La propriétaire Claire Nolet estime avoir perdu entre 250 000 $ et 500 000 $ de revenus. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Dans l’obligation de fermer ses portes en raison de la pandémie depuis le 15 mars, Claire Nolet, propriétaire de l’établissement, attend impatiemment que le gouvernement du Québec la laisse ouvrir son salon de quilles.

Depuis cette fermeture temporaire, Mme Nolet a dû envoyer au chômage ses 23 employés, annuler une foule de tournois de quilles ainsi que la saison en cours de plusieurs ligues. Notons également que le Boule-O-Drome était dans sa saison haute étant donnée la fin de la saison de quilles.

Par mois, l’entreprise lévisienne essuie des pertes malgré qu’elle ne peut pas accueillir de clients. «On parle de 25 000 $ par mois en frais fixes et des pertes de 25 000 $ à 30 000 $ au niveau nourriture qu’on a donnée à des employés et des gens dans le besoin pour éviter de gaspiller. En chiffres d’affaires, on parle de pertes de 250 000 $ à 500 000 $ de revenus», met en lumière Claire Nolet, qui croit que le salon de quilles en aura pour cinq à sept ans avant de reprendre «son erre d’aller».

À ses yeux, les établissements qui doivent rester fermés aussi longtemps comme le sien n’ont pas reçu des aides assez grandes du gouvernement pour surmonter ce défi colossal et elle juge qu’ils sont les grands oubliés de la crise. «Les paliers gouvernementaux ont mis sur pause plusieurs paiements pour venir en aide, c’est bien beau, mais quand ça va revenir, il va falloir être en mesure d’y faire face», explique-t-elle.

Elle qui avait investi la somme de 500 000 $ afin de changer ses équipements informatiques à l’été 2019 voguait sur une hausse d’achalandage et croyait terminer l’année avec une hausse de revenus. «Ça me déçoit aussi parce qu’on avait une saison extraordinaire, on espérait une augmentation des revenus de 10 à 15 % et on l’aurait atteint, mais là on est tombé en bas de notre chaise!»

Dans l’attente d’une ouverture

Pour le moment, l’entrepreneure lévisienne se dit prête à la réouverture de son commerce malgré qu’aucune annonce n’ait été faite. «On est capable de respecter les règles sanitaires, on est prêt à rouvrir et appliquer ces mesures», souligne-t-elle.

De plus, les propriétaires de salons de quilles de la province se sont réunis afin de faire face à la situation et ont créé un protocole de relance qu’ils ont envoyé au gouvernement provincial dans les dernières semaines, mentionne Mme Nolet. Ce dernier comporte toutes les mesures de distanciation physique et sanitaires recommandées par la Santé publique.

«Je pense aussi que le gouvernement devrait faire plus confiance aux gens. On les connaît les mesures, ça fait 12 semaines qu’on en entend parler. Je pense que les gens sont capables de prendre les bonnes décisions et poser les bons gestes pour se protéger», déplore la propriétaire du Boule-O-Drome.

«C’est exigeant pour un entrepreneur, on doit soutenir nos employés dans le besoin, faire face à nos responsabilités financières et au travers de tout ça, il faut garder le moral, ajoute Claire Nolet qui vit le plus grand défi de sa carrière d’entrepreneure. L’inquiétude qu’on a aussi c’est comment ça va se passer au mois d’août. Lorsqu’on va ouvrir, comment les clients vont se comporter? Est-ce qu’ils vont vouloir venir jouer aux quilles? Est-ce qu’ils vont être inquiets? C’est vraiment beaucoup d’incertitude. […] En ce moment, on se sent oublié et on est déçu.»

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

Le SPVL arrête l'athlète international Thierry Pellerin

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 3 juillet, qu'il a procédé le 2 juillet à l'arrestation de Thierry Pellerin, un Lévisien de 22 ans plutôt connu pour ses exploits sur la scène internationale de la gymnastique, pour quatre infractions d’ordre sexuel sur plusieurs victimes d’âge mineur.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Un incendie ravage une usine de Saint-Nicolas

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) a déclenché une cinquième alarme (alerte générale), samedi en début de soirée, afin de combattre un incendie qui a fait rage chez Palettes Pal Bois, une entreprise située sur le chemin Industriel à Saint-Nicolas.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

Lévis présente son plan de match pour favoriser l’achat local

C’est notamment en compagnie de Philippe Meurant, le directeur du développement économique et de la promotion de la municipalité, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 11 juin le plan de match de la Ville pour favoriser l’achat local au cours des prochains mois. Avec entre autres la mise en place d’un nouveau portail territorial transactionnel, Lévis veut inciter ses citoyens à ...

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.