CRÉDIT : ARCHIVES

En marge du conseil municipal du 25 janvier, le maire de Lévis a réagi à l’annonce d’un candidat indépendant dans le district de Pintendre. Gilles Lehouillier a également commenté la situation pandémique actuelle sur le territoire lévisien.

«En politique, il y a un principe fondamental, ça prend du monde qui se présente. C’est la beauté de la démocratie. Sinon avec qui on débat pendant une campagne électorale?», a réagi Gilles Lehouillier après l'annonce de la candidature de l’animateur de radio Stephan Dupont à Pintendre.

«J’espère que d’autres auront l’idée de le faire pour qu’on puisse avoir de vraies plateformes et de vrais échanges. C’est ce qui nous permet d’évoluer, la confrontation des idées, a-t-il poursuivi. Ça va amener une variété dans les débats.»

Une candidature qui n’empêchera pas Lévis Force 10 de présenter son prétendant au poste dans ce quartier. «Oui, c’est évident, on en a déjà une candidate, Ann Jeffrey. Elle a démontré qu’elle est capable de mener des luttes dans son quartier.»

Quant à savoir si lui-même se représenterait pour un troisième mandat, Gilles Lehouillier n’a toujours pas pris sa décision.

«Quand on prend une charge dans une ville comme celle de Lévis, il faut avoir une santé à toute épreuve. C’est ce que je suis en train de compléter comme analyse», a indiqué le maire qui prend aussi le temps de la réflexion avec ses proches.

«J’adore ça, j’en conviens. Donc, on va voir ça dans les quelques semaines qui viennent. Je ne laisserai pas languir les gens trop longtemps», a-t-il admis.

Gilles Lehouillier estime que sa formation municipale est sur «une bonne lancée» et que, s’il décide de solliciter un nouveau mandat, ce sera avec «une belle détermination».

Dans le cas où il déciderait de quitter la vie municipale, il dit vouloir laisser à l’équipe le soin de se choisir un nouveau chef. «Lévis Force 10 est un parti qui est extrêmement solide avec des personnes aguerries autour de la table», fait valoir Gilles Lehouillier.

Lehouillier plaide en faveur des commerces «à bout de souffle»

À la veille d’une nouvelle conférence de presse du premier ministre François Legault, le maire de Lévis a commenté la baisse des nouveaux cas quotidiens dans la région et son éventuel impact sur les mesures sanitaires en vigueur. Gilles Lehouillier s’inquiète particulièrement de la situation des entreprises qui vivent des temps difficiles.

«On dit attention. On étire l’élastique, mais les entreprises nous disent qu’elles sont à bout de liquidités. La question qui se pose, c’est : serions-nous en mesure de permettre l’ouverture de certains commerces, dans un respect très strict des consignes. On demande au gouvernement de le regarder toujours dans la perspective, qu’une fois la décision prise, elle soit respectée.»

Le maire croit ainsi «qu’il y aurait moyen d’ouvrir certaines entreprises, certains petits commerces à condition qu’ils respectent les consignes», dont les restaurants mais pas les bars. Ce que, d’après son constat, elles font. D’autant que nombre de commerces avaient déjà investi pour respecter les règles avant d’être de nouveau fermés.

«On dit au gouvernement que, dès que la situation le permettra, n’oubliez pas qu’il y a des commerces à bout de souffle.»

Quant au couvre-feu, le maire estime que cette mesure «ne dérange pas tant que ça», mais permet d’éviter que les gens se rassemblent dans des partys.

Les plus lus

Le parc de la Pointe-Benson ouvrira en 2022

L’aménagement du parc de la Pointe-Benson débutera au printemps prochain. Les nouvelles installations, qui ouvriront au public en 2022, ont été redessinées depuis le dévoilement du premier projet afin de mieux s’adapter à l’environnement naturel des lieux.

COVID-19 : moins de 500 cas actifs en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 43 nouveaux cas et un décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches, ce 30 janvier. Dans la province, le bilan fait état de 1 367 nouveaux cas et 46 décès.

Le Grenier amorce le réaménagement de ses futurs locaux

C’est le 4 janvier dernier que les travaux permettant le réaménagement du sous-sol de l’église Christ-Roi en vue du déménagement du Comptoir alimentaire Le Grenier à cet endroit se sont amorcés. Le Journal de Lévis a eu droit, le 28 janvier, à une visite du chantier.

Quelques assouplissements aux mesures sanitaires en Chaudière-Appalaches

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 2 février, que certains assouplissements apportés aux mesures sanitaires entreront en vigueur partout dans la province, le 8 février prochain. Cependant, la Chaudière-Appalaches demeure une zone rouge et les résidents de la région devront encore respecter plusieurs mesures, dont le couvre-feu en vigueur de 20h à 5h.

Le «coup de main» des policiers et des pompiers

Le 31 décembre, le Fonds Nancy Nadeau remettait à une jeune fille affectée par la perte d’un proche emporté par la maladie, une tablette afin de lui permettre de vivre sa passion pour le dessin. Cette initiative des pompiers et policiers lévisiens apporte depuis 2015 du réconfort à des personnes du territoire qui vivent des situations difficiles.

Rapport d’enquête du Manoir Liverpool rendu public «sous peu»

À la suite de son enquête interne concernant les manquements du Manoir Liverpool de Lévis lors du printemps 2020, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 3 février dernier, que son rapport sera rendu public «sous peu». Également, les exploitants de la résidence privée pour aînés (RPA) sont en processus de vente de l’établissement.

Des sacs réconfortants distribués dans Bellechasse

Près de 5 200 sacs réconfortants seront distribués dans les écoles, les CPE, les garderies et quelques organismes du territoire de Bellechasse à la fin du mois de février.

COVID-19: moins de 40 cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de Services sociaux de Chaudière-Appalaches fait état de 38 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire au cours des 24 dernières heures. Cela porte le total de personnes infectées depuis le début de la pandémie à 11 380.

Remontée des nouveaux cas dans la région

Au cours des 24 dernières heures, 65 personnes en Chaudière-Appalaches ont contracté la COVID-19. Selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), ce sont 11 112 personnes qui ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie.

COVID-19 : baisse importante des nouveaux cas, mais deux décès supplémentaires enregistrés

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 confirmés a connu une importante baisse comparativement à mardi, alors que 33 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le virus. Toutefois, comme lors des deux dernières journées, le CISSS-CA a confirmé que deux autres ...