CRÉDIT : ARCHIVES - COURTOISIE

L’enquête du coroner sur les morts des Lévisiens Norah et Romy Carpentier ainsi que de leur père, Martin, survenues à Saint-Apollinaire a été confiée à la coroner et avocate Sophie Régnière. Son rapport devrait être déposé dans environ un an.

Par Mélanie Labrecque - Collaboration spéciale

Dans son analyse, Sophie Régnière tentera d’éclaircir les circonstances entourant le décès des fillettes et de leur père.

Dans le même ordre d'idée, le Bureau du coroner a tenu à clarifier son rôle et la nature de son enquête. Ainsi, «les coroners ne peuvent pas se prononcer sur la responsabilité civile ou criminelle d’une personne. Le but de leur investigation n’est pas de mener à un procès, mais d’apporter des réponses sur les éléments qui ont conduit au décès, le tout dans une optique de prévention», peut-on lire dans un communiqué de presse publié le 24 juillet.

Dans les heures qui suivent la découverte d’un corps, le coroner peut ordonner la réalisation de certaines expertises qu’il juge essentielles afin de mener son investigation à terme : autopsie, analyse toxicologique, etc. L’examen du corps permet, dans un premier temps, de répondre à plusieurs questions sur le moment du décès et la façon dont la personne est décédée. De plus, le coroner s’assure aussi d’avoir en main tous les renseignements nécessaires pour poursuivre son enquête, dont les rapports de police et les dossiers médicaux.

Rappelons que les coroners déclenchent automatiquement une enquête lorsqu'une mort est provoquée par de la négligence ou est survenue dans des conditions violentes ou obscures. L’enquête permettra notamment de déterminer avec le plus d’exactitude possible la date et le lieu du décès ainsi que les causes et les circonstances de celui-ci. Pour établir ses conclusions, la coroner Régnière consultera plusieurs partenaires et experts, dont les policiers.

Ce qui veut dire qu’au terme de l’enquête certains faits exposés le 22 juillet par l’inspecteur-chef, Guy Lapointe, dont le moment des décès, pourraient être révisés en fonction des éléments mis en lumière pendant l’enquête. Les conclusions de la Sûreté du Québec découlent d’analyses préliminaires, précise le Bureau du coroner.

L’enquête du coroner est un processus confidentiel jusqu’à la publication du rapport final, qui lui est public.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.