Thierry Durand (sur la première photo) a récemment laissé les rênes de Convergence action bénévole à Bruno Brochu (sur la deuxième photo). CRÉDIT : COURTOISIE

Après 11 années à la barre de Convergence action bénévole (CAB), Thierry Durand (sur la photo de gauche) a officiellement quitté, le 16 décembre dernier, l’organisme communautaire pour relever de nouveaux défis. C’est Bruno Brochu (sur la photo de droite) qui occupe maintenant le poste de directeur général.

D’emblée, Thierry Durand se réjouit d’avoir mobilisé les différents organismes communautaires de la région et d’avoir collaboré avec eux à la mise sur pied de plusieurs projets collectifs innovateurs. Comme dans tout départ, l’ancien directeur général de CAB quitte avec un petit regret.

«Le volet que j’aurais aimé le plus pousser dans mes 11 ans, c’est notre volet de soutien aux organisations, de devenir vraiment meilleur là-dedans. On a pris de grands virages cet automne et au printemps passé, mais je n‘ai pas pris le temps de finaliser tout ça. Pour le reste, je suis vraiment content. J’ai vraiment fait le maximum que j’étais capable à chaque année puis ça a donné de beaux résultats», s’est réjoui M. Durand.

Le 211, Convergence espoir cancer, projet Réseau et la redynamisation de la Table régionale des organismes communautaires de Chaudière-Appalaches (TROCCA) sont des projets dont Thierry Durand est fier lorsqu’il regarde tout le chemin parcouru depuis son arrivé chez Convergence action bénévole. C’est non sans un brin de nostalgie qu’il quitte, mais avec l’envie de continuer à changer le milieu communautaire pour le mieux.

Le directeur général sortant a soulevé qu’il aimerait «avoir plus d’impact encore».

«L’une des choses que je trouvais difficiles dans le travail communautaire c’est qu’on essaie de soutenir des personnes qui décrochent du système. Nous sommes là pour pallier aux besoins de ces personnes et pour les aider à se raccrocher, peu importe la manière. Parfois, c’est comme essayer de mettre un pansement sur une plaie qui est toujours en train de s’agrandir. J’essaie de voir si je pouvais aller travailler plus à ce niveau-là. Le communautaire c’est très utile, il faut en avoir, mais est-ce que c’est possible de travailler en amont afin d’éviter que les gens aient besoin de nous finalement? C’est ce à quoi je réfléchis.»

Thierry Durand ne sait donc toujours pas où la vie le mènera. Son objectif bien en tête, il se permet une pause avant de recommencer à accomplir sa mission. Avant son départ, il a assuré la transition avec le nouveau directeur général, Bruno Brochu.

«Ma préoccupation était de voir comment la prochaine personne allait prendre la relève ici. Je pense que Bruno partage ma vision du développement et d’être pertinent pour les bonnes choses. Non pas pertinent pour l’organisation, mais pour la communauté que l’on dessert. Sachant que Bruno partage ça, il va mettre ça à sa couleur. Il va le faire à sa manière, mais ça va rester dans la même philosophie», a illustré M. Durand.

Nouveau visage dans le milieu communautaire

Originaire de Saint-David et résidant actuellement à Québec, M. Brochu vient du milieu économique, plutôt que communautaire, ce dont il ne se cache pas. Par contre, il fait du bénévolat et a travaillé au sein de Médecins Sans Frontières comme administrateur terrain dans les camps de réfugiés, où il a assuré la gestion des ressources humaines, financières et matérielles. Cette expérience de travail lui a donné envie de travailler «avec des gens qui aident des gens». Le modèle d’affaires de CAB est donc «une belle motivation professionnelle» pour Bruno Brochu.

Selon Thierry Durand, «l’idée ce n’est pas de trouver une personne qui a les connaissances techniques, l’idée c’est de trouver une personne qui a la vision et le savoir-être. La fibre communautaire se découvre au travers plein de personnes, plein de savoir et de milieux professionnels et je pense que Bruno a ça».

Bien que M. Brochu ne réside plus dans la région, pour y avoir grandi et travaillé, il connaît bien certains aspects de la Chaudière-Appalaches et est prêt à y découvrir le milieu communautaire.

«Depuis deux semaines je suis avec Thierry qui a commencé à m’impliquer. Tous les jours, je découvre de nouvelles facettes de l’organisation. Il a monté une organisation qui sort de l’ordinaire. Elle est vraiment unique puis c’est fascinant de découvrir l’implication des gens, des employés et de tout ce qui concerne le bénévolat», a mentionné le nouveau directeur général.

Il dit être ravi de pouvoir débuter son nouveau mandat avec l’aide de M. Durand pour assurer la transition.

«Ça me permet de bien assimiler tout ce qui s’en vient. Thierry me donne un peu la couleur de Convergence action bénévole par rapport à où on devrait aller. Mon idée, ce n’est pas de tout virer de bord, mais d’accompagner chacun des coordonnateurs qui font déjà bien leur travail et d’apporter un peu de ma couleur. Je suis ici pour la continuité», a conclu Bruno Brochu.

Les plus lus

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

Carambolage sur l'autoroute 20

L'autoroute 20 Ouest a été fermée pendant une bonne partie de la journée du 19 janvier, à partir de la route Lallemand (Lauzon) jusqu'au chemin du Sault à Saint-Romuald, à la suite d'une série de collisions survenues vers 11h impliquant plusieurs véhicules entre le chemin des Îles et un peu après l'avenue Taniata.

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

Legault donne un «grand coup» pour freiner la quatrième vague

En compagnie du ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 30 décembre, la mise en place d’une nouvelle série de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus dans la province. Dès demain, les Québécois devront, entre autres, de nouveau vivre avec un couvre-...

COVID-19 : le nombre d'hospitalisations continue d'augmenter dans la région

Selon les données publiées jeudi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), le nombre de personnes hospitalisées en raison de la COVID-19 est encore à la hausse.

COVID-19 : plusieurs indicateurs continuent d'être au rouge dans la région

Selon les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie dans la province publiées ce lundi par l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), la situation sanitaire de la Chaudière-Appalaches continue de se détériorer.

Québec présente son plan de match pour le retour des élèves en présence

En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, le ministre de l’Éducation du Québec, Jean-François Roberge, a présenté, le 5 janvier, les mesures qui seront en vigueur pour permettre le retour des élèves en classe. Pour le moment, Québec vise toujours une rentrée présentielle pour le lundi 17 janvier.

Revue 2021 - Rétrospective de juin

Alors que le Vieux Bureau de Poste offrait deux comédies aux citoyens, Valérie Garneau recevait la médaille de citoyenneté d’honneur de Lévis. Sans oublier, en juin, les nouveautés dans la revitalisation de Charny, le nouvel Appart Anticafé et l’inauguration des Frigos partagés.

Les hôpitaux de la région débordés par la COVID-19

Depuis le début de la vague de COVID-19 occasionnée par le variant Omicron, la Chaudière-Appalaches est durement touchée et ses hôpitaux régionaux également. En date du 6 janvier, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) recensait 107 patients hospitalisés répartis entre l’Hôtel-Dieu de Lévis, l’Hôpital de Saint-Georges, l’Hôpital de Montmagny et l’Hôpit...