P.H. Tech compte 325 employés répartis sur quatre sites. Photo : Courtoisie

Pour soutenir sa croissance exceptionnelle, le fabricant de composants de fenêtres et de portes-patio P.H. Tech a accueilli de nouveaux investisseurs dans son capital, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, qui ont permis à ses dirigeants de racheter l’entreprise de Lévis.

En 60 ans d’existence, la petite entreprise fondée à Lévis par deux entrepreneurs en construction, Raymond et Dominique Dallaire, est devenue un joueur majeur dans l’industrie canadienne, qui affiche des revenus de près de 100 M$. Dès ses débuts, P.H. Tech mise sur un nouveau matériau, le PVC, qui fera son succès, sans cesse renouvelé par les innovations de produit. 

«On est sur une belle lancée depuis les sept dernières années. Pour soutenir cette croissance, ça prend du capital. Il faut investir dans l’innovation et dans l’équipement», explique Caroline Dallaire, présidente de P.H. Tech depuis 2015 et représentante de la deuxième génération de dirigeants de la famille Dallaire.

Ce qui va justement amener l’entrée au capital de P.H. Tech de deux nouveaux actionnaires, Banque Nationale Placements Privés et Desjardins Capital, après le départ d’un fonds d’investissement plutôt spécialisé dans les entreprises de taille moyenne. C’est notamment la forte activité des secteurs de la construction et de la rénovation qui a encouragé le choix des investisseurs, convaincus par les réalisations et le potentiel de P.H. Tech.

Cet appui permettra ainsi à l’entreprise «d’avoir le capital nécessaire pour poursuivre son développement» et «les coudées franches pour poursuivre son plan de croissance», explique Desjardins Capital, en plus d’assurer «que l’expertise, les emplois et le contrôle de l’entreprise restent au Québec». 

Un savoir-faire né à Lévis

Tout commence en 1962 à Lévis, quand Raymond et Dominique Dallaire décident de proposer des fenêtres plus performantes à leurs clients, parfois mécontents des produits alors sur le marché. «Ils se sont mis à la table à dessin et ont commencé à concevoir des fenêtres. Ils ont continué à construire des maisons pour financer le démarrage de l’entreprise, jusqu’à ce qu’elle soit rentable», raconte Caroline Dallaire, la fille d’un des fondateurs. Aujourd’hui, P.H. Tech compte 325 employés répartis sur quatre sites, dont deux usines d’assemblage aux États-Unis. 

L’expertise de P.H Tech repose sur la production de composants. «On ne fait pas de fenêtres finies, on vend à des manufacturiers, précise la dirigeante. Donc, on ne voit jamais le nom P.H. Tech quand on achète une fenêtre ou une porte, mais nous sommes derrière la conception du produit, la production de toutes les pièces qui vont être assemblées par nos clients, les manufacturiers.» 

Et, c’est ce savoir-faire qui a été développé dans l’usine de Lévis. D’abord, le PVC est venu remplacer l’aluminium et le bois. «Dans ce temps-là, c’était un nouveau matériau, rappelle Caroline Dallaire. Rapidement, même si le Québec est son marché naturel, l’entreprise a eu opportunité d’exporter au Canada, même en Europe, et aux États-Unis.»

En 1978, c’est au tour de la porte-patio de faire son apparition sur le marché. «Son avènement à la fin des années 70 nous a fait connaître et on a pris beaucoup d’ampleur. C’était l’une des premières portes qui n’était pas en aluminium, souligne la présidente. À la fin des années 80 et début des années 90, les fenêtres qui étaient en bois avec des morceaux de PVC sont devenues des fenêtres tout en PVC.» 

P.H. Tech poursuit sur sa lancée en développant de nouveaux produits de plus en plus performants. L’entreprise a ainsi lancé une nouvelle fenêtre à verre triple pour répondre aux cibles de la certification américaine, Energy Star. Le secteur est en effet toujours poussé à davantage d’innovation pour répondre aux normes en matière de consommation d’énergie de plus en plus avancées. 

 

Les plus lus

Un visage bien connu de la Traverse disparaît

Bien connu des usagers de la traverse Québec-Lévis et des visiteurs réguliers du Vieux-Lévis et du secteur de la Traverse, Marcel Aubin est décédé le 21 juillet dernier à l'âge de 85 ans.

La microbrasserie L’Ironie du 13 inaugure ses installations

La microbrasserie lévisienne, L’Ironie du 13, a inauguré ses locaux, le 14 juillet dernier, et est prête à recevoir sa clientèle dans ses installations en plein cœur du parc industriel de Saint-Romuald. Les cinq copropriétaires ont obtenu leur permis de brasseur le 17 juin dernier et déjà sept bières brassées entièrement à Lévis figurent au menu.

La situation ne s’améliore pas à l’urgence de l’Hôtel-Dieu

Comme depuis plusieurs mois, l’urgence de l’Hôtel-Dieu de Lévis continue d’être bondée et sa capacité est dépassée, même pendant les semaines estivales. Plusieurs éléments expliquent cette tempête parfaite qui donne un nouveau coup dur aux soignants de l’établissement lévisien.

De Lévis au Bic avec Bruno Blanchet

Le comédien et auteur, Bruno Blanchet, entamait un parcours à pied de la gare fluviale de Lévis au parc national du Bic près de Rimouski, le 9 juillet dernier.

Sensibiliser les jeunes au transport actif

Kinésiologue et passionné de cyclisme, Jean-Gabriel Turgeon a créé le programme Vert une vie active, dont l’objectif est d’initier les participants au vélo et de les sensibiliser à l’environnement. À Lévis, les jeunes du Camp de jour Rive-Sud et du Patro vont profiter de cette initiative.

Chronique historique - La quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis

Des documents enfouis dans les dédales administratifs contiennent des informations parfois surprenantes sur des éléments de l’histoire des localités. À preuve, un rapport du ministère de l’Agriculture du Canada, daté du 31 octobre 1901, nous brosse une esquisse historique intéressante de la quarantaine des bestiaux de la Pointe-Lévis.

Objectif 300 000 $

C’est en présence de plusieurs élus, de membres de la communauté de Saint-Nicolas et de plusieurs de ses bénévoles que le Service d’entraide de Bernière-Saint-Nicolas (SEBSN) a lancé une campagne de financement, le 1er juin dernier. Tenue sous la présidence d’honneur de Jacques Demers, président-directeur général des Productions horticoles Demers, l’initiative, dont le coup d’envoi a été donné aux...

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 13 juillet 2022

Les membres du Chœur du Cégep de Lévis remercient chaleureusement les généreux donateurs et les spectateurs du concert-bénéfice pour l’Ukraine, tenu sous la direction de Carole Legaré. Un montant de 4 500 $ a été remis à la Fondation Canada-Ukraine. Au moins 450 personnes ont assisté à cet événement mémorable.

Dans l'oeil de Michel - Chronique du 20 juillet 2022

L’entreprise lévisienne Transit a offert au Comptoir alimentaire Le Grenier un ordinateur portable d’une valeur de 1 400 $. Rappelons que Transit est en activité depuis 1971 et est la plus importante entreprise de distribution de pièces automobiles dans l’est du Canada. Sur la première photo, de gauche à droite, on peut voir Rachel Leblanc, directrice des ressources humaines chez Transit, Stéphane...

Projet immobilier à Saint-Lambert : la municipalité rassure les citoyens

Une assemblée publique de consultation sur le projet de résolution 145-22 a eu lieu le 19 juillet au Centre municipal de Saint-Lambert. Lors de cet événement, les porte-parole de la municipalité ont tenu à répondre à plusieurs questions qu'avaient les citoyens.