Le Complexe 2 Glaces Honco de Saint-Romuald accueillera pour une troisième année la Classique Bob Bissonnette.� CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Prévue initialement en juin, la troisième édition de la Classique Bob Bissonnette aura finalement lieu malgré la pandémie. Du 23 au 30 août, des centaines de hockeyeurs, jeunes ou plus vieux, se dirigeront vers le Complexe 2 Glaces Honco de Saint-Romuald afin de prendre part à l’un des plus importants événements sportifs amateurs de la grande région de Québec.

«Quand nous avons pris la décision de reporter l’événement, on ne connaissait pas encore le contexte dans lequel nous allions tenir la troisième édition. Toutefois, je recevais beaucoup de demandes d’équipes intéressées à prendre part à l’événement. Alors, quand on a su que l’on pourrait tenir la Classique sans spectateurs, nous avons été de l’avant avec l’édition 2020. Entre temps, on a appris que nous allions pouvoir accueillir des spectateurs. En résumé, tout le monde est très content de pouvoir présenter une troisième édition», a d’emblée partagé Steve Jobidon, le fondateur et organisateur de la Classique Bob Bissonnette.

Si l’événement peut finalement avoir lieu, certaines modifications et des nouvelles règles ont dû être mises en place dans le cadre de la troisième édition, coronavirus oblige. Ainsi, les participants et les spectateurs devront porter un masque lorsqu’ils se retrouveront à l’intérieur du complexe sportif. Si elles peuvent rester sur place après les matchs, les équipes devront réserver une «bulle», espaces qui seront répartis à travers le site du Complexe afin d’éviter des contacts avec les autres équipes.  

Aussi, afin d’éviter des rassemblements, les désormais traditionnels soupers présentés lors de l’événement par l’équipe de La Broche à Foin ne pourront pas avoir lieu. Par contre, les employées de ce bar beauceron tiendront des activités, dont de l’animation musicale, afin de divertir les participants et les visiteurs.

«C’est sûr que ce sont des changements comparativement aux deux premières éditions, mais je pense que les gens seront quand même festifs, comme lors des dernières années. Même si on aime bien s’appeler entre nous les cabochons parce qu’on aime bien s’amuser lors de la Classique, c’est primordial pour nous de respecter les consignes de la Santé publique», a illustré M. Jobidon.

Nouveaux records

Signe de l’engouement envers l’événement, l’édition 2020 de la Classique Bob Bissonnette battra encore une fois de nouveaux records de participation. Au total, ce sont 74 équipes qui prendront part au tournoi de hockey sur glace et 161 parties seront disputées. Encore une fois cette année, plusieurs joueurs professionnels actuels ou retraités croiseront le fer lors de la Classique, dans la catégorie Rockstars.

Les spectateurs pourront notamment voir à l’oeuvre Simon Gagné (première participation – ancien joueur des Flyers de Philadelphie), Thomas Chabot (Sénateurs d’Ottawa), Mathieu Olivier (organisation des Predators de Nashville), Matthew Boucher (ancien des Remparts de Québec), Alex Barré-Boulet (organisation du Lightning de Tampa Bay), Éric Chouinard (ancien premier choix des Canadiens de Montréal) et Alexandre Giroux (Assurancia de Thetford Mines).

Pour sa part, la Mini-Classique CCM, un tournoi de hockey de rue pour les jeunes âgés entre 6 et 12 ans qui aura lieu à l’extérieur du Complexe 2 Glaces Honco le samedi 29 août, accueillera au moins 36 équipes.

«Au départ, je pensais que la troisième édition n’allait se dérouler que sur quatre jours, mais face à la demande, le tournoi se déroulera plutôt sur huit jours. J’ai été très surpris de l’énorme réponse des gens. J’ai même dû refuser une quinzaine d’équipes pour le tournoi de hockey sur glace et malheureusement, des clubs seront éliminés déjà en milieu de semaine», a partagé l’organisateur de la Classique.

Notons qu’en plus de ces compétitions, des tailgates et la projection des matchs des séries de la Ligue nationale de hockey sur écran géant dans la salle Desjardins de l’aréna lévisien sont également au menu le week-end.

Pour une bonne cause

Comme depuis ses débuts, la tenue de la Classique Bob Bissonnette permettra une nouvelle fois de récolter des sous pour la Fondation Bob Bissonnette, créé en l’honneur du regretté chanteur populaire du même nom. Tous les profits de l’événement seront versés à l’organisme qui offre à des jeunes adeptes de sport et d’art, ou à des associations et organismes sportifs et culturels, la possibilité d’obtenir de l’aide et dons matériels ou monétaires afin d’aider des jeunes à pratiquer  leur loisir au niveau amateur ou compétitif.

«Depuis les débuts, c’est important pour moi que l’événement serve pour la Fondation Bob Bissonnette. C’est sûr que je ne m’attends pas à récolter 62 000 $ comme l’an dernier, mais je n’organise pas non plus une édition cette année pour récolter 15 000 $», a conclu Steve Jobidon.

Les plus lus

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

COVID-19 : quatre écoles lévisiennes touchées par au moins un cas de COVID-19

Le gouvernement du Québec a rendu publique, mardi, une nouvelle liste des écoles touchées par au moins un cas de COVID-19 rapporté avec diagnostic dans la province. En date du 14 septembre à 16h, quatre établissements lévisiens du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) font partie de cette liste.

Le Vieux-Lauzon dans une impasse pour le déneigement

À la suite de l’abandon de «615 clients» par l’entreprise de déneigement qui chapeaute Beau-site excavation et Déneigement Lévis-Lauzon, les résidents du secteur du Vieux-Lauzon font des pieds et des mains depuis la fin juillet afin de trouver une compagnie de déneigement qui pourrait desservir le quartier.

COVID-19 : un weekend difficile pour la Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent deux décès et 19 nouveaux cas dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 20 septembre.

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

La COVID-19 emporte un neuvième résident de la Chaudière-Appalaches

Après une accalmie d'un peu plus de quatre mois à ce chapitre, le nouveau coronavirus a récemment provoqué un nouveau décès en Chaudière-Appalaches. Il s'agit de la neuvième personne à mourir de la maladie dans la région depuis le début de la crise sanitaire.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

Des Lévisiens élaborent le prochain Call of Duty

Développé par plusieurs filiales du studio Activision, dont Treyarch, Raven Software ainsi que Beenox, Call of Duty : Black Ops Cold War est le prochain opus de la populaire série, ce dernier arrivera sur les tablettes dès le 13 novembre prochain. Chez Beenox, plusieurs Lévisiens travaillent sur ce projet d’envergure internationale. Entretien avec deux d’entre eux.

COVID-19 : 42 cas découverts en Chaudière-Appalaches au cours des quatre derniers jours

Au cours du long congé de la fête du Travail, 42 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils ont contracté la COVID-19.

COVID-19 : La Chaudière-Appalaches passe au niveau préalerte

Devant la flambée de nouveaux cas qui frappe le Québec depuis plusieurs jours, le gouvernement du Québec a annoncé, le 15 septembre, qu'il faisait passer le palier d'alerte de quatre régions administratives du niveau vigilance (vert) au niveau préalerte (jaune). La Chaudière-Appalaches est l'une des quatre régions qui sont désormais davantage sous surveillance par les autorités sanitaires.