CRÉDIT : CAPTURE D'ÉCRAN

Elhadji Mamadou Diarra, chef du parti politique Repensons Lévis (RL) et candidat à la mairie de Lévis, accompagné de Vanessa Couturier et Mireille Bélanger, candidates de RL dans les districts Breakeyville et Saint-Nicolas respectivement, a annoncé, le 14 octobre, qu’il fera de la sécurité routière un enjeu crucial s’il venait qu’à être élu le 7 novembre prochain. Le parti politique municipal lévisien souhaite notamment abaisser la vitesse de la circulation routière à au moins 40 km/h dans tous les secteurs résidentiels de la ville ainsi que près des infrastructures de sports et de loisirs.

«Trop de jeunes qui circulent dans les rues de nos quartiers sont exposés à des dangers qui pourraient être enrayés avec une volonté politique ferme», a soutenu M. Diarra. Si les Lévisiens venaient qu’à le choisir comme maire de Lévis, le chef de RL a assuré que la sécurité piétonnière et cycliste sera la «priorité absolue» de son administration.

S’il était accompagné des candidates à titre de conseiller municipal des districts Breakeyville et Saint-Nicolas, c’est que ces quartiers vivent avec un important enjeu de sécurité routière. RL s’est désolé de constater que les voitures roulent à des vitesses excessives sur l’avenue Saint-Augustin et sur la rue Saint-Hélène à Breakeyville.

«Ça fait des années que le maire sortant dit qu’il va agir entre autres pour renforcir la sécurité piétonnière sur la route 132 à la hauteur du Village de Saint-Nicolas, mais il met la faute sur le (dos) du ministère des Transports, à qui appartient cette route», a argué Elhadji Mamadou Diarra à propos du district Saint-Nicolas.

La vitesse d’au moins 40 km/h a été retenue par le parti municipal puisque l’Institut national de santé publique du Québec a démontré que pour les piétons et les cyclistes, le risque de décès lors d’une collision avec un véhicule est de seulement 10 % à une vitesse de 30 km/h tandis qu’elle grimpe à 75 % à une vitesse de 50 km/h.

Une demande citoyenne

Repensons Lévis s’est notamment appuyé sur divers commentaires de citoyens et statistiques afin de faire de la sécurité routière un de ses plus grands chevaux de bataille. Le parti politique a souligné que le Service de police de la Ville de Lévis a enregistré 5 579 accidents de la route, dont il avait la responsabilité du dossier, sur son territoire depuis 2017. Bien que la pandémie ait contribué grandement à une diminution de 70 % des accidents de la route entre 2019 et 2020, il n’en est pas moins important de s’en préoccuper, selon M. Diarra.

«Je souhaite que nous continuions sur cette lancée, je veux que nous travaillions à réduire les accidents sur la route. Je souhaite évaluer la circulation routière dans chacun des districts et évaluer les possibilités de réduction de la vitesse», a-t-il soutenu.

Ajoutons que le parti a assuré que les Lévisiens sont grandement préoccupés à propos de la sécurité routière. «On entend régulièrement cette problématique lors de notre porte-à-porte. Il ne faut pas attendre qu’il y ait un accident pour agir, non, il faut agir en amont», a ajouté le candidat à la mairie de Lévis.

RL analysera également l’ajout de mesures physiques, comme des dos d’âne ou l’ajout de signalisation de traverse piétonnière, dans certains secteurs afin d’atteindre son objectif qui est d’enrayer le nombre d’accidents mortels chaque année sur le territoire.

LF10 déjà en marche sur ce dossier

La conseillère municipale sortante du parti politique municipal Lévis Force 10 (LF10) – Équipe Lehouillier dans le district Bienville et présidente du Comité consultatif sur la sécurité publique et la circulation de la Ville de Lévis, Amélie Landry, a tenu à souligner au Journal que sa formation politique avait déjà préparé les assises concernant la sécurité dans les rues du territoire lévisien avant la campagne électorale.

En effet, en mai dernier, le maire sortant, Gilles Lehouillier, avait annoncé la mise en place d’une nouvelle direction des transports et de la mobilité durable à la Ville de Lévis. Le premier mandat de cette dernière est, notamment, d’entreprendre un chantier sur la sécurité dans les rues résidentielles et la fluidité de la circulation dans l’ensemble du territoire lévisien.

«Avec la création de la nouvelle direction de transport et mobilité, c’est à partir de là qu’on souhaite faire une vaste campagne de consultation. LF10 est d’avis qu’il faut d’abord consulter la population avant d’annoncer des mesures arbitraires comme la réduction de limite de vitesse sur l’ensemble du territoire», a exposé Mme Landry.

Cette dernière a ajouté qu’il est important de consulter la population afin de connaître et cibler les enjeux de chacun des quartiers pour prendre une décision éclairée quant aux actions à effectuer.

Les plus lus

Incendie majeur à la Davie

Avec l'aide des sapeurs du chantier maritime, plusieurs équipes du Service de la sécurité incendie de la Ville de Lévis (SSIVL) sont actuellement déployées au Chantier Davie, à Lauzon, afin de combattre un important brasier qui s'est déclaré ce matin dans l'un des entrepôts de l'entreprise.

De nouveaux locaux à la hauteur de la demande

L’inauguration des nouvelles installations du comptoir alimentaire le Grenier, situé au sous-sol de l’église Christ-Roi, a eu lieu en présence du président du conseil d’administration de l’organisation, Yvon Gosselin, des coprésidents d’honneur de la campagne de financement, René Bégin, président du conseil d’administration de la Caisse Desjardins de Lévis, et Gilles Lehouilier, maire sortant de L...

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention urgente.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Nouveau défi sportif pour la Fondation Ancrage Jeunesse

La Fondation Ancrage Jeunesse a joint ses forces avec la Fondation Jeunesse du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu'avec le Gym Facteur 23 afin de créer un événement sportif à Lévis. L’activité a pour but d’amasser des fonds pour aider et soutenir les jeunes qui sont suivis par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). Le Défi Facteur...

L’homme disparu dans les eaux du fleuve a été retrouvé

Le Lévisien disparu dans les eaux du fleuve Saint-Laurent après que son embarcation eu chaviré a été retrouvé samedi en après-midi.

Une rentrée appréciée au Collège

Près d’un mois après la reprise des classes dans l’institution du Vieux-Lévis, les dirigeants du Collège de Lévis se réjouissent des premières semaines de l’année scolaire 2021-2022, lors de laquelle les élèves de l’école secondaire privée ont pu vivre une rentrée plus normale que l’an dernier.

COVID-19 : près de 60 nouveaux cas découverts dans la région

Après une légère accalmie hier, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé vendredi que 58 nouveaux cas de COVID-19 ont été découverts dans la région au cours des 24 dernières heures. La majorité d'entre eux ont été confirmés dans le sud de la Chaudière-Appalaches.

Soins de santé dans la région : une situation alarmante

Avec un système de la santé déjà fatigué avant même la pandémie de COVID-19, le syndicat des professionnels en soins de Chaudière-Appalaches craint arriver à un point de non-retour dans le prochain mois. Selon l’organisation syndicale, les hôpitaux de Lévis, Montmagny, Saint-Georges et Thetford Mines pourraient se retrouver en bris de service après le 15 octobre prochain, date où le personnel soig...

Un nouveau service pour les aînés offert par les Lions

Le Club Lions Saint-Étienne/Saint-Nicolas/Saint-Rédempteur a inauguré son tout nouveau vélo-calèche, le 23 septembre dernier. Ce nouveau moyen de transport permettra d’offrir des balades à vélo aux résidents de résidences pour aînés du territoire couvert par le club.