CRÉDIT : COURTOISIE

Développé par plusieurs filiales du studio Activision, dont Treyarch, Raven Software ainsi que Beenox, Call of Duty : Black Ops Cold War est le prochain opus de la populaire série, ce dernier arrivera sur les tablettes dès le 13 novembre prochain. Chez Beenox, plusieurs Lévisiens travaillent sur ce projet d’envergure internationale. Entretien avec deux d’entre eux.

Stéphane Gravel travaille chez Beenox depuis 2004, où il occupe le poste de directeur à la production, tandis que Jimmy Samson est chez Beenox depuis 2007 et agit à titre de directeur artistique d’environnement. Au cours de leur carrière, les deux Lévisiens ont travaillé sur plusieurs projets de cette envergure, dont plusieurs titres reliés à la série Call of Duty.

Le prochain opus de la série plongera les joueurs au milieu de la guerre froide, au début des années 80. Les amateurs de Call of Duty seront servis puisqu’une campagne solo sera offerte ainsi que le retour «attendu» du mode zombie, le tout accompagné d’une foule de surprises qui n’ont pas encore été dévoilées.

«Notre rôle principal, c’est le développement de la version PC. Avec le temps, on a développé notre expertise sur PC pour Call of Duty. Ça fait trois ans que nous sommes les principaux architectes derrière leurs versions PC de concert avec nos partenaires», explique Stéphane Gravel.

En effet, le studio Beenox a travaillé sur près de 10 titres de la série depuis 2015. «On essaie toujours de pousser la qualité au maximum. Chez Beenox, on fait toujours des suivis qualitatifs très serrés et on essaie de pousser les limitations techniques des plateformes au maximum», souligne Jimmy Samson.

Les premières images et un accès à l’alpha

Dans le cadre du PlayStation 5 Showcase diffusé par Sony, le 16 septembre dernier, les premières images de Call of Duty : Black Ops Cold War ont été dévoilées. Bien que Beenox ne travaille pas directement sur la version PlayStation, l’équipe était heureuse d’offrir aux joueurs une petite partie de leur travail.

«C’est tellement un gros projet avec tellement d’équipes et de studios impliqués que lorsque les premières images sortent, on est fiers, peu importe la plateforme qui est utilisée. C’est tout le temps excitant. Les productions comme Call of Duty lorsque ça arrive vers la fin de la production, c’est toujours quelque chose de super excitant de voir la réaction des gens et comment le jeu est reçu», partage le directeur artistique d’environnement.

De plus, la plateforme du PlayStation 4 ouvrait officiellement une version alpha du jeu pour que les amateurs de la série testent le produit toujours en développement, le 18 septembre. «On est indirectement touché parce que plusieurs technologies sont partagées entre les différentes plateformes […] pour nous le gros test va venir lors de l’ouverture de l’open beta sur PC (à la mi-octobre). Malgré tout, on a bien hâte de voir comment les gens vont réagir et comment la technologie va tenir le coup pendant l’alpha (sur PlayStation)», expose M. Gravel.

Les défis du projet

Treyarch et Raven Software sont les studios partenaires avec lesquels Beenox développe les opus de Call of Duty depuis 2015. «Avec le temps, on a fini par développer notre expertise et on a une belle place dans cet écosystème chez Activision», mentionne le directeur à la production.

Par contre, l’équipe derrière le très attendu Call of Duty : Black Ops Cold War n’a pas été épargnée par la pandémie, qui a représenté un défi majeur au cours du développement. «Une partie du travail s’est faite en télétravail en raison de la COVID. Il a fallu s’adapter rapidement en termes de communication et de la collaboration interstudios», raconte M. Samson.

Pour Jimmy Samson, son travail sur des projets comme Call of Duty : Black Ops Cold War lui offre un contexte très motivant. «La première fois que j’ai travaillé sur un Call of Duty, c’est la première fois que j’embarquais dans cet univers-là. On entend souvent parler du projet et on est exposé à la critique, c’est stimulant et ça amène les équipes à se pousser au maximum et d’aller chercher le meilleur de ce qu’ils ont», exprime-t-il.

La date de sortie de Call of Duty : Black Ops Cold War est prévue pour le 13 novembre prochain. Notons également qu’une édition open beta du jeu sur la plateforme PC sera disponible dès la mi-octobre.

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : un weekend difficile pour la Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent deux décès et 19 nouveaux cas dans la région de la Chaudière-Appalaches, ce 20 septembre.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Pas de messes dans le Grand Lévis jusqu’à la fin du mois

Par voie de communiqué, les trois paroisses couvrant les quartiers de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis, ont annoncé qu’elles ne tiendront pas de messes ni de regroupements de prière lors de la période de confinement partiel en zone rouge, en cours jusqu’au 28 octobre.