Les textes sont visibles aux abords du fleuve, comme à la Traverse ou à la Maison natale de Louis Fréchette. CRÉDIT : COURTOISIE

Le projet #SORTONSLAPOÉSIE s’affiche depuis le 29 juillet dans différents lieux de Lévis. Présentés sur des panneaux, les 14 poèmes sont à découvrir jusqu’à la fin août.

Huit résidents de Lévis, tous passionnés d’écriture, ont répondu à l’appel lancé conjointement par L’Unisson et Le Filon, dans le cadre de #SORTONSLAPOÉSIE.

Les passants peuvent lire les écrits aux abords du fleuve, comme à l’Anse-Tibbits, au parc de la Martinière et à la Terrasse de Lévis. Chacun peut aussi participer au projet en partageant ses poèmes via les réseaux sociaux en utilisant le mot-clic #SO.

«Les citoyens nous partagent tous les jours des réflexions, des idées, des passions et du bonheur. Par ce projet, nous souhaitons que leurs voix portent dans toute notre communauté», souligne Le Filon. 

C’est un jeune, fortement impliqué auprès de L’Unisson, qui en a eu l’idée. Les poèmes parlent d’amour, d’espoir, de la joie et la nature, des thèmes qui, «dans la situation actuelle, font du bien». Des dessins réalisés par une jeune volontaire de L’Unisson, accompagnent les textes. 

Issu d’une collaboration entre le regroupement L’Unisson et l’organisme Le Filon, ce projet veut «faire rayonner le talent d’ici tout en provoquant des sourires chez les passants qui croiseront un poème sur leur chemin». Cette initiative a été rendue possible grâce, notamment, à la collaboration de la Ville de Lévis.

Chapeauté par Trajectoire Emploi et L’ADOberge, L’Unisson est un regroupement de jeunes lévisien qui ont décidé de s’impliquer dans la communauté. «Nous nous entraidons dans la mise en action de projets à la fois sociaux, environnementaux, éducatifs et artistiques, qui se dérouleront tout l’été», présentent-ils.

Les plus lus

Un Benny & Co à Lévis

La 61e succursale de la chaîne de restaurants Benny & Co ouvrira ses portes à Lévis, en septembre. Ironie de l’histoire économique, le nouvel établissement occupera les mêmes locaux qu’occupait jusqu’à sa fermeture la succursale PFK du quartier Lévis, sur la route du Président-Kennedy.

Le pire scénario se concrétise

FAITS DIVERS. Les recherches pour retrouver les sœurs Norah et Romy Carpentier se sont conclues tragiquement. Les policiers de la Sûreté du Québec ont retrouvé leurs corps inanimés dans un boisé de Saint-Apollinaire, le 11 juillet, vers midi. Cette découverte mettait ainsi un terme à l’alerte Amber lancée le 9 juillet et signifiait le début de la chasse à l’homme pour retrouver leur père, Martin C...

De nouveaux éléments dans l’affaire Martin Carpentier

FAITS DIVERS. La Sûreté du Québec a confirmé ce matin qu’elle a en main des éléments lui laissant croire que Martin Carpentier, 44 ans de Lévis, serait toujours en vie et se trouverait dans la MRC de Lotbinière. Ce dernier est recherché depuis le 8 juillet.

«Éléments d’intérêt» retrouvés dans le cas Martin Carpentier

Toujours à la recherche du Lévisien en fuite, Martin Carpentier, dans le secteur de Saint-Apollinaire, la Sûreté du Québec (SQ) a annoncé, ce matin, qu'elle a découvert des «éléments d’intérêt» pour l’enquête dont la nature n’a pas été encore révélée.

COVID-19 : plus qu'un cas actif en Chaudière-Appalaches

Comme depuis quelques jours, aucun nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus n'a été constaté en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures. Même qu'il n'y a désormais qu'un seul cas actif dans la région, plus précisément à Lévis.

Fin de partie pour Bingo Rive-Sud

La salle de bingo lévisienne a accueilli les joueurs pour la dernière fois le 29 juillet, avant de fermer définitivement ses portes. Après 24 ans d’existence et près de 13,5 M$ reversés à la commununauté, Bingo Rive-Sud a succombé à la COVID- 19, qui a aggravé une situation déjà difficile dans les dernières années.

COVID-19 : le nombre de cas actifs continue d'augmenter en Chaudière-Appalaches

Dix personnes de plus ont été testées positives à la COVID-19 dans la région où le nombre de cas actifs est maintenant de 28 personnes. C'est près de trois fois plus qu'au début du mois de juillet. Au Québec, le dernier bilan fait état de 122 nouveaux cas.

Norah et Romy Carpentier ont été assassinées

Martin Carpentier a bel et bien tué ses filles, Norah (11 ans) et Romy (6 ans), et s’est ensuite enlevé la vie. L’ensemble du drame s’est joué dans les heures qui ont suivi l’embardée survenue dans la soirée du 8 juillet sur l’autoroute 20, à Saint-Apollinaire. C’est ce qu’a expliqué l’inspecteur chef et directeur des communications de la Sûreté du Québec, Guy Lapointe, en point de presse le 22 ju...

Un triste hommage de la mère de Norah et Romy Carpentier

Amélie Lemieux, la mère de Norah et Romy Carpentier dont les corps inertes ont été retrouvés le 11 juillet dans un boisé de Saint-Apollinaire, est venue se recueillir au mémorial érigé au parc des Chutes-de-la-Chaudière accompagnée de sa famille, le 13 juillet.

Une nouvelle garderie à Saint-Jean-Chrysostome

Le Centre éducatif sous les arbres, une garderie privée subventionnée située sur l’avenue Taniata, ouvrira ses portes d’ici la fin septembre.