Avec sa première politique environnementale, Lévis veut, entre autres, bonifier la canopée. CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

Accompagné de ses collègues Fleur Paradis et Mario Fortier, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a dévoilé, le 10 juin, la première politique environnementale de la Ville de Lévis, adoptée le 25 mai dernier par le conseil municipal.

Le document qui guidera les actions de la municipalité afin de combattre les changements climatiques et préserver l’environnement est le fruit de deux années de travail. Dans le cadre du processus de rédaction de sa première politique environnementale, la Ville a notamment tenu des consultations publiques auxquelles ont participé plus de 3 000 citoyens.

Les échanges et les travaux ont permis de dégager six enjeux prioritaires qui constituent l’ossature de la politique environnementale dévoilée le 10 juin. Avec cette stratégie, Lévis désire s’adapter aux changements climatiques, favoriser la mobilité durable, protéger les milieux naturels, soutenir l’agriculture urbaine, encourager l’achat local et durable et contrôler les nuisances.

Pour concrétiser ses objectifs, la Ville a inscrit 15 engagements dans la politique qui guidera ses actions environnementales au cours des prochaines années. D’abord, Lévis veut mobiliser et faire participer l’ensemble de la collectivité à l’amélioration de la qualité de l’environnement, verdir la ville, maintenir une forêt urbaine de qualité et bonifier la canopée ainsi que planifier et construire une ville résiliente et adaptée aux changements climatiques.

Également, la municipalité se fixe comme objectifs de tendre vers une communauté zéro déchet, accroître la superficie des aires de conservation et préserver la biodiversité, protéger et restaurer les milieux humides et hydriques, consommer et utiliser l’eau de façon responsable et protéger les sources d’eau potable et continuer le développement des parcs et accentuer la mise en valeur des milieux naturels, du fleuve et des affluents.

Enfin, la Ville s’engage dans le cadre de sa politique environnementale à bonifier le réseau de transport actif utilitaire, améliorer le transport collectif et diversifier les options de transport, réduire les émissions de GES associées au transport routier, mettre en place des pratiques municipales qui minimisent les impacts sur l’environnement, favoriser le développement de l’agriculture urbaine et les pratiques agricoles durables, minimiser les nuisances et limiter l’émission de contaminants dans l’eau, l’air et les sols ainsi que réduire l’empreinte environnementale liée à la consommation de biens et de services.

«La politique environnementale de la Ville de Lévis contient des engagements concrets avec des verbes d’action! Je souhaite que cette nouvelle politique s’intègre au quotidien des Lévisiens», a souligné Fleur Paradis, conseillère municipal du district Lauzon et présidente de la commission consultative de l’environnement.

Passer à l’action dès l’an prochain

Quant aux mesures concrètes et les cibles qui permettront à la Ville de réaliser ses engagements, le plan d’action lié à la politique environnementale devrait être déposé pour l’été 2022. Notons toutefois que comme le maire l’a dévoilé le 10 juin, l’administration Lehouillier travaille déjà à mettre en place des mesures qui permettront de concrétiser les promesses inscrites dans son plan vert.

La Ville se penche notamment sur la création d’une politique de reconnaissance des organismes environnementaux lévisiens, d’un fonds vert pour encourager financièrement les initiatives environnementales et d’organismes de quartier à vocation environnementale qui auront pour mission de mobiliser les citoyens. En effet, les actions qui seront réalisées par Lévis dans le cadre de sa politique environnementale auront principalement pour objectif de sensibiliser et faire passer à l’action les citoyens.

«Avec notre politique environnementale, on s’attaque aux changements climatiques et on veut préserver notre environnement d’une façon audacieuse, soit en stimulant la participation et la mobilisation citoyenne. Avec l’appui des organismes, nous pourrons notamment entrer en contact avec les Lévisiens pour faire de la pédagogie et du travail de terrain», a illustré Gilles Lehouillier.

Notons finalement que la politique environnementale de la Ville de Lévis peut être consultée au www.ville.levis.qc.ca/environnement.

Les plus lus

Des bars tiki flottants faits à Lévis

Le Lévisien Dany Rodrigue a lancé à la mi-mars son entreprise Tiki Québec. Celui qui exerçait le métier de consultant en génie civil a profité d’une pause de travail occasionnée par la pandémie pour se mettre à l’ouvrage et développer une idée d’entreprise qu’il avait derrière la tête depuis l’année dernière.

Travaux sur le pont Laporte : des mesures d’atténuation bientôt en place

En raison des entraves majeures qui seront en place à certains moments cet été sur le pont Pierre-Laporte, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dévoilé, le 13 mai, les mesures d’atténuation en transport collectif qui seront en place pour faciliter les déplacements des citoyens.

Deuxième dose : les Québécois pourront devancer leur rendez-vous à partir du mois prochain

Lors d'une mêlée de presse à l'Assemblée nationale, le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, a fait une mise à jour jeudi sur la campagne de vaccination. À cette occasion, il a notamment annoncé que les Québécois pourront devancer leur rendez-vous afin d'obtenir une deuxième dose d'un vaccin contre la COVID-19 à partir de juin.

Logement : aussi des problèmes à Lévis

Si la situation lévisienne n’est pas aussi problématique que dans d’autres villes québécoises, la crise du logement frappe également Lévis, selon l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) Rive-Sud de Québec.

Les déchets ne seront ramassés qu'aux deux semaines cet été

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis a confirmé, le 15 juin, que la collecte des déchets ne sera pas effectuée hebdomadairement cet été comme lors des dernières périodes estivales.

Dépistage massif à l'école primaire de Saint-Lambert-de-Lauzon

La Santé publique régionale mènera demain un dépistage massif auprès des élèves de 2e, 3e et 4e année de l'École du Bac, un établissement scolaire de Saint-Lambert-de-Lauzon.

Des rassemblements qui inquiètent à Saint-Rédempteur

Depuis le début de la pandémie, le parc Renaud-Maillette de Saint-Rédempteur est devenu un lieu très apprécié par les adolescents et les jeunes adultes de la région pour se rassembler. Toutefois, l’ampleur de ces fêtes improvisées commence à inquiéter certains utilisateurs de ces installations de la Ville de Lévis, dont l’Association de soccer Chaudière-Ouest (ASCO).

Lévis passera en zone orange le 31 mai

SANTÉ. L’amélioration de la situation sanitaire au Québec fait en sorte que le gouvernement pourra aller de l’avant avec les premières phases du déconfinement qui s’amorceront vendredi et lundi. C’est ce qu’a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse hebdomadaire sur l’état de situation de la pandémie de COVID-19 au Québec.

Lévis demande une nouvelle fois aux résidents de l'ouest d'utiliser judicieusement l'eau

Comme la semaine dernière, la Ville de Lévis a lancé un appel aux résidents des quartiers Breakeyville, Charny, Saint-Étienne-de-Lauzon, Saint-Nicolas et Saint-Rédempteur, le 10 juin, afin qu'ils fassent un usage judicieux de l’eau potable pour toute la période estivale. Sinon, la municipalité n'aura pas d'autre choix que de mettre en place des interdictions d'utilisation.

COVID-19 : Chaudière-Appalaches passera en zone jaune lundi

En raison de l'amélioration de la situation épidémiologique de la région, la Chaudière-Appalaches passera au palier jaune (niveau préalerte) à compter de lundi.