CRÉDIT : COURTOISIE

De Rimouski à Lévis, Anne Bérubé s’est lancé un défi de parcourir 300 kilomètres à vélo en 5 jours afin d’amasser des fonds pour l’organisme Santé mentale Québec - Chaudière-Appalaches qui travaille à la prévention de la santé mentale. Au moment d’écrire ces lignes, ce sont plus de 2 000 $ qui avait été amassés pour la cause.

C‘est l’arrivée de la trentaine de canoës qui parcouraient les cours d’eau d’Obedjiwan vers Québec au début du mois d’août qui a inspiré celle qui s’est improvisée cycliste à réaliser ce défi. Mme Bérubé a donc effectué des recherches pour concrétiser son projet et a découvert Le chemin des navigateurs. Il s’agit d’un itinéraire de pèlerinage de Bottes et vélo, un organisme créé par des résidents de Bellechasse.

«Ce qui m’a inspiré, ce sont les autochtones qui ont descendue en canoë pendant 18 jours jusqu’à Québec en départ d’Obedjiwan. Ils se sont arrêtés sur d’autres réserves pour chercher d’autres personnes. Parmi les participants, le plus jeune avait 13 ans alors que le plus vieux en avait 75. Ça m’a beaucoup inspiré», raconte Anne Bérubé.

Bien qu’elle ait décidé d’accomplir ce périple pour se dépasser, elle souhaitait tout de même le faire pour une bonne cause. Étant elle-même une ressource pour son entourage et bien informée sur la santé mentale, elle a choisi de donner pour la promotion et la prévention de celle-ci avec l’organisme lévisien.

«Ce défi représente pour moi un geste de soutien pour tous mes proches et amis qui, lors de périodes difficiles, se confient à moi. Puisque moi-même j’ai vécu des traumatismes dans le passé, je comprends mieux leur souffrance. Ma mission de vie a toujours été d’aider les autres. Je veux donner aux gens une lueur d’espoir malgré les difficultés de la vie et les encourager à aller chercher de l’aide», ajoute Anne Bérubé.

L’organisme sans but lucratif a accueilli le projet à bras ouvert. «On a été flatté et super enthousiaste à l’idée. Au départ, je croyais que c’était une fille qui faisait beaucoup de vélo qui souhaitait faire cette aventure. Lorsque j’ai compris que c’était vraiment un défi personnel, j’ai trouvé que ça rejoignait plusieurs des astuces (en santé mentale) que l’on prône», a souligné Marie-Josée Delisle, directrice de l’organisme.

Pas une cycliste

La Lévisienne ne se considère pas comme une cycliste et ne possédait pas vélo. Elle a donc emprunté un vélo et s’est lancée tête baissée dans cette aventure qu’elle a organisée en moins de deux semaines.

«Je ne suis pas une athlète. Je suis tout simplement une femme qui aime se donner des défis. Avoir des buts et des objectifs, me garde jeune et surtout ça me procure une bonne santé mentale», a-t-elle confié.

C’est avec succès, mais non sans difficulté qu’elle est parvenue à parcourir les 300 kilomètres qui séparent les deux villes.

«Je n’ai pas eu le temps de m’entraîner. J’ai mon vélo stationnaire chez moi, mais ce n’est pas comme faire du vélo sur une route abrupte. Lors de la première journée, dans les côtes du Bic en partant de Rimouski, c’était difficile. Lorsque tu es à bicyclette, tu peux rouler une demi-heure en montant avec le vent dans le visage, mais lorsque j’étais fatiguée de rouler, je prenais des pauses.»

Elle a donc accompli en moyenne 70 kilomètres par jour pour relever l’objectif qu’elle s’était fixé.

Générosité sur la route

Pendant son parcours, elle avait une page Facebook, Anne à vélo pour Santé mentale Québec- Chaudière-Appalaches, où il était possible de suivre ses péripéties.

Sur la route, elle a rencontré des gens qui lui donnaient des dons, en plus des rabais ou des gratuités que certains lui ont offert pour ses hébergements.

Pour plus d’information sur l’organisme ou faire un don, consultez le www.santementaleca.com.

Les plus lus

Un champ d’avoine à la maison

René Gélinas réside à Saint-Nicolas. Au printemps, il a fait la semence d’avoine devant son domicile. On peut maintenant y retrouver une parcelle de champ doré dont il en fera la récolte en septembre.

L'urgence du Centre Paul-Gilbert rouvrira dimanche

Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé, le 7 septembre, que l'urgence ambulatoire du Centre Paul-Gilbert de Charny reprendra ses activités habituelles à compter du 12 septembre prochain.

Un jeune cycliste happé par une voiture à Saint-Nicolas

Le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) est intervenu le 10 septembre au soir après avoir reçu un appel concernant une collision entre un cycliste et une voiture dans le secteur Saint-Nicolas. Le jeune cycliste de 17 ans a été transporté à l’hôpital puisqu’il était dans un «état critique».

Chronique historique - Une publication centenaire

Ce n’est pas tous les jours qu’une publication franchit le cap des 100 ans. C’est pourtant ce qui se passe cette année pour L’Écho du Collège de Lévis, périodique intergénérationnel qui permet d’entretenir un contact avec les anciens et anciennes du Collège depuis un siècle.

COVID-19 : la quatrième vague commence à prendre de l'ampleur dans la région

Selon le bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), des augmentations de plusieurs indicateurs, dont le nombre de nouveaux cas et le nombre de cas actifs, ont été enregistrées au cours des huit derniers jours.

La «colonne vertébrale» du circuit cyclable lévisien annoncé officiellement

Lors d’un point de presse, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a cnofirmé que la nouvelle piste cyclable multifonctionnelle qui longera le boulevard Guillaume-Couture sur une distance d’un peu plus de 14 km entre le Cégep de Lévis et la tête des ponts deviendra réalité. En 2022, une première phase de 4,8 km sera réalisée.

Le centre sportif du campus de Lévis de l’UQAR inauguré

C’est le 31 août qu’a eu lieu l’inauguration du centre sportif du campus de Lévis de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) par le recteur de l’UQAR, François Deschênes, accompagné de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, du maire de Lévis, Gilles Lehouillier, et du président de l’Association générale des étudiantes et des étudiant...

Vers une grève dans certains CPE de la région?

Réunies en assemblée générale le 1er septembre, les membres du Syndicat des travailleuses et des travailleurs des CPE de Québec–Chaudière-Appalaches–CSN ont voté à «forte majorité» en faveur d’un mandat de grève de dix jours à utiliser au moment jugé opportun.

COVID-19 : nouvel appel à la vaccination par les autorités

Le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de la Santé de la province, Christian Dubé, et le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, ont fait le point sur la situation sanitaire de la province, le 7 septembre dernier. Si M. Legault a indiqué que les Québécois devront «apprendre à vivre avec le virus», il a demandé une nouvelle fois à ses concitoyens non vaccinés ...

Un premier parc canin dans l’est de la ville

Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a inauguré le 24 août, accompagné de Stephen Boutin président du Groupe CSB et des élus municipaux, le second parc canin lévisien. Celui-ci est situé à l’est de la ville dans le nouveau quartier UMANO, à l’arrière du campus de l’UQAR à Lévis.