CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Le Prostyle Lettrage de Lévis se prépare en vue d’amorcer la saison 2021 de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB), qui devrait débuter dans les deux prochains mois. La loterie du repêchage a eu lieu le 18 avril passé, et l’équipe lévisienne a obtenu la 11e place.

Par Manuel Cardenas

Cette année, les 12 équipes officielles de la ligue sont situées à Lévis, Québec, Trois-Rivières, Joliette, Drummonville, Saint-Léonard-d’Aston, Sherbrooke, Anjou, Boucherville, Granby, Victoriaville et Mirabel.

La loterie déterminant l’ordre de sélection des équipes pour le repêchage réalisée par le premier commissaire de la LNHB, Olivier Primeau, a donc mis Lévis en avant-dernière position pour la première ronde, et les rondes impaires subséquentes. Le gouverneur de la concession de Lévis, Alain Roy, n’est toutefois pas mécontent de sélectionner à ce rang, puisque lors des rondes paires, le Prostyle Lettrage choisira au deuxième rang.

«On se contente toujours de ce qu’on a, et on réussit à établir une stratégie. Ce qui était important pour nous, ce n’était pas d’obtenir le premier choix. On est très bien positionnés en deuxième ronde, surtout si on veut faire venir des joueurs de l’extérieur. Si on repêche de bons amis de calibre avec les 11e et 14e choix, il y a beaucoup de chances qu’on les repêche ensemble et qu’ils veuillent venir avec nous», a communiqué M. Roy qui préfère ne pas se prononcer quant aux caractéristiques des joueurs qu’il recherche.

Alain Roy qui est également copropriétaire de Dekhockey Lévis, a de grandes ambitions quelques semaines avant le lancement de la saison.

«On va faire tout ce qu’il faut pour gagner le championnat. On veut monter l’équipe la plus solide et la plus compétitive possible pour essayer d’avoir un bon lien d’appartenance avec les spectateurs», a ajouté le gouverneur de la concession de l’équipe lévisienne.

D’autre part, pour la première fois de l’histoire de la LNHB, les joueurs jouant la saison régulière seront rémunérés. En tout, chaque équipe repêchera 16 joueurs, et fera signer des contrats à quatre autres athlètes non-repêchés, pour un total de 20 joueurs par équipe.

Un showcase pour présenter les clubs durant la première fin de semaine du lancement de la saison, est également prévu. Cependant, la date de début de celle-ci reste inconnue, et peut varier selon la situation pandémique.

«En étant réalistes, une saison début mai on n’y croit pas et on a plusieurs scénarios envisageables. On a encore des rencontres avec le comité exécutif et avec les gouverneurs, mais on veut tout faire en sorte pour qu’il y ait une saison et on va s’ajuster. S’il faut qu’elle soit plus courte, elle le sera, s’il faut que les matchs soient condensés, ils le seront, s’il faut jouer les séries à la même place, on le fera», a communiqué M. Roy.

Malgré ce vent d’incertitude, Alain Roy reste confiant et pense qu’une saison 2021 est totalement réalisable.

«L’an passé, la pandémie était nouvelle, il n’y avait pas de vaccin et on a eu une saison où on pouvait jouer sans gros tournois. Je ne vois pas pourquoi cette année il n’y aurait pas de saison d’été avec les connaissances sur le virus, le contrôle sanitaire et le vaccin. On a des ententes financières avec beaucoup des partenaires, alors on va tout faire pour satisfaire les commanditaires, les joueurs et le public», a conclu le copropriétaire de Dekhockey Lévis.

NDLR : L'entrevue a été réalisée et le texte a été écrit avant l'ouverture de la période de transactions dans le circuit. Depuis, l'équipe de Lévis a échangé ses choix de première et cinquième ronde à la formation de Sherbrooke en échange du choix de deuxième ronde de Granby et le choix de cinquième ronde de Sherbrooke.

Les plus lus

Le projet immobilier du Groupe Dallaire au centre de Lévis lancé

Par voie de communiqué, le Groupe Dallaire a annoncé, le 28 avril, le lancement de la première phase de son ensemble résidentiel entre Charny et Saint-Jean-Chrysostome, le Quartier des Pionniers.

Scies Mercier : un projet de remplacement qui ne fait pas l’affaire

Un résident et voisin du vieux bâtiment des Scies Mercier situé dans le Vieux-Lévis s’oppose fortement à la démolition de cette bâtisse patrimoniale ainsi qu’au projet d’immeuble qui accueillera six unités résidentielles modernes prévu pour remplacer ce pan de l’histoire lévisienne. À quelques jours de la date limite des dépôts de demande d’appel de la décision du comité de démolition, Charles-Oli...

COVID-19 : la clinique de dépistage de Lévis déménage au centre-ville

La clinique de dépistage de la COVID-19 de Lévis déménagera ses pénates cette semaine. Dès mercredi, elle sera désormais située dans les anciens locaux de Bingo Rive-Sud, dans la suite 180 du 50, route du Président-Kennedy (Place Lévis).

Les résidents du quartier de l’Aquifère mécontents

Face au développement immobilier, le Quartier Élévation, à Saint-Nicolas, les résidents de la rue de l’Aquifère et des voies alentours se mobilisent pour que le projet de 6 immeubles de 6 à 14 étages soit revu afin de mieux s’intégrer à ce secteur unifamilial.

Un étudiant de Lévis à la conquête de l’espace

C’est au Royaume-Uni que le Lévisien Édouard Demers a choisi de faire une maîtrise en astronautique et ingénierie spatiale. L’étudiant espère que l’Université de Cranfield lui ouvrira les portes des programmes européens, en particulier ceux de l’Agence spatiale européenne.

COVID-19 : encore loin de la zone orange

Si de bonnes nouvelles ont été constatées au cours de la dernière semaine, la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches ne s’est pas grandement améliorée, selon la directrice régionale de santé publique.

La vaccination élargie à deux nouveaux groupes prioritaires en Chaudière-Appalaches

Depuis aujourd'hui la vaccination est élargie aux travailleurs essentiels de milieux à risque important d’éclosion et à certaines personnes ayant une maladie chronique.

Personne n’est invincible face à la COVID-19

Les dernières semaines n’ont pas été de tout repos pour Sébastien Duclos et sa famille. Ils se remettent tous de la COVID-19 qu’ils auraient contractée, croit-il, au début du mois d’avril, peu avant Pâques. Après avoir vécu les «12 pires jours» de sa vie, il a lancé un cri du cœur sur les médias sociaux implorant ses proches de ne pas «baisser la garde» face au virus et de respecter les normes san...

Transformer sa mort en nouvelle vie pour d’autres personnes

Si Françoise Leblond nous a quittés en mai 2019, sa générosité continue de faire une différence dans notre société. Après avoir eu recours à l’aide médicale à mourir (AMM), l’infirmière auxiliaire lévisienne a fait don de ses poumons, de ses reins et de son foie.

Fin des mesures d’urgence à Lévis et retour au palier rouge

À partir du 10 mai, les mesures spéciales d’urgence seront levées en dans la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, sauf dans trois MRC : Beauce-Sartigan, Robert-Cliche et des Etchemins. Toutes les écoles primaires de Chaudière-Appalaches pourront rouvrir dès cette date.