Il y a de cela fort longtemps, dans une contrée lointaine, vivait un roi avec sa fille bien-aimée, la princesse Beth. CRÉDIT : COURTOISIE - LUC ROBERGE

Raynald Grenier, auteur-compositeur de Beauport, en est à son cinquième album, alors qu’il a déjà sorti des trames sonores de comédie musicale, d’opéra et de film. Beth & Noa, sa dernière parution, est un ballet qu’il souhaite faire connaître aux États-Unis ainsi qu’en Europe. Pour se faire, il a usé du savoir-faire de Lévisiens.

En effet, le chef d’orchestre Gilles Léveillé ainsi que la firme Curcuma Design ont respectivement travaillé sur la réalisation ainsi que le visuel de l’album Beth & Noa.

Le Lévisien et la firme lévisienne ont non seulement mis la main à la pâte dans cet album, mais aussi dans les quatre dernières œuvres de l’auteur-compositeur.

«C’est une œuvre qui se démarque par son histoire et par ses thèmes musicaux. Ce qu’il y a de particulier dans le ballet, c’est le dialogue entre les danseurs et l’orchestre. La complicité et l’influence réciproque mènent à ce que j’appelle l’osmose», a illustré Raynald Grenier.

Composition musicale

M. Grenier aime travailler avec Gilles Léveillé, chef d’orchestre lévisien. Lors de la création de l’album, ils n’ont pas travaillé avec de réels musiciens, mais plutôt une technologie qui représente exactement les notes et les tonalités écrites par M. Grenier.

«Ce sont des modules de son de très haute gamme. Des échantillonneurs de son d’orchestre qui permette vraiment la reproduction exacte et fidèle, tant au niveau du son de l’instrument que des mouvements des instruments de l’orchestre. Il faut une très grande expertise pour pouvoir opérer tout cet équipement-là et Gilles Léveillé est l’une des rares personnes au Québec à avoir une expertise aussi approfondie. J’ai le privilège de travailler avec ce musicien chevronné, il respecte les partitions d’orchestre que j’ai faites dans les règles de l’art», a expliqué Raynald Grenier.

Visuels

«Il y a de cela fort longtemps, dans une contrée lointaine, vivait un roi avec sa fille bien-aimée, la princesse Beth. Le roi régnait sur un vaste territoire et son royaume, composé de nombreux villages et hameaux, s’étendait à perte de vue», peut-on lire au prologue du libretto qui accompagne l’album.

Luc Roberge, de Curcuma Design, avait en main le libretto lors de la création du visuel. L’explication du thème de chaque chanson lui a permis de capter l’essence de l’histoire et de faire ressortir le personnage de Beth qui vit «une histoire épique et romantique».

«C’est stimulant de travailler et de voir que mon visuel peut aller à l’international. C’est le fun, surtout un projet musical comme ça. Le côté artistique nous intéresse beaucoup», conclut-il.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Une exception qui vire au cauchemar

Charlotte (nom fictif) est l’une des Québécoises qui peut profiter de l’exemption de porter le masque dans les lieux publics, en raison de sa condition médicale. Depuis juillet 2020, ce droit s’est transformé en chemin de croix pour la Lévisienne qui fait face à plusieurs refus dans des commerces de la région.

Beaumont fêtera en grand en 2022

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

Noyade à Breakeyville : un homme retrouvé dans sa piscine

Un homme de 54 ans à mobilité réduite a été retrouvé inanimé au fond de sa piscine samedi en fin d’après-midi, à Breakeyville.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

Loïc Mathieu prépare un nouveau cadeau pour le CPSL

Après avoir réuni plus de 4 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale de Lévis (CPSL) lors de la dernière Guignolée du Dr Julien, Loïc Mathieu récidive cet automne. Comme l’an dernier, l’adolescent lévisien récolte de nouveau des contenants consignés afin de supporter financièrement l’organisme basé dans le Vieux-Lévis.

Le Lab22 s’impliquera à l’École Marcelle-Mallet

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce...

Une première pelletée de terre pour le pavillon d’enseignement préclinique de la Chaudière-Appalaches

Les travaux de construction du nouveau pavillon d’enseignement préclinique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) sur le site de l’Hôtel-Dieu de Lévis ont été inaugurés, le 4 novembre dernier. Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Danielle McCann, min...

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.