Michel Tardif sera le candidat du Parti conservateur d’Éric Duhaime dans Bellechasse. Photo : Éric Gourde – La Voix du Sud

Comme l’a dévoilé il y a quelques semaines La Voix du Sud, le président de la Société historique de Bellechasse (SHB), Michel Tardif, sera le candidat du Parti conservateur du Québec (PCQ) dans Bellechasse lors des élections provinciales cet automne. Le chef de cette formation politique, Éric Duhaime, en a fait l’annonce lors d’une conférence de presse à Saint-Anselme, le 2 juin.

Résident de Saint-Henri depuis 1995, Michel Tardif est notamment détenteur d’un certificat et d’un baccalauréat en sciences biologiques de l’Université de Montréal. Depuis une vingtaine d’années, il travaille en restructuration organisationnelle.

L’ancien conseiller municipal de Saint-Henri s’est aussi impliqué au sein de l’Association des biologistes du Québec, du Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ), du Conseil de bassin de la rivière Etchemin, la Réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix de l’UNESCO et le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA). Pour expliquer son choix de porter les couleurs conservatrices, le président de la SHB a indiqué qu’Éric Duhaime et le programme du PCQ avaient fortement pesé dans la balance.

«Éric possède toutes les qualités et les prérequis pour occuper les fonctions de premier ministre du Québec. La deuxième raison est le programme du Parti conservateur du Québec. Avec ce programme, Éric et les membres ont mis les bases pour faire du Québec un endroit où l’innovation sera encouragée, où les enfants seront fiers de demeurer, où les travailleurs seront respectés et où les aînés seront protégés», a déclaré le candidat du PCQ dans Bellechasse.

Du même souffle, comme plusieurs militants du PCQ, Michel Tardif a indiqué que la gestion de la crise de la COVID-19 par le gouvernement actuel avait aussi été une motivation derrière ce saut en politique provinciale.

«Souvenons-nous de toutes les cicatrices découlant du manque de professionnalisme dans la gestion de la crise sanitaire, d’un gouvernement qui a choisi de gouverner par sondage plutôt que sur des bases scientifiques. Personne ne souhaite revivre le retrait du droit de pratiquer un sport ou de refuser une éducation de qualité à un jeune. Personne ne souhaite à nouveau abandonner nos aînés. Personne ne souhaite réélire un gouvernement qui gouverne par décrets et qui distribue des milliards unilatéralement», a soutenu M. Tardif.

Concrétiser le troisième lien

En ce qui a trait aux enjeux locaux qu’il souhaite aborder lors de la campagne, le candidat conservateur dans Bellechasse a indiqué qu’il désirait à renforcer le sentiment de fierté des jeunes face à leur milieu de vie et leur milieu scolaire, enrichir l’offre de services en formation professionnelle et favoriser la création d’emplois ainsi que le recrutement et la rétention de nouveaux travailleurs.

S’il est élu le 3 octobre prochain, il veut également régler le dossier des horaires de faction pour les ambulances dans Bellechasse, fournir une couverture cellulaire sur tout le territoire, faciliter l’intégration des activités agricoles et forestières au développement des municipalités, redonner aux municipalités l’autonomie en développement territorial ainsi que favoriser le développement des projets récréotouristiques et les projets culturels et patrimoniaux.

Mais le projet prioritaire pour celui «qui veut être la voix de Bellechasse à l’Assemblée nationale et pas la voix de l’Assemblée nationale dans Bellechasse» est la concrétisation du troisième lien interrives entre les rives sud et nord.

«J’ai l’intention de faire aboutir le dossier du troisième lien et de ne pas en faire uniquement une promesse électorale. Le troisième lien est vital pour le développement économique de notre comté et de toute notre région. Un gouvernement conservateur respectera les vœux des élus et des citoyens en procédant à la construction de ce lien si stratégique pour les régions de Québec, de Chaudière-Appalaches et de tout l’est du Québec», a conclu M. Tardif.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La microbrasserie L’Ironie du 13 inaugure ses installations

La microbrasserie lévisienne, L’Ironie du 13, a inauguré ses locaux, le 14 juillet dernier, et est prête à recevoir sa clientèle dans ses installations en plein cœur du parc industriel de Saint-Romuald. Les cinq copropriétaires ont obtenu leur permis de brasseur le 17 juin dernier et déjà sept bières brassées entièrement à Lévis figurent au menu.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

De Lévis au Bic avec Bruno Blanchet

Le comédien et auteur, Bruno Blanchet, entamait un parcours à pied de la gare fluviale de Lévis au parc national du Bic près de Rimouski, le 9 juillet dernier.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Objectif 300 000 $

C’est en présence de plusieurs élus, de membres de la communauté de Saint-Nicolas et de plusieurs de ses bénévoles que le Service d’entraide de Bernière-Saint-Nicolas (SEBSN) a lancé une campagne de financement, le 1er juin dernier. Tenue sous la présidence d’honneur de Jacques Demers, président-directeur général des Productions horticoles Demers, l’initiative, dont le coup d’envoi a été donné aux...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.