Les résidents du Vieux-Lauzon se retrouvent sans déneigeur pour l’hiver prochain.� CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

À la suite de l’abandon de «615 clients» par l’entreprise de déneigement qui chapeaute Beau-site excavation et Déneigement Lévis-Lauzon, les résidents du secteur du Vieux-Lauzon font des pieds et des mains depuis la fin juillet afin de trouver une compagnie de déneigement qui pourrait desservir le quartier.

«Avis à notre clientèle, des changements auront lieu cet hiver concernant le déneigement résidentiel. Nous avons dû réduire nos effectifs de moitié pour la prochaine saison. Plusieurs impacts négatifs ont fait que nous avons pris cette décision, comme la COVID et la PCU ainsi que le manque de main-d’œuvre de qualité. Cette décision crève-cœur a été longuement réfléchie, pour la survie de l’entreprise et garder une atmosphère adéquate pour nos employés. Des lettres ont été envoyées aux clients dont les secteurs ne seront plus desservis», peut-on lire sur les pages Facebook de Beau-Site Excavation Inc. et Déneigement Lévis-Lauzon, en date du 24 juillet.

Ce sont 615 clients qui se retrouvent sans déneigeur pour l’hiver prochain selon la lettre envoyée aux citoyens qui ne seront plus desservis, rapporte un propriétaire d’immeubles d’habitation du secteur. «C’est un secteur très enneigé également parce qu’on est situé dans la pointe de Lévis. On a de bonnes quantités de neige dans ce secteur-là», déplore-t-il.

Les citoyens du quartier ont tenté de trouver une solution en communiquant avec toutes les compagnies de déneigement de la région, mais aucune n’est en mesure de desservir ce secteur, souvent par manque d’effectifs ou de temps.

«C’est une vraie crise parce que c’est un secteur de personnes âgées, de personnes défavorisées, de propriétés à logements et de jeunes familles», exprime le promotteur à bout d’idées.

Les résidents du secteur sont nombreux sur les réseaux sociaux à lancer un appel à tous afin de trouver la compagnie qui décidera de prendre le secteur en main. «Ce n’est pas une question d’argent, nous sommes plusieurs à vouloir engager une entreprise qui pourra faire le travail.»

Pour ce propriétaire d’immeubles d’habitation, il est inconcevable d’imaginer un hiver sans déneigeur en raison des besoins du quartier. «C’est impossible de passer au travers d’un hiver sans déneigeur. En étant propriétaire d’immeubles à logements, la tâche est bien trop grande pour que je la fasse seul, et c’est le cas des autres propriétaires également. Imaginez des personnes âgées sans déneigement, il faut trouver une solution», argue-t-il.

Les plus lus

Une nouvelle expansion pour le Marché Carrier

Le Marché Carrier vient d’acquérir le terrain du restaurant Denis de la jungle, voisin du commerce vieux de 50 ans. Avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise de Pintendre investira près de 700 000 $ afin de construire une nouvelle usine spécialisée en prêt-à-manger afin de livrer ses produits dans l’ensemble de la province.

COVID-19 : quatre écoles lévisiennes touchées par au moins un cas de COVID-19

Le gouvernement du Québec a rendu publique, mardi, une nouvelle liste des écoles touchées par au moins un cas de COVID-19 rapporté avec diagnostic dans la province. En date du 14 septembre à 16h, quatre établissements lévisiens du Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) font partie de cette liste.

Le Vieux-Lauzon dans une impasse pour le déneigement

À la suite de l’abandon de «615 clients» par l’entreprise de déneigement qui chapeaute Beau-site excavation et Déneigement Lévis-Lauzon, les résidents du secteur du Vieux-Lauzon font des pieds et des mains depuis la fin juillet afin de trouver une compagnie de déneigement qui pourrait desservir le quartier.

COVID-19 : un weekend difficile pour la Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent deux décès et 19 nouveaux cas dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 20 septembre.

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

La COVID-19 emporte un neuvième résident de la Chaudière-Appalaches

Après une accalmie d'un peu plus de quatre mois à ce chapitre, le nouveau coronavirus a récemment provoqué un nouveau décès en Chaudière-Appalaches. Il s'agit de la neuvième personne à mourir de la maladie dans la région depuis le début de la crise sanitaire.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : La Chaudière-Appalaches passe au niveau préalerte

Devant la flambée de nouveaux cas qui frappe le Québec depuis plusieurs jours, le gouvernement du Québec a annoncé, le 15 septembre, qu'il faisait passer le palier d'alerte de quatre régions administratives du niveau vigilance (vert) au niveau préalerte (jaune). La Chaudière-Appalaches est l'une des quatre régions qui sont désormais davantage sous surveillance par les autorités sanitaires.

Des Lévisiens élaborent le prochain Call of Duty

Développé par plusieurs filiales du studio Activision, dont Treyarch, Raven Software ainsi que Beenox, Call of Duty : Black Ops Cold War est le prochain opus de la populaire série, ce dernier arrivera sur les tablettes dès le 13 novembre prochain. Chez Beenox, plusieurs Lévisiens travaillent sur ce projet d’envergure internationale. Entretien avec deux d’entre eux.

COVID-19 : 42 cas découverts en Chaudière-Appalaches au cours des quatre derniers jours

Au cours du long congé de la fête du Travail, 42 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils ont contracté la COVID-19.