemin Craig (secteur Saint-Nicolas)
  • Chemin Vire-Crêpes (secteur Saint-Nicolas)
  • Chemin des Sables Ouest (secteur Pintendre)
  • Rues industrielles :
  • Rue Thomas-Powers (secteur Saint-Nicolas)
  • Rue Jean-Marchand (secteur Lévis)

Les plus lus

COVID-19 : nouvelles mesures prises par Lévis

Plusieurs services de la Ville ont été modifiés pour répondre aux besoins des Lévisiens. Un rappel a également été fait sur les équipements ouverts et les consignes à respecter.

L'après-pandémie de 1918 à Lévis

Après un mois d'octobre 1918 catastrophique à Lévis avec au-delà de 50 décès et le quart de la population infectée par la grippe espagnole, la vie courante reprend de manière étonnamment rapide par la suite. À peine deux mois plus tard, soit le 28 décembre, Pierre-Georges Roy rapporte que l'église Notre-Dame «est littéralement remplie» pour les «imposantes funérailles» de l'épouse d'Onésime Carrie...

COVID-19 : un nouveau cas confirmé à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un autre Lévisien a reçu, au cours des 24 dernières heures, un résultat positif à la suite d'un test de dépistage du nouveau coronavirus.

Quatre nouveaux cas d'infection au coronavirus à Lévis

Quatre nouveaux cas confirmés de la COVID-19 ont été constatés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Tous ces cas touchent des Lévisiens.

COVID-19 : trois nouveaux cas confirmés à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, lundi, que trois Lévisiens ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

Des cinémas dans la tourmente de la COVID-19

Fermés depuis le 15 mars à cause de la pandémie de la COVID-19, comme les autres lieux de rassemblement tels que les bars ou les salles de spectacle, les salles obscures pourraient faire partie des derniers lieux à rouvrir selon le plan de déconfinement du gouvernement. Directeur des cinémas Lido et des Chutes à Lévis, Sylvain Gilbert se retrouve dans une situation intenable.

COVID-19 : deux cas confirmés de plus à Lévis

Dans son plus récent bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir, mardi, que deux Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.

Un saut dangereux au parc des Chutes-de-la-Chaudière

Malgré la dangerosité de ce qu'il qualifie de «cascade», qui aurait pu entraîner de graves blessures voire la mort, un jeune homme s’est filmé en train de sauter de la passerelle du parc des Chutes-de-la-Chaudière. Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) met en garde toute personne tentée de reproduire ce saut qui met la vie de son auteur en péril.

COVID-19 : trois nouveaux cas à Lévis

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a dévoilé, jeudi, que trois autres Lévisiens ont récemment appris qu'ils avaient contracté la COVID-19.