L’apparition d’une guérite au 5700, boulevard Étienne-Dallaire frustre certains usagers de la clinique Lévis-Métro. CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

La décision du Groupe Medway de rendre payant le stationnement de l’édifice accueillant notamment la Clinique médicale Lévis-Métro provoque la colère de certains Lévisiens.

«Si je peux notamment fréquenter une autre pharmacie pour ne pas avoir à payer de stationnement, mon médecin de famille travaille à la Clinique médicale Lévis-Métro. Donc, je devrai payer un stationnement alors que dans plusieurs cliniques de médecine familiale, les patients ne font pas face à ce genre de frais», a d’emblée déploré un citoyen, dans un échange de courriels avec le Journal.

Rappelons que cet été, le Groupe Medway, une entreprise lévisienne qui gère notamment trois cliniques médicales situées ailleurs dans la ville, a acquis l’édifice et le terrain situés au 5700, boulevard Étienne-Dallaire. En plus d’accueillir certaines boutiques spécialisées dans le domaine de la santé ou des professionnels de la santé, le bâtiment abrite la Clinique médicale Lévis-Métro depuis sa fondation.

D’ailleurs, la décision du Groupe Medway semble avoir provoqué certaines plaintes à la Clinique médicale Lévis-Métro, cette dernière ayant dû publier un message sur le sujet sur son site Internet. «Le propriétaire de l’édifice, Medway, a pris la décision de rendre payants ses stationnements. Les médecins de la clinique médicale ne sont aucunement impliqués dans cette décision et n’en recevront aucun bénéfice. Merci de votre compréhension», peut-on lire sur le portail.

Résoudre un problème

De son côté, le Groupe Medway justifie sa décision de rendre les stationnements du 5700, boulevard Étienne-Dallaire payants par un important irritant vécu par des visiteurs de l’édifice. Situé en plein cœur du centre-ville de Lévis, le stationnement est souvent utilisé par des personnes fréquentant le secteur qui ne veulent pas débourser d’argent pour garer leur véhicule.

«Nous souhaitons offrir le plus de cases de stationnement possible pour les clients du Complexe santé Lévis-Métro. Plusieurs travailleurs du secteur utilisent le stationnement pour fin de covoiturage ou pour aller prendre l’autobus. Plusieurs clients des commerces du Complexe se plaignaient que le stationnement était toujours complet. On souhaite régler ce problème avec l’installation d’une guérite. D’ailleurs, après avoir consulté les propriétaires des bâtisses environnantes, plusieurs sont en réflexion à ce sujet. Nous sommes les premiers à emboîter le pas», a expliqué Yan Boudreau, le président du Groupe Medway, dans une déclaration transmise au Journal.

Les plus lus

COVID-19 : l’état de la situation en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données compilées au cours des dernières 24 heures concernant la COVID-19, 96 nouveaux cas infectés ont été découverts en Chaudière-Appalaches, ce 28 décembre. Depuis le 24 décembre, ce sont 343 nouveaux cas et 10 décès reliés à la maladie qui ont été constatés sur le territoire.

COVID-19 : la nouvelle variante détectée au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 109 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre. Une première personne au Québec a été infectée par la nouvelle souche de la COVID-19,

Chronique historique - Un couple lévisien qui passe à l’histoire

Alfred Leclerc (1853-1914) et son épouse, Camille Guay (1852-1912), ont laissé peu de traces dans l’histoire officielle de Lévis, mais une pierre tombale au cimetière du Mont-Marie est discrètement chargée d’histoire.

Rétrospective de juin

Un parc canin tant attendu, le renouvellement du contrat de l’entraîneur des Chevaliers, un plan d’action pour le communautaire, la feuille de route de la Ville pour l’achat local et l’arrivée d’un nouveau joueur politique à Lévis auront marqué le mois de juin.

Quelques précisions sur le couvre-feu

La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a apporté des précisions sur le couvre-feu qui sera en vigueur dès 20h, ce samedi, à l’occasion d’une conférence de presse tenue le 7 janvier.

COVID-19 : 101 nouveaux cas et 2 décès en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 101 nouveaux cas et 2 décès supplémentaires en Chaudière-Appalaches, ce 29 décembre.

COVID-19 : 134 nouveaux cas découverts et 1 décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches

Selon les plus récentes données dévoilées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 dans la province, 134 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le nouveau coronavirus. De plus, la maladie a dernièrement emporté une autre personne demeurant dans la région.

COVID-19 : 8 autres résidents de la région emportés par la maladie

Selon les plus récentes données publiées par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19, huit autres résidents de la Chaudière-Appalaches ont succombé des suites d'une infection au nouveau coronavirus au cours des trois derniers jours.

COVID-19 : la situation ne s'améliorera pas dans les hôpitaux selon l'INESSS

L'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESSS) a rendu disponible aujourd'hui la plus récente mise à jour des deux rapports qu'il produit de manière hebdomadaire en soutien aux décideurs et aux gestionnaires du réseau de la santé et des services sociaux.

COVID-19 : hausse importante des nouveaux cas dans la région

Selon le bilan des données des 24 dernières heures concernant la situation de la COVID-19, 178 nouveaux cas infectés au coronavirus ont été décelés en Chaudière-Appalaches et 4 nouveaux décès reliés à la maladie ont malheureusement été enregistrés, ce 5 janvier.