Depuis le 15 juin, les restaurateurs ont rouvert leur salle à manger. CRÉDIT : PAGE FACEBOOK L'INTIMISTE

Privés de leur salle à manger depuis la mi-mars en raison de la COVID-19, les restaurateurs ont dû faire des pieds et des mains pour maintenir leur commerce en vie. Depuis le 15 juin, les restaurants ont obtenu le feu vert de la Santé publique, tout en respectant les règles établies entourant la situation de pandémie, afin d’accueillir de nouveau leur clientèle dans leur salle à manger.

«L’expérience client est le nerf de la guerre, chez nous l’ambiance, la qualité du service et la bouffe, c’est hyper important, l’un ne va pas sans l’autre», lance d’emblée Claudine Hasty, propriétaire du Grain de folie faim bistro, qui a pris la décision de repousser son ouverture à la mi-juillet. 

«Les gens veulent venir jaser, venir voir en salle, sortir de la maison, on vend une expérience», d’ajouter Martin Patry, propriétaire de L’intimiste.

Bien qu’il n’est pas facile pour les restaurateurs de se plier à toutes ces exigences de la Santé publique, ces derniers font des sacrifices afin de pouvoir réengager leurs employés et accueillir les clients. 

Michael Harvey, propriétaire du Resto-Pub 2000, a dû réduire la capacité de sa salle à manger à «environ 55 %» tandis que Martin Patry l’a réduite de moitié. «Quand on pourra réduire la distanciation à un mètre, je vais perdre à peu près deux tables seulement. Ça va faire une grosse différence», explique le propriétaire de L’intimiste.

Des clients au rendez-vous

Du côté du Resto-Pub 2000, les clients ne se sont pas rués vers la salle à manger du restaurant dès la première journée. «À l’ouverture de la salle à manger au début de la semaine, on a eu l’impression que les gens étaient encore un peu frileux. Ça nous permet de nous remettre dans le bain tranquillement», lui qui souligne que les premiers à s’être présentés sont ses clients réguliers. 

La veille de son ouverture prévue le 17 juin, L’intimiste comptait déjà une trentaine de réservations. «On n’a aucune idée si les gens vont rester au rendez-vous. Est-ce que c’est parce que c’est la première semaine qu’on a autant de réservations ou ça va durer comme ça un bout? On ne sait pas», se questionne M. Patry.

Les trois restaurateurs s’entendent qu’avoir à mettre à pied temporairement leurs employés a été un défi de taille pour eux. Pour le moment, L’intimiste a réengagé cinq de sa vingtaine d’employés et le Resto-Pub 2000, une trentaine sur une quarantaine. 

Revoir le monde de la restauration

Bien que la livraison et le prêt-à-emporter étaient des formules bien connues pour le Resto-Pub 2000, L’intimiste et le Grain de folie se sont adaptés à la situation et ont modifié leur offre de services à cette nouvelle réalité. 

«On en faisait déjà du takeout avant, mais de façon minime, ce n’était pas publicisé. Je crois que ça va continuer de fonctionner, parce que plusieurs ne sont pas encore prêts à revenir sur place», souligne Martin Patry. «La COVID va nous avoir permis d’accélérer ce projet (de prêt-à-emporter) qu’on avait prévu réaliser au cours des cinq prochaines années», rapporte Claudine Hasty.

Malgré que le Resto-Pub 2000 et L’intimiste se sont rapidement préparés pour une réouverture, le Grain de folie a choisi d’y aller à son rythme. 

«Ce qu’on a trouvé comme solution, c’est de prendre notre temps pour se faire une salle à manger disposée de façon plus chaleureuse […] Quand les gens viennent au Grain, c’est pour se poser au paradis quelques heures! On veut qu’il ait une paix d’esprit malgré les mesures, soutient la propriétaire. On a décidé de se poser et il faut prendre le temps, parce qu’on construit le monde de la restauration de demain.»

Les plus lus

C'est la fin pour le Cosmos Café Lévis

La COVID-19 aura eu raison d'un autre commerce lévisien. Les associés derrière la chaîne de restaurants Cosmos ont annoncé, le 16 juin, à leurs employés et à leurs partenaires qu'un processus est en cours afin de vendre l'établissement de Lévis, situé dans le quartier Miscéo.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Un autre Lévisien a contracté la COVID-19 au cours des derniers jours. C'est ce qu'a confirmé le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan portant sur l'évolution de la pandémie dans la région, vendredi.

Le SPVL arrête l'athlète international Thierry Pellerin

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) a annoncé, le 3 juillet, qu'il a procédé le 2 juillet à l'arrestation de Thierry Pellerin, un Lévisien de 22 ans plutôt connu pour ses exploits sur la scène internationale de la gymnastique, pour quatre infractions d’ordre sexuel sur plusieurs victimes d’âge mineur.

La Fête nationale sera soulignée à Lévis

Même si les grands rassemblements, qui ont normalement cours les 23 et 24 juin à Lévis, n’auront pas lieu, coronavirus oblige, des activités, respectant les consignes de la Santé publique, auront lieu dans la région pour permettre aux Lévisiens de célébrer la Fête nationale du Québec.

Un incendie ravage une usine de Saint-Nicolas

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) a déclenché une cinquième alarme (alerte générale), samedi en début de soirée, afin de combattre un incendie qui a fait rage chez Palettes Pal Bois, une entreprise située sur le chemin Industriel à Saint-Nicolas.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

Le ministère de l’Économie et de l’Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l’occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l’occasion de la fête du Canada. 

Lévis présente son plan de match pour favoriser l’achat local

C’est notamment en compagnie de Philippe Meurant, le directeur du développement économique et de la promotion de la municipalité, que le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 11 juin le plan de match de la Ville pour favoriser l’achat local au cours des prochains mois. Avec entre autres la mise en place d’un nouveau portail territorial transactionnel, Lévis veut inciter ses citoyens à ...

Des annonces pour la saison estivale à Lévis

Le maire de Lévis a annoncé plusieurs mesures pour les activités d’été, ce matin. 118 installations sportives extérieures vont rouvrir à partir de la semaine prochaine et 80 % de la demande en camp de jour sera comblée. Cet été, je parcours Lévis présentera aussi deux nouveaux parcours.

Ouverture des jeux d'eau et assouplissement des restrictions pour l'utilisation de l'eau potable

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a annoncé, vendredi matin, diverses mesures en lien avec l'utilisation de l'eau potable sur le territoire.

La COVID-19 a raison d'un gym lévisien

Energiegym, le centre d'entraînement de Saint-Romuald qui était également responsable du club de boxe Energybox, a annoncé sa fermeture définitive en raison de la crise de la COVID-19.