CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le Mouvement citoyen contre les sifflets de train à Lévis-Charny a demandé des garanties à l’administration Lehouillier en ce qui a trait à son intention d’abolir l’utilisation du sifflet de train à Charny, le 26 mars. Les représentants de ce groupe demandent que le conseil municipal adopte une résolution engageant la Ville à réaliser les promesses du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et des conseillers municipaux de Lévis.

Rappelons d’emblée que l’administration Lehouillier a amorcé l’an dernier les démarches pour que les trains du Canadien National (CN) cessent de siffler lors de leurs passages sur quatre traverses de ce quartier, situées sur les avenues des Églises et des Générations, le chemin de Charny et la rue de la Traverse. Si tout va comme l’entend la Ville, les trains cesseront de siffler à Charny à la fin de l’an prochain.

Cependant, le Mouvement citoyen contre les sifflets de train à Lévis-Charny aimerait qu’une résolution soit adoptée prochainement par le conseil municipal pour que les engagements pris en novembre 2020 soient officialisés.

Pour ce faire, le groupe a envoyé par courrier recommandé une lettre à la Ville de Lévis, le 9 mars dernier, pour que leur demande soit inscrite à l’ordre du jour de la séance ordinaire du conseil municipal du 22 mars. Le député fédéral de Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, le député provincial des Chutes-de-la-Chaudière, Marc Picard, le député provincial de Lévis, François Paradis, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches et la cheffe intérimaire de Repensons Lévis, Monica Beaudet, ont reçu une copie de la missive.

Dans son communiqué de presse du 26 mars, le Mouvement citoyen contre les sifflets de train à Lévis-Charny a cependant déploré que le conseil municipal n’ait finalement pas discuté de sa demande lors de sa réunion du 22 mars. Dans l’éventualité où les engagements seraient «déjà garantis par des règlements ou pouvoirs quelconques accordés à de hauts fonctionnaires et ne nécessitent pas de résolution du conseil», le groupe demande à la Ville de lui fournir ces informations par mesure de transparence afin de rassurer la population.

«Nous sommes ravis des communiqués de presse du maire Lehouillier du 16 décembre 2020 et du 18 mars 2021. Cependant, ces déclarations du maire devraient être accompagnées d’une garantie d’engagement par la Ville de Lévis. […] Aux dires du maire Lehouillier, à sa conférence de presse du 16 novembre 2020, cet engagement concernant l’arrêt des sifflets de trains à Charny faisait partie de ses promesses électorales. On n’en retrouve aucune trace; il est donc compréhensible que les citoyens veuillent de la transparence», a soutenu le regroupement, avant d’ajouter que plus de 1 200 citoyens appuient désormais sa démarche pour faire cesser les sifflets de trains.

Engagement ferme

Invité à réagir à cette sortie du groupe de citoyens, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, n’a pas caché son incompréhension face à cette demande, réitérant son engagement ferme d’aller de l’avant avec l’abolition du sifflet de train dans le quartier Charny.

«Nous adopterons une résolution dans ce dossier au moment opportun, soit quand nous aurons complété nos rencontres avec le CN et les citoyens. Notre orientation est claire et il y a unanimité sur le sujet au conseil municipal, c’est l’abolition du sifflet de train à Charny. On a prévu plus de 1 M$ pour concrétiser le projet. Le conseil pourrait adopter une résolution demain matin sur le sujet, mais ce serait une résolution de farine puisqu’on n’a pas encore le projet final en main, avec les mesures de mitigation qui seront nécessaires pour atteindre notre objectif. On suit le processus», a souligné le premier citoyen.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

Noyade à Breakeyville : un homme retrouvé dans sa piscine

Un homme de 54 ans à mobilité réduite a été retrouvé inanimé au fond de sa piscine samedi en fin d’après-midi, à Breakeyville.

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

Le Lab22 s’impliquera à l’École Marcelle-Mallet

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce...

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.