Au cours des trois prochaines années, le Lab22 et l‘École Marcelle-Mallet joindront leurs forces pour réduire l’empreinte écologique de l’école privée lévisienne. CRÉDIT : ALEXANDRE BELLEMARE

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action jeunesse, le gouvernement du Québec annonçait que le Secrétariat de la jeunesse du Québec investira 3 M$ sur trois ans pour soutenir la démarche du Lab22 qui vise à accompagner et soutenir les écoles dans leur transition écologique, le 22 octobre dernier. 19 écoles du Québec, dont l’École Marcelle-Mallet, ont été sélectionnées pour participer à ce projet.

Intéressée depuis plusieurs années via une foule de projets reliés à l’action citoyenne et l’environnement, l’École Marcelle-Mallet a décidé de se lancer à pieds joints dans une transition écologique afin de mettre en place les outils qui lui permettront de réduire son bilan carbone et acquérir les meilleures pratiques pour diminuer ses impacts sur l’environnement.

«On se demandait comment on pouvait faire en sorte que toutes nos initiatives vertes et d’actions citoyennes soient mises ensemble pour que ce soit plus cohérent et faire un tout un peu plus organisé», explique Julie Ouellet, directrice des services aux élèves de l’école privée lévisienne.

Bien que ses élèves aient mis sur pied différents projets verts d’envergure au cours des années, l’établissement scolaire se demandait ce qu’il pourrait faire dans ses efforts au quotidien. C’est à ce moment que le projet du Lab22 est devenu intéressant.

«Ce qu’on désirait, c’était vraiment qu’un organisme puisse nous soutenir dans cette transition écologique en réduisant notre bilan carbone et augmenter le pouvoir d’agir de nos élèves», indique Mme Ouellet.

Trois ans de projets écologiques

Au cours des trois prochaines années, l’École Marcelle-Mallet travaillera de pair avec l’équipe du Lab22 afin de réduire son bilan carbone et son empreinte écologique. D’abord, le Lab22 fera le tour de l’école pour évaluer le bilan carbone de cette dernière afin de bien cerner les actions à prendre.

«À la suite de ça, avec l’équipe du Lab22 et les élèves, on pourra déterminer les actions qu’on est prêt à prendre pour améliorer notre situation et faire des actions qui seront concrètes et qui serviront à quelque chose», souligne la directrice des services aux élèves.

En plus du bilan carbone, des questionnaires seront envoyés aux élèves, aux membres du personnel et aux parents afin de connaître leurs idées. Puis, au cours de la deuxième année jusqu’à la moitié de la troisième année du projet, des actions seront mises en place. Avant de clore la troisième année du partenariat, le Lab22 effectuera de nouveau le bilan carbone de l’école et tous pourront ainsi constater les effets de ces nouvelles initiatives.

Des projets déjà en marche

Bien que le Lab22 vienne tout juste de débarquer dans l’établissement scolaire lévisien plusieurs projets verts étaient déjà dans les cartons des élèves et de la direction. En effet, plusieurs initiatives sont déjà en place pour encourager le recyclage et le compostage entre les murs de l’école, des élèves du programme Leader techno-scientifique réfléchissent à élaborer des mini-serres pour produire des pousses, d’autres aimeraient développer un espace jardinage dans la cour de l’école et, comme chaque année, des élèves de l’École Marcelle-Mallet nettoieront un parc au printemps prochain.

«Ces initiatives-là viennent de nos élèves parce que c’est eux qui nous en parlent via le parlement étudiant et leurs différentes actions. Ils nous le disent qu’il faut faire quelque chose en ce sens, donc on (la direction) met tout en place pour les aider là-dedans», partage Julie Ouellet.

Les plus lus

Une nouvelle gamme de vêtements pour les travailleurs basée à Lévis

L’entrepreneur lévisien Mario Fournier a récemment accouché d’un nouveau projet entrepreneurial avec Hugo Girard, le célèbre homme fort et animateur de télévision. Les deux hommes d’affaires ont lancé il y a un mois Hugo Strong, une nouvelle gamme de vêtements destinés principalement aux travailleurs.

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Québec diminue la taille des rassemblements dès le 26 décembre

Devant la nouvelle dégradation de la situation épidémiologique de la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 22 décembre, l’imposition d’une nouvelle mesure afin de freiner la propagation du coronavirus. Cependant, les rassemblements réunissant 10 personnes pourront avoir lieu les 24 et 25 décembre.

Départ d’un grand nom du milieu communautaire

Après 11 années à la barre de Convergence action bénévole (CAB), Thierry Durand (sur la photo de gauche) a officiellement quitté, le 16 décembre dernier, l’organisme communautaire pour relever de nouveaux défis. C’est Bruno Brochu (sur la photo de droite) qui occupe maintenant le poste de directeur général.

Pas de messes en présence pour le temps des Fêtes

Par voie de communiqué, l'archevêché de Québec a annoncé, le 22 décembre, qu'il suspend les célébrations collectives sur son territoire, incluant Lévis, à compter du 23 décembre à minuit jusqu'au 10 janvier, à l'exception des funérailles. L'institution a pris cette décision en raison de l'aggravation de la situation épidémiologique dans la province.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

COVID-19 : deux décès enregistrés en Chaudière-Appalaches, mais le nombre d'hospitalisations est stable

Comme ailleurs au Québec, l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. Au cours de la fin de semaine, deux décès liés à la maladie sont également survenus dans la région. Toutefois, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié lundi par le Centre intégré de santé et de services sociaux, le nombre de personnes hospitalisées est demeuré sensibl...

COVID-19 : une autre journée similaire aux précédentes en Chaudière-Appalaches

La hausse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches alors que plus de 400 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Cependant, comme hier, la situation demeure stable dans les hôpitaux et aucun nouveau décès provoqué par la maladie n'a été annoncé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de...

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

COVID-19 : Québec met en place de nouvelles restrictions

Devant la situation épidémiologique «critique» de la province, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé, le 20 décembre, un nouveau train de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus au Québec.