CRÉDIT : ÉRICK DESCHÊNES

Comme d’autres organismes du même domaine ailleurs au Québec, les groupes d’action communautaire de la Chaudière-Appalaches ont interrompu leurs services dans le cadre d’une nouvelle action de la campagne Ensemble pour le communautaire, le 25 octobre dernier. Dans la région, des représentants de ces organisations basées à Lévis ainsi que dans Montmagny-L’Islet ont manifesté près du bureau de comté du député de Lévis et président de l’Assemblée nationale, François Paradis.

Exaspérés devant le silence du gouvernement devant leurs demandes, les membres des groupes d’action communautaire du Grand Lévis présents près de l’ancienne gare fluviale de Lévis ont utilisé à plusieurs reprises leurs sifflets pendant la manifestation. Avec ce moyen de pression, ils désiraient «se faire entendre» par le gouvernement caquiste «qui désengage l’État face à l’action communautaire».

Concrètement, les groupes d’action communautaire québécois demandent à ce que le gouvernement provincial reconnaisse leur autonomie, qu’il dépose sa nouvelle politique de reconnaissance de l’action communautaire qu’ils «attendent depuis 15 ans», un financement plus substantiel à la mission des organismes ainsi que davantage d’investissements pour assurer le filet social des plus démunis.

Au niveau des sommes demandées au gouvernement pour ses demandes, les groupes d’action communautaire estiment que Québec devrait investir environ 470 M$. Un «petit investissement» qui rapporterait selon l’une des porte-parole des organismes communautaires présents lors de la manifestation, Naélie Bouchard-Sylvain, la coordonnatrice du Regroupement d’éducation populaire en action communautaire de Québec et Chaudière-Appalaches.

«On est près des gens, on est capable de répondre aux besoins et nous avons également des missions de transformation sociale pour améliorer la société. Quand on compare ce qu’on demande avec la somme projetée pour le troisième lien ou les millions de dollars que nous perdons en raison de l’évasion fiscale, on voit que c’est un choix politique de ne pas réinvestir dans les organismes communautaires ainsi que de ne pas déposer le plan d’action. C’est vraiment un manque d’engagement politique.»

Notons que les organismes d’ailleurs en Chaudière-Appalaches ont également profité des derniers jours pour poser des actions dans leur secteur respectif afin de faire connaître leurs revendications.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

Noyade à Breakeyville : un homme retrouvé dans sa piscine

Un homme de 54 ans à mobilité réduite a été retrouvé inanimé au fond de sa piscine samedi en fin d’après-midi, à Breakeyville.

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

Le Lab22 s’impliquera à l’École Marcelle-Mallet

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce...

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...