La chanteuse et auteure-compositrice-interprète Haingo Nirina est arrivée de Madagascar en 2007. CRÉDIT : COURTOISIE

Installée à Lévis, la chanteuse et auteure-compositrice-interprète Haingo Nirina prépare son premier album entièrement francophone, Toujours plus loin. Pour que ce projet voit le jour, elle fait appel au soutien du public dans une campagne de sociofinancement sur la plateforme La Ruche.

Né de sa passion et d’une forte détermination, le premier album de Haingo Nirina est «un rêve qu’elle souhaite réaliser avec le public». La chanteuse et auteure-compositrice-interprète, qui a participé à La Voix et à la tournée du Sommet mondial de la francophonie, est une habituée de la scène.

«L’album, c’est une porte ouverte, qui va me permettre ensuite d’aller plus loin en spectacle. Avant la pandémie, je faisais beaucoup d’animation musicale. Ce que je veux c’est aller en profondeur et aller chercher les salles de spectacles, les festivals en proposant du matériel original qui me représente», partage Haingo Nirina.

Dans un style french groove et RnB, Toujours plus loin amène le public à la découverte de la musique, l’univers, et des états d’âme de la chanteuse qui y présente ses compositions ainsi que certaines des musiciens qui l’accompagnent. Ses chansons parlent d’amour, de la société, des relations entre les personnes, des questions d’équité, de son parcours sans que les textes soient trop personnels, précise-t-elle, ou encore des difficultés qu’on traverse dans la vie.

Une bonne cause soutenue

Lancée sur La Ruche, la campagne de sociofinancement  (bit.ly/2ZUjlsa) couvrira une partie de la production, réalisation et promotion de l’album, dont la sortie est prévue en février 2021. La chanteuse tenait à faire participer le public, puisque la musique est «pour lui». «Cette manière de partager l’album est une belle avenue. En même temps, ça aide l’artiste dans une belle collaboration.»

Pour chaque album vendu dans le cadre de cette campagne, 2 $ seront versés à l’organisme de Québec à but non lucratif Centre R.I.R.E. 2000, dont la mission d’aider et d’accompagner les immigrants.

Originaire de Madagascar, Haingo Nirina se dit consciente des différents enjeux et difficultés rencontrés par les nouveaux arrivants, elle-même étant passée par là. «C’est grâce à des organismes comme le Centre R.I.R.E 2000, que de nombreuses personnes sont accompagnées dans leur processus d’intégration au Québec», souligne-t-elle.

«C’est pour la musique que je suis venue au Québec. Je suis arrivée en 2007. J’avais l’opportunité de faire l’animation musicale au Manoir Richelieu (un hôtel situé à La Malbaie). C’est l’organisme Centre R.I.R.E 2000 qui m’a accompagnée. J’ai alors participé à des activités qu’il promouvait, comme le Mois de l’histoire des Noirs», raconte-t-elle.

Immigrer, tout un défi

Et la cause lui tient à cœur. «Je le sais pour l’avoir vécu quand je suis arrivée ici. Pour s’intégrer, il y a beaucoup de démarches, on a besoin d’information, des ressources. J’ai par exemple suivi des formations avec le Centre R.I.R.E 2000. Les immigrants ont besoin de soutien et d’être accompagnés pour s’intégrer», rappelle Haingo Nirina.

Tout est un défi pour celles et ceux qui viennent d’ailleurs. «Quand on arrive ici, il faut avoir un emploi, faire des ajustements pour satisfaire le besoin de l’emploi, se former, éventuellement obtenir des équivalences. On doit se mettre à jour sur beaucoup de choses. Être toute seule aussi, ce n’est pas toujours facile. On est loin de sa famille. Il faut s’adapter à la nourriture, c’est déstabilisant. Et, je n’avais jamais vu de neige de ma vie quand je suis arrivée. C’est une adaptation à son environnement», se souvient celle qui espère maintenant «aider et inspirer les autres par l’entremise de ce projet».

Les plus lus

COVID-19 : éclosion au Costco de Saint-Romuald

Par voie de communiqué, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 8 octobre, que 13 cas positifs de COVID-19 ont été découverts au sein du personnel du magasin Costco de Saint-Romuald.

COVID-19 : délestage à l'Hôtel-Dieu de Lévis

Par voie de communiqué, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 15 octobre, que l'Hôtel-Dieu de Lévis diminuera temporairement certains rendez-vous médicaux et opérations au bloc opératoire. La direction du CISSS-CA justifie sa décision par le fait que son personnel est fortement sollicité pour combattre des éclosions sur des unités de soi...

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.

COVID-19 : la Chaudière-Appalaches atteint un nouveau sommet quotidien pour les nouveaux cas

Pour une deuxième journée consécutive, le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 découverts en Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet. Hier, ce sont 73 résidents de la région qui ont appris qu'ils avaient contracté la maladie.

Unité mère-enfant de l’Hôtel-Dieu de Lévis : des adaptations nécessaires pendant la pandémie

L’Hôtel-Dieu de Lévis a réagi au texte d’une pétition qui dénonce la manière qu’a l’établissement d’appliquer les directives du ministère de la Santé au sein du service mère-enfant pour lutter contre les risques de transmission de la COVID-19 ainsi qu’aux propos tenus par la porte-parole du Regroupement Naissance-Renaissance, Sophie Mederi, qui est à l’origine de cette initiative.

COVID-19 : un nouveau décès et augmentation des hospitalisations en Chaudière-Appalaches

La Chaudière-Appalaches a enregistré une nouvelle baisse du nombre quotidien de nouveaux cas d'infection au coronavirus alors que 25 résidents de la région ont reçu un diagnostic positif dans la journée d'hier. Toutefois, la maladie a emporté une autre personne qui vivait dans la région et le nombre des hospitalisations a augmenté.

COVID-19 : plus de 70 nouveaux cas et 1 autre décès en Chaudière-Appalaches

Si la Chaudière-Appalaches n'a pas atteint un sommet de nouveaux cas comme lundi, 73 cas d'infection au coronavirus ont été découverts hier dans la région. De plus, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a rapporté, mercredi, qu'un autre résident de la Chaudière-Appalaches a succombé des suites de la COVID-19.

Pas de messes dans le Grand Lévis jusqu’à la fin du mois

Par voie de communiqué, les trois paroisses couvrant les quartiers de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon, Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis, ont annoncé qu’elles ne tiendront pas de messes ni de regroupements de prière lors de la période de confinement partiel en zone rouge, en cours jusqu’au 28 octobre.

Un mois pour revivre l’histoire de Charny

Dans le cadre des Journées de la culture, la Corporation Charny Revit propose jusqu’au 25 octobre une programmation d’activités respectant les consignes de la Santé publique et mettant en valeur l’histoire de ce quartier lévisien.

Des projets de logements sociaux nécessaires

Selon ce que rapporte un tweet publié par Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, une entente de principe entre Ottawa et Québec a été officialisée afin d’octroyer 1,8 G$ sur 10 ans pour la construction de logements sociaux. Accompagnée par plusieurs Villes de la province, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) souhaite qu’avec cette ent...