CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

Le projet, dont le plan avait été présenté le 30 mars dernier, comprend un coin feu, un espace pour dessiner à la craie, un endroit lounge sous une pergola, une maison de poupées, des balançoires et, notamment, une grande girafe, emblème de Deuil-Jeunesse, ainsi que plusieurs autres petits clins d’œil aux passe-temps préférés de Norah et Romy.

«Quand j’entre dans le jardin, ce n’est pas un simple jardin que je vois, c’est le côté ludique de mes filles. Assises sur leur nuage, je suis certaine qu’elles disent : ‘’Regarde maman, des cubes Minecraft, sors les guimauves on va se faire un feu. Où est mon bébé blanc, il faudrait que je l’apporte dans la maison de poupées’’. Je tiens à remercier tous les partenaires et tous les donateurs de nous avoir aidés dans le moment où j’avais le plus besoin de les faire vivre à jamais», a émotivement soutenu Amélie Lemieux, maman de Norah et Romy.

C’est grâce aux nombreux donateurs et partenaires que le Jardin Norah et Romy a pu être construit et ce dernier servira à apaiser le cœur de nombreuses familles endeuillées. «Le jardin est maintenant un lieu de recueillement pour petits et grands de notre organisme qui traversent des moments souffrants. Les familles de Deuil-Jeunesse peuvent venir se recueillir dans un jardin rempli d’amour», a expliqué Josée Masson, fondatrice, présidente et directrice générale de Deuil-Jeunesse.

Un projet soutenu par une mère impliquée

En novembre 2020, Amélie Lemieux a décidé de partager son histoire via la plateforme de Deuil-Jeunesse. La Lévisienne et l’organisme ont produit une vidéo pour sensibiliser la population à la cause et aux services de Deuil-Jeunesse, cette dernière a été visionnée plus de 130 000 fois.

«Ensemble, nous voulions partager à quel point les services de Deuil-Jeunesse, trop méconnus malheureusement, étaient importants pour elle comme pour ceux et celles qui vivent des deuils et des pertes», a souligné Mme Masson.

C’est avec l’envie d’offrir un hommage et une douceur à Mme Lemieux que Deuil-Jeunesse a sollicité l’appui de donateurs et de partenaires pour la réalisation de cet important projet. Ces derniers ont répondu en grand nombre, notamment dans la cadre de l’initiative MardiJeDonne.

Pour l’organisme de Québec, le Jardin Norah et Romy sera à jamais «un espace de confiance et d’émotions» où tous ceux qui vivent un deuil difficile pourront se recueillir dans le respect.

Les plus lus

Les élections municipales minute par minute

C'est aujourd'hui que les Québécois sont appelés aux urnes afin de choisir leurs élus municipaux. Comme à son habitude, le Journal de Lévis vous propose une couverture de cette journée décisive minute par minute afin que vous puissiez connaître les derniers développements de la fin de la campagne à Lévis ainsi qu'à Saint-Anselme et Saint-Michel-de-Bellechasse.

Le Club de golf Beaurivage s’animera pour la saison hivernale

Les nouveaux propriétaires du Club de golf Beaurivage lanceront cet hiver la première programmation hivernale du club de golf situé à Saint-Étienne-de-Lauzon. Au menu, sentiers de patin, de raquette ainsi que pistes de ski de fond.

10 ans pour la Maison de soins palliatifs du Littoral

En activité depuis le 11 novembre 2011, la Maison de soins palliatifs du littoral (MSPL) fêtera le 11 novembre prochain ses 10 ans. L’organisme, qui a pour mission d’accompagner les personnes en fin de vie, a réussi, lors de la dernière décennie, à aider aux alentours de 1 200 personnes et leur famille.

Les projets de la famille Gagné deviennent Batiga

Pierre Gagné et ses deux fils, Karl et Alexandre, sont derrière d’importants projets lévisiens, comme la construction du Lévis Centre des congrès, de l’hôtel Four Points by Sheraton et du complexe immobilier le Proxi, pour ne nommer que ceux-là. Cette année, la famille Gagné qui a évolué sous plusieurs entreprises a décidé de rassembler ses forces et créer la société immobilière Batiga.

Prostitution : Alliance-Jeunesse toujours en action

Le projet Volet Intervention Prostitution (VIP) existe depuis 2013 chez Alliance-Jeunesse Chutes-de-la-Chaudière. Ce volet, qui s’adresse aux travailleurs et travailleuses du sexe ainsi qu’aux victimes d’exploitation sexuelle, compte plus de 500 personnes majeures qui ont recours à ce service par année. Depuis maintenant un an, l’organisme lévisien a aussi mis en place le projet VIP juvénile, pour...

Une année de transition avant une «grande reconfiguration»

L’équipe pastorale des trois paroisses catholiques de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon a connu plusieurs changements au cours de l’été. Fort de l’arrivée de nouveaux membres, le groupe qui anime la vie paroissiale de Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis travaillera sur plusieurs dossiers afin qu’il soit fin prêt pour sa nouvelle vocation d’équipe pastorale miss...

Dans l'œil de Michel - Chronique du 10 novembre 2021

Une campagne de sociofinancement GoFundMe a été lancée pour aider un garçon de 10 ans, Sanniel de Lévis (1re photo), atteint d’un cancer des os agressif et qui subit actuellement une chimiothérapie. Les dons permettront à la mère de rester à ses côtés pendant qu’il se concentre sur sa guérison. Pour les aider : www.gofundme.com/f/aider-sanniel-battre-le-cancer-des-os-10-ans.

Sanimax : Lévis voit ses demandes être acceptées par le gouvernement provincial

Par voie de communiqué, la Ville de Lévis s'est réjouie, le 17 novembre, que le gouvernement du Québec a donné suite à ses demandes pour s'attaquer au problème d'odeurs de l'usine Sanimax, à Charny.

Atteint du parkinson, il relève le Défi vélo de Parkinson Québec

Carl Montpetit a 50 ans et est diagnostiqué de la maladie de Parkinson depuis l’âge de 43 ans. Le 24 août dernier, il a parcouru près de 180 kilomètres entre Victoriaville et Montmagny afin d’amasser des fonds dans le cadre du défi vélo de l’organisme Parkinson Québec. Au moment d’écrire ces lignes, le montant des dons amassés s’élevait à plus de 3 500 $.

Dans l'œil de Michel - Chronique du 17 novembre 2021

C’est avec beaucoup d’émotion qu’Anne Fournier a lancé son tout premier livre : Mahikan (1re photo). Avocate depuis plus de vingt-cinq ans, elle exerce principalement en protection de la jeunesse en milieu autochtone. Sa carrière en droit a été précédée d’une première brève incursion à l’université dans un tout autre domaine, suivie d’une période de cinq années où elle pratique le métier de photog...