Seulement une centaine d’unités de logements sociaux pour la province est encore disponible au sein du programme AccèsLogis. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Selon ce que rapporte un tweet publié par Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, une entente de principe entre Ottawa et Québec a été officialisée afin d’octroyer 1,8 G$ sur 10 ans pour la construction de logements sociaux. Accompagnée par plusieurs Villes de la province, l’Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) souhaite qu’avec cette entente de principe, le gouvernement provincial prévoit des projets de logements sociaux dans son plan de relance économique prévu cet automne.

Ces montants octroyés par le fédéral au provincial en matière de logements sociaux étaient en négociation depuis près de trois ans et Québec était la dernière province à recevoir des sommes en ce sens, expose Alain Marcoux, directeur général du groupe de ressources techniques (GRT) Nouvel habitat. «Ce qui nous préoccupe le plus, c’est ce qui va arriver avec les montants pour les logements sociaux qui se trouvent dans ce 1,8 G$.»

Depuis quelques années, la situation des logements sociaux est de plus en plus préoccupante puisque le gouvernement provincial n’investit pas dans le programme AccèsLogis qui vise à financer les projets de logements sociaux et communautaires.

«Ça fait deux budgets que le gouvernement ne met pas d’argent dans de nouvelles unités pour le programme AccèsLogis, il ne reste que quelques centaines d’unités à peine pour l’ensemble de la province», déplore Alain Marcoux qui prévoit qu’après l’automne les unités restantes seront écoulées.

C’est pourquoi l’AGRTQ souhaite faire partie du plan de relance économique automnal du gouvernement provincial.

Des Villes qui se mobilisent

Plusieurs organisations municipales se sont alliées à l’AGRTQ afin d’exposer la situation qui pourrait devenir problématique pour les logements sociaux. Pour le moment, trois nouveaux chantiers devraient émerger au printemps prochain à Lévis, mais ces derniers sont de vieux projets qui avaient déjà été approuvés par la Ville de Lévis et la Société d’Habitation du Québec.

Selon M. Marcoux, les logements sociaux répondent à un besoin important à Lévis et dans l’ensemble de la province. «Surtout dans le volet des logements pour aînés, il y a beaucoup de projets de construction de résidences privées à Lévis qui répondent à des besoins, mais il y a plusieurs personnes qui n’ont pas les capacités de se payer ces services», met-il en lumière.

Actuellement, l’AGRTQ demande aux Villes de se rallier à sa cause afin de permettre l’érection de nouveaux projets sur leur territoire, un impact important selon elle. «C’est le plus gros appui qu’on peut avoir […] quand on a plusieurs maires et mairesses des dix plus grandes villes (au Québec) qui prennent le temps d’intervenir et des plus petites villes qui acceptent des résolutions, c’est sûr que ça a un poids important», partage le directeur général du GRT Nouvel habitat.

Au moment d’écrire ces lignes, la Ville de Lévis n’avait toujours pas adopté de résolution quant à la demande de l’AGRTQ, mais une annonce serait prévue dans les prochaines semaines, selon ce que rapporte l’organisation municipale.

«On souhaite continuer le rythme qu’on connaît dans les dernières années à Lévis avec une centaine de nouveaux logements sociaux par année», prévoit Alain Marcoux.

Un bon programme âgé

 AccèsLogis a été mis en place en 1997, mais il est «toujours un bon programme», excepté que les sommes des subventions n’ont pas suivi l’inflation des coûts réels des chantiers, «ce qui fait piétiner quelques projets afin de les rendre viables», rapporte le représentant du GRT Nouvel habitat.

Ainsi, M. Marcoux espère que l’argent d’Ottawa permettra d’améliorer les montants octroyés via ce programme et que le gouvernement du Québec prépare une nouvelle programmation pour les logements sociaux lors de son prochain plan de relance économique.

Les plus lus

COVID-19 : l'École de l'Auberivière est fermée jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion

Le Centre de services scolaire des Navigateurs (CSSDN) et la direction régionale de santé publique ont annoncé aux parents des élèves de l'École de l'Auberivière, située à Saint-David, que l'établissement est fermé jusqu'à nouvel ordre en raison d'une éclosion de cas de COVID-19 parmi les personnes fréquentant l'institution.

LA SQDC ouvrira une deuxième succursale à Lévis

​La SQDC a signé un bail afin d’ouvrir, d’ici le printemps, une succursale qui sera située au 1855, route des Rivière, à Saint-Nicolas.

Repensons Lévis devient un parti politique municipal

Formé à la fin du printemps dernier, le collectif citoyen Repensons Lévis a officiellement été autorisé à titre de parti politique municipal par le Directeur général des élections du Québec, le 13 novembre.

COVID-19 : le nombre de nouveaux cas explose en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données publiées par le gouvernement provincial sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, la Chaudière-Appalaches a enregistré hier une hausse marquée des nouveaux cas. En effet, 125 résidents de la région ont appris vendredi qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus.

Réaménagement du boulevard Guillaume-Couture : l’administration Lehouillier présente son concept final

C’est lors d’une séance d’information virtuelle, tenue le 5 novembre, que la Ville de Lévis a présenté à une centaine de citoyens le concept final pour le réaménagement de portions du boulevard Guillaume-Couture. Le tout s’inscrit dans le projet de réseau de transport en commun structurant que la municipalité désire implanter sur cette artère.

Québec envisage de permettre les rencontres individuelles

Le gouvernement va regarder la possibilité de permettre les rencontres individuelles entre personne, a annoncé le premier ministre québécois, ce 5 novembre en conférence de presse.

Une expérience inoubliable pour deux ambulanciers

Lors de la dernière semaine d’octobre, deux ambulanciers de Dessercom, Sylvain Cadieux et Camille Pelletier, ont vécu une intervention bien particulière. En effet, les deux paramédics sont venus à la rescousse d’une femme qui était sur le point d’accoucher. Le nouveau-né a finalement pointé le bout de son nez alors que le trio arrivait à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Les poules urbaines bientôt permises à Lévis?

Des citoyens de Lévis demandent à l’administration municipale d’autoriser et de réglementer les poules urbaines à Lévis. La Ville travaille justement sur cette question et regarde la possibilité de mener des projets pilotes sur le territoire.

COVID-19 : 85 nouveaux cas et un autre décès en Chaudière-Appalaches

La COVID-19 continue de frapper en Chaudière-Appalaches. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), 85 résidents supplémentaires de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient contracté la COVID-19. De plus, l'organisation a confirmé qu'une autre personne vivant dans la région a dernièrement perdu la vie des suites d'...

COVID-19 : Guilbault, Labeaume et Lehouillier envoient un message fort

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a réuni les maires de Lévis et Québec, Gilles Lehouillier et Régis Labeaume, sur la même tribune afin que les citoyens comprennent que «l’heure est grave» concernant l’état de situation de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches et dans la Capitale-Nationale, le 23 octobre.