Photo : Gilles Boutin - Archives

Le Bureau du coroner a déposé, le 22 juin dernier, le rapport de Me Geneviève Thériault concernant le décès de la Lévisienne Monique Labrecque, dans la soirée du 24 mai 2020. Dans son rapport, la coroner recommande au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) ainsi qu’au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) «de compléter promptement l’évaluation des effectifs ambulanciers» à Lévis.

C’est en raison d’un arrêt cardiorespiratoire que la Lévisienne est décédée le soir du 24 mai 2020 après que son mari ait déposé un premier appel au 911 à 19h25. Étant un code de priorité 7, les ambulanciers se sont rendus sur place à 19h45, mais ont dû rebrousser chemin sans voir Mme Labrecque en raison d’un nouvel appel de priorité 1 logé quelques minutes après leur arrivée.

À 20h10, le mari de la défunte a fait un deuxième appel et les paramédics sont arrivés sur place à 20h23. Lors du transfert de son lit à la civière chaise, la Lévisienne a subi un arrêt cardiorespiratoire et malgré les manœuvres de réanimation, son décès a été constaté à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

Dans son rapport, Me Thériault souligne que si Monique Labrecque avait été prise en charge dès l’arrivée de la première ambulance, son décès aurait peut-être pu être évité.

«Si Mme Labrecque avait été transportée à l’Hôpital Hôtel-Dieu de Lévis à ce moment, elle n’aurait peut-être pas fait d’arrêt cardiorespiratoire ou elle se serait trouvée à l’hôpital lors de l’arrêt cardiorespiratoire», peut-on lire dans le rapport de la coroner.

Soulignons toutefois qu’aucun examen externe, autopsie et analyse toxicologique n’ont pu être effectués puisque le Bureau du coroner a été mandaté tardivement pour cet avis.

Un deuxième rapport qui souligne le manque d’ambulances

Dans son rapport, Geneviève Thériault soutient que l’étude de la problématique des effectifs ambulanciers sur le territoire lévisien doit être faite comme elle a été recommandée en 2020 par la coroner Julie Langlois lors du dépôt du rapport portant sur le décès d’Hugo St-Onge. Rappelons que M. St-Onge est cet ambulancier lévisien décédé en 2017 à la suite d’un arrêt cardiorespiratoire alors que les secours avaient mis 17 minutes avant d’arriver sur les lieux.

«Je recommande au MSSS en collaboration avec le CISSS-CA, de compléter promptement l’évaluation des effectifs ambulanciers dans la zone ambulancière de Lévis recommandée en 2020 et d’implanter rapidement toute mesure jugée nécessaire découlant de cette évaluation», a expliqué Me Thériault.

De son côté, la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL), qui joint sa voix à la cause de la bonification de la desserte ambulancière à Lévis, a insisté sur l’importance de la recommandation faite par la coroner.

«Le rapport de maintenant deux coroners est accablant pour la couverture ambulancière de Lévis, qui ne répond tout simplement plus aux besoins de la population qui a grandement évolué et vieilli dans les dernières années. 200 heures de service supplémentaires, c’est également ce que nous demandons : une ambulance de plus sur les routes pour desservir la population du Grand Lévis», a mentionné Marie-Josée Morency, vice-présidente exécutive et directrice générale de la CCIGL.

184 heures supplémentaires

À la suite du dépôt du rapport de la coroner Geneviève Thériault, le CISSS-CA a tenu à indiquer que plusieurs heures de desserte ambulancière ont été ajoutées depuis 2018.

«En avril 2018, soit trois mois après le triste décès de M. St-Onge, une ambulance a été ajoutée, ce qui correspond à 168 heures additionnelles. Cette bonification a été réalisée avant même le dépôt du rapport de la coroner en mai 2020. L'ajout s'est donc fait avant de recevoir cette recommandation, a exposé le CISSS-CA. À l'automne 2021, face aux besoins grandissants, l'offre a de nouveau été bonifiée avec 16 heures additionnelles.»

Cet ajout de 184 heures de service démontre que le délai pour répondre à une demande d’ambulance sur le territoire est de neuf minutes, «ce qui est comparable à ceux des municipalités de même envergure», a ajouté le CISSS-CA.

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La microbrasserie L’Ironie du 13 inaugure ses installations

La microbrasserie lévisienne, L’Ironie du 13, a inauguré ses locaux, le 14 juillet dernier, et est prête à recevoir sa clientèle dans ses installations en plein cœur du parc industriel de Saint-Romuald. Les cinq copropriétaires ont obtenu leur permis de brasseur le 17 juin dernier et déjà sept bières brassées entièrement à Lévis figurent au menu.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

De Lévis au Bic avec Bruno Blanchet

Le comédien et auteur, Bruno Blanchet, entamait un parcours à pied de la gare fluviale de Lévis au parc national du Bic près de Rimouski, le 9 juillet dernier.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Objectif 300 000 $

C’est en présence de plusieurs élus, de membres de la communauté de Saint-Nicolas et de plusieurs de ses bénévoles que le Service d’entraide de Bernière-Saint-Nicolas (SEBSN) a lancé une campagne de financement, le 1er juin dernier. Tenue sous la présidence d’honneur de Jacques Demers, président-directeur général des Productions horticoles Demers, l’initiative, dont le coup d’envoi a été donné aux...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.