CRÉDIT : ARCHIVES

Depuis le 1er octobre à 16h30, le portrait des luttes qui auront cours dans le cadre des élections municipales au Québec est connu. À Lévis, cinq candidats croiseront notamment le fer pour devenir le maire de la ville, le 7 novembre prochain.

En effet, en plus du maire sortant et chef de Lévis Force 10 (LF10), Gilles Lehouillier, et du chef de Repensons Lévis (RL), Elhadji Mamadou Diarra, trois candidats indépendants sont aussi en lice pour ce poste.

Chamroeun Khuon, candidat lors des deux dernières élections fédérales dans Bellechasse-Les Etchemins-Lévis, André Voyer, candidat indépendant défait par M. Lehouillier en 2017, et Maryse Labranche, la candidate défaite du défunt parti Renouveau Lévis pour le poste de conseillère municipal du district Charny en 2017, brigueront les suffrages.

Quant aux 15 postes de conseillers municipaux de Lévis, des élections seront également nécessaires dans tous les districts. Dans la quasi majorité des secteurs, une lutte à deux, entre les candidats de LF10 et de RL, aura lieu. Seule une course à trois fera rage dans le district Saint-David. Serge Côté, le conseiller municipal sortant et porte-couleur de LF10, Sylvain Gagnon, le représentant de RL, et David Cantin, un candidat indépendant, tenteront d’obtenir la confiance des électeurs du district Saint-David.

Notons que le portait complet des luttes qui auront lieu dans le cadre des élections municipales à Lévis peut être consulté au www.ville.levis.qc.ca/la-ville/election-municipale/candidats/.

Couronnements et autres luttes à surveiller

Ailleurs dans le Grand Lévis, plusieurs élections ne seront finalement pas nécessaires. À Saint-Lambert-de-Lauzon, le maire sortant, Olivier Dumais, les conseillers sortants Germain Couture (siège numéro 1), Renaud Labonté (siège numéro 2), Dave Bolduc (siège numéro 3), Caroline Fournier (siège numéro 5) et Anick Campeau (siège numéro 6) ainsi que la candidate Stéphanie Martel (siège numéro 4) ont tous été élus sans opposition.

Ce scénario s’est aussi reproduit à Beaumont et à Saint-Henri. À Beaumont, les élus sortants, David Christopher (maire), Gaétan Lefebvre (conseiller du district du Moulin), Nicole Massicotte (conseillère du district d’Orléans), Claude Lemieux (conseiller du district du Domaine), Suzanne Lachance (conseillère du district de la Seigneurie) et Donald Mercier (district de Ville-Marie), ainsi qu’Andy Labrie-Laflamme (district de Vincennes) siègeront à la table du conseil pour la période 2021-2025.

À Saint-Henri, les élus sortants, le maire Germain Caron et les conseillers Richard Turgeon (siège numéro 1), Bruno Vallières (siège numéro 2), Julie Dumont (siège numéro 3), Michel L’Heureux (siège numéro 4) et Gervais Gosselin (siège numéro 6), et l’aspirant conseiller François Robitaille (siège numéro 5) ont aussi été élus sans opposition.

À Saint-Anselme, trois élections seront nécessaires. D’abord, le maire sortant, Yves Turgeon, devra affronter Roch Roy, le chef d’Équipe Roch Roy. Les candidats de ce groupe à des postes de conseiller, Yves Marquis (siège numéro 1) et Simon Roy (siège numéro 3), devront respectivement livrer un duel face à Jean-François Carrier et Rudy Fillion. Pour leur part, les autres membres d’Équipe Roch Roy, Denise Couture (siège numéro 2), Gaétan Turgeon (siège numéro 4), Jérôme Roy (siège numéro 5) et Alain Carrier (siège numéro 6), ont été élus sans opposition.

Enfin, à Saint-Michel-de-Bellechasse, le maire sortant, Éric Tessier, luttera avec Stéphane Garneau, un conseiller municipal dans le conseil sortant, pour déterminer qui sera le premier citoyen de cette municipalité au lendemain du 7 novembre. Pour le siège numéro 1 de conseiller, l’élue sortante Suzanne Côté devra rivaliser avec Ronald Gonthier.

Au siège numéro 2, une lutte à trois fera rage entre Clermont Lacasse, celui qui occupait ce poste, Nathalie Lessard, une conseillère sortante qui occupait un autre siège, et Éric Blais. Pour le siège numéro 3, le conseiller sortant Frédéric Lavigne devra battre Sylvie Lauzon, une conseillère sortante qui occupait un autre siège, afin de pouvoir siéger de nouveau. Pour le siège numéro 4, deux nouveaux venus, Myriam Legras et Janny Roy, tenteront la confiance de leurs concitoyens.

Notons finalement qu’André Goulet (siège numéro 5) et Dany Simard (siège numéro 6) ont été élus sans opposition au conseil municipal de Saint-Michel-de-Bellechasse.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

Les projets de la famille Gagné deviennent Batiga

Pierre Gagné et ses deux fils, Karl et Alexandre, sont derrière d’importants projets lévisiens, comme la construction du Lévis Centre des congrès, de l’hôtel Four Points by Sheraton et du complexe immobilier le Proxi, pour ne nommer que ceux-là. Cette année, la famille Gagné qui a évolué sous plusieurs entreprises a décidé de rassembler ses forces et créer la société immobilière Batiga.

Prostitution : Alliance-Jeunesse toujours en action

Le projet Volet Intervention Prostitution (VIP) existe depuis 2013 chez Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière. Ce volet, qui s’adresse aux travailleurs et travailleuses du sexe ainsi qu’aux victimes d’exploitation sexuelle, compte plus de 500 personnes majeures qui ont recours à ce service par année. Depuis maintenant un an, l’organisme lévisien a aussi mis en place le projet VIP juvénile, pour...

Une année de transition avant une «grande reconfiguration»

L’équipe pastorale des trois paroisses catholiques de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon a connu plusieurs changements au cours de l’été. Fort de l’arrivée de nouveaux membres, le groupe qui anime la vie paroissiale de Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis travaillera sur plusieurs dossiers afin qu’il soit fin prêt pour sa nouvelle vocation d’équipe pastorale miss...

Dans l'œil de Michel - Chronique du 10 novembre 2021

Une campagne de sociofinancement GoFundMe a été lancée pour aider un garçon de 10 ans, Sanniel de Lévis (1re photo), atteint d’un cancer des os agressif et qui subit actuellement une chimiothérapie. Les dons permettront à la mère de rester à ses côtés pendant qu’il se concentre sur sa guérison. Pour les aider : www.gofundme.com/f/aider-sanniel-battre-le-cancer-des-os-10-ans.

Sanimax : Lévis voit ses demandes être acceptées par le gouvernement provincial

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis s'est réjouie, le 17 novembre, que le gouvernement du Québec a donné suite à ses demandes pour s'attaquer au problème d'odeurs de l'usine Sanimax, à Charny.

Atteint du parkinson, il relève le Défi vélo de Parkinson Québec

Carl Montpetit a 50 ans et est diagnostiqué de la maladie de Parkinson depuis l’âge de 43 ans. Le 24 août dernier, il a parcouru près de 180 kilomètres entre Victoriaville et Montmagny afin d’amasser des fonds dans le cadre du défi vélo de l’organisme Parkinson Québec. Au moment d’écrire ces lignes, le montant des dons amassés s’élevait à plus de 3 500 $.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 17 novembre 2021

C’est avec beaucoup d’émotion qu’Anne Fournier a lancé son tout premier livre : Mahikan (1re photo). Avocate depuis plus de vingt-cinq ans, elle exerce principalement en protection de la jeunesse en milieu autochtone. Sa carrière en droit a été précédée d’une première brève incursion à l’université dans un tout autre domaine, suivie d’une période de cinq années où elle pratique le métier de photog...