Chez lui, l’auteur possède une impressionnante collection d’artefacts provenant du pont de Québec, il en expose une partie sous forme de photos dans son dernier livre.

Pensez à ce pont vieux de 103 ans qui relie la rive sud et la rive nord du fleuve Saint-Laurent entre Québec et Lévis, ce dernier a été l’hôte d’une foule d’histoires anodines, macabres, mais surtout grandioses. C’est ce que dessine l’auteur lévisien Michel L’Hébreux dans son dernier ouvrage sur le pont de Québec, Curieuses histoires du pont de Québec.

Paru le 7 juillet dernier aux éditions Septentrion, Curieuses histoires du pont de Québec est le recueil d’une tonne d’histoires à propos de ce pont construit en 1917. Ce document, que l’auteur juge «complémentaire» à ses autres ouvrages sur le sujet, rapporte des faits intéressants, marquants et quelques fois inusités du pont de Québec, de sa construction à aujourd’hui en passant par son premier effondrement en 1907 et même  son 100e anniversaire.

«Avec tous les témoignages, documents et informations divers que j’ai récoltés au cours des années, je me suis dit qu’il serait intéressant de les rassembler», partage le passionné du pont de Québec qui signe son septième livre sur le sujet. L’auteur lévisien, qui a donné plus de 2 000 conférences à propos du pont et dont la maison est remplie d’artefacts reliés à celui-ci, a réalisé deux années de travail pour produire Curieuses histoires du pont de Québec. Il a rapatrié une partie de son savoir et ce que les gens lui ont partagé dans ce document.

C’est ainsi qu’on retrouve des centaines de photos d’archives, d’articles de journaux de l’époque et de témoignages intégraux au travers de cet ouvrage. Si bien que le livre débute avec l’histoire d’un de ses amis, aujourd’hui décédé, Georges Charest, qui a survécu, malgré les 22 fractures qu’il a subies, à une chute du pont de Québec en 1918 alors qu’il y travaillait. «M. Charest avait l’habitude de me raconter plein d’histoires à propos du pont et je les enregistrais sur de petites cassettes. Les témoignages dans le livre sont véritables et intégraux», assure celui qui a livré ses premiers écrits sur le sujet en 1986.

De plus, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, accepté de signer la préface de l’ouvrage, lui qui reconnaît l’histoire importante du pont de Québec. «J’avais eu en tête de lui proposer et quand je l’ai fait, j’ai constaté qu’il était enthousiaste de ma proposition», raconte M. L’Hébreux.

Des témoignages, des partages et des legs

Lors de ses conférences sur le pont de Québec, l’auteur reçoit régulièrement des témoignages et des partages des personnes présentes qui ont une histoire à raconter sur le pont. Il a également récolté des partages sous forme de lettres venant même de l’extérieur du Québec, d’individus dont la famille est reliée de près ou de loin à l’histoire de ce monument historique. Il raconte même qu’il a hérité de legs à la suite de la mort de gens qu’il ne connaissait même pas. 

«J’en apprends encore tous les jours sur le pont de Québec. Les gens me partagent tellement d’information qu’il y a toujours une histoire que je n’ai pas entendue», mentionne le Lévisien.
Lui qui a été enseignant et directeur d’école à l’époque a toujours partagé sa passion pour le pont de Québec à ses élèves. Aujourd’hui, plusieurs d’entre eux lui témoignent les souvenirs qu’ils ont de ces récits, si bien qu’il a même influencé le choix de carrière de certains.

Curieuses histoires du pont de Québec est la représentation parfaite d’une discussion avec Michel L’Hébreux sur le pont de Québec. On pourrait croire que l’auteur a classé en ordre chronologique toutes les histoires qu’il a dans la tête à propos du pont et qu’il les livre avec passion et précision.

Michel L’Hébreux a publié son septième ouvrage sur le pont de Québec.

Les plus lus

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Un incendie ravage une usine de Saint-Nicolas

Le Service de sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) a déclenché une cinquième alarme (alerte générale), samedi en début de soirée, afin de combattre un incendie qui a fait rage chez Palettes Pal Bois, une entreprise située sur le chemin Industriel à Saint-Nicolas.

COVID-19 : un nouveau cas à Lévis

Après une accalmie d'une semaine, les autorités sanitaires ont confirmé, jeudi, qu'un nouveau cas d'infection au coronavirus avait été constaté en Chaudière-Appalaches, plus précisément à Lévis.

Se réinventer pour passer à travers

Entreprise événementielle florissante basée à Saint-Nicolas, le Groupe Satir Productions a été durement frappé par le confinement mis en place par le gouvernement provincial afin de freiner la propagation de la COVID-19. Cependant, la firme a développé de nouveaux services afin de poursuivre ses activités et rappeler ses salariés au boulot.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Une alerte Amber est déclenchée pour retrouver deux fillettes lévisiennes

La Sûreté du Québec (SQ) a déclenché une alerte Amber dans la province afin de retrouver deux fillettes lévisiennes, Norah Carpentier (11 ans - 1re photo) et sa soeur Romy Carpentier (6 ans - 3e photo).