CRÉDIT : COURTOISIE

Nouvellement installé à Lévis, Johann Plancque enfourchera de nouveau une moto de course l’été prochain. Avec son équipe NoTeam Motorsport, le résident de Pintendre prendra part à des épreuves du Championnat canadien de superbike, le circuit le plus relevé au pays.

«Je dis toujours que la moto pour moi c’est plus qu’une passion, c’est mon mode de vie. Lors des deux dernières années, j’ai dû laisser de côté la compétition. Même si je n’en faisais plus, je m’arrangeais pour aller voir les pilotes que j’ai côtoyés courser. Et je trouvais cela très frustrant de les voir rouler et de ne pas participer aux courses», explique d’emblée M. Plancque sur les raisons derrière son retour à la compétition.

Passionné depuis toujours de moto, le pilote originaire de la France s’est lancé dans les courses compétitives en 2007 sur le continent européen. À cette occasion, il s’est mesuré à d’autres pilotes lors de courses de calibre international en France et en Espagne.

Un an après son arrivée au Québec en 2016, Johann Plancque a pris part à des épreuves du Championnat canadien de superbike, dans la catégorie Lightweight. En 2017, il a terminé au cinquième rang du classement général avant de grimper d’un rang à ce classement lors de la saison suivante. Même si pour son retour à la compétition il change de catégorie et il évoluera dans la catégorie 600 cc, le pilote maintenant âgé de 40 ans est ambitieux.

«En Euroupe, je participais aux courses dans la classe 1 500 cc plutôt que le 600 cc comme cette année. Comme tout bon sportif, je vise toujours la victoire lorsque j’embarque sur la piste. Plus réalistement, je vise un top 5 à toutes les courses auxquelles je prendrai part en 2021», partage M. Plancque.

Offrir des opportunités

En plus de ses objectifs individuels, Johann Plancque désire que son retour à la compétition permettra, avec son équipe NoTeam Motorsport, à d’autres pilotes de pouvoir courser avec leurs bolides.

«Lorsque j’ai commencé les courses de moto, je n’étais souvent accompagné que d’un ami et de ma femme. Je n’avais pas une grosse équipe comme d’autres, d’où l’origine du NoTeam Motorsport. Si j’ai un collègue (Patrick Simard) qui portera aussi les couleurs de notre équipe en Lightweight, on espère également accueillir d’autres pilotes pour augmenter notre visibilité. Que ce soit par cette opportunité ou notre présence sur les médias sociaux, notre équipe a pour but de faire découvrir au public le sport et ses valeurs», affirme le pilote lévisien.

Pour atteindre tous ces objectifs, Johann Plancque est d’ailleurs à la recherche de commanditaires afin de finaliser le montage financier. Comme les quatre courses du Championnat canadien de superbike se déroulent en Ontario et en Nouvelle-Écosse, une saison coûte entre 30 000 $ et 40 000 $ par pilote, notamment en raison des longs déplacements.

«Tout seul, je ne peux pas me permettre de dépenser cette somme d’argent. Pour le moment, Je compte donc participer à deux course, mais j’aimerais bien sûr prendre part aux quatre courses», souligne-t-il.

Les entreprises de la région qui aimeraient soutenir l’équipe NoTeam Motorsport peuvent joindre Johann Plancque à teamnoteamquebec@gmail.com ou au 438 355-0698.

Les plus lus

Le parc de la Pointe-Benson ouvrira en 2022

L’aménagement du parc de la Pointe-Benson débutera au printemps prochain. Les nouvelles installations, qui ouvriront au public en 2022, ont été redessinées depuis le dévoilement du premier projet afin de mieux s’adapter à l’environnement naturel des lieux.

COVID-19 : moins de 500 cas actifs en Chaudière-Appalaches

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 43 nouveaux cas et un décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches, ce 30 janvier. Dans la province, le bilan fait état de 1 367 nouveaux cas et 46 décès.

Le Grenier amorce le réaménagement de ses futurs locaux

C’est le 4 janvier dernier que les travaux permettant le réaménagement du sous-sol de l’église Christ-Roi en vue du déménagement du Comptoir alimentaire Le Grenier à cet endroit se sont amorcés. Le Journal de Lévis a eu droit, le 28 janvier, à une visite du chantier.

Quelques assouplissements aux mesures sanitaires en Chaudière-Appalaches

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 2 février, que certains assouplissements apportés aux mesures sanitaires entreront en vigueur partout dans la province, le 8 février prochain. Cependant, la Chaudière-Appalaches demeure une zone rouge et les résidents de la région devront encore respecter plusieurs mesures, dont le couvre-feu en vigueur de 20h à 5h.

Le «coup de main» des policiers et des pompiers

Le 31 décembre, le Fonds Nancy Nadeau remettait à une jeune fille affectée par la perte d’un proche emporté par la maladie, une tablette afin de lui permettre de vivre sa passion pour le dessin. Cette initiative des pompiers et policiers lévisiens apporte depuis 2015 du réconfort à des personnes du territoire qui vivent des situations difficiles.

Rapport d’enquête du Manoir Liverpool rendu public «sous peu»

À la suite de son enquête interne concernant les manquements du Manoir Liverpool de Lévis lors du printemps 2020, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 3 février dernier, que son rapport sera rendu public «sous peu». Également, les exploitants de la résidence privée pour aînés (RPA) sont en processus de vente de l’établissement.

Des sacs réconfortants distribués dans Bellechasse

Près de 5 200 sacs réconfortants seront distribués dans les écoles, les CPE, les garderies et quelques organismes du territoire de Bellechasse à la fin du mois de février.

COVID-19: moins de 40 cas en Chaudière-Appalaches

Le Centre intégré de santé et de Services sociaux de Chaudière-Appalaches fait état de 38 nouveaux cas de COVID-19 sur le territoire au cours des 24 dernières heures. Cela porte le total de personnes infectées depuis le début de la pandémie à 11 380.

Remontée des nouveaux cas dans la région

Au cours des 24 dernières heures, 65 personnes en Chaudière-Appalaches ont contracté la COVID-19. Selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), ce sont 11 112 personnes qui ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie.

COVID-19 : baisse importante des nouveaux cas, mais deux décès supplémentaires enregistrés

Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), le nombre de nouveaux cas de COVID-19 confirmés a connu une importante baisse comparativement à mardi, alors que 33 résidents de la région ont appris hier qu'ils avaient été infectés par le virus. Toutefois, comme lors des deux dernières journées, le CISSS-CA a confirmé que deux autres ...