Filles du Roy, seigneurs de Beaumont et de Vincennes, membres du comité organisateur et le maire de la municipalité, David Christopher, ont dévoilé, le 3 novembre, les détails entourant les festivités.

C’est en présence de plusieurs partenaires et d’élus de la région que le comité organisateur des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont a dévoilé, le 3 novembre, la programmation et le logo des festivités qui se dérouleront l’an prochain dans la municipalité bellechassoise.

«Il y aujourd’hui 349 ans, le 3 novembre 1672, l’intendant Jean Talon cédait à Charles Couillard le fief qui allait devenir la seigneurie de Beaumont. Pour les 350 ans de Beaumont l’an prochain, on veut vraiment donner le goût aux gens de la région de célébrer cet anniversaire. Nos racines sont profondes et nous les mettrons en vedette, mais il était aussi important pour le comité organisateur de célébrer le présent», a d’emblée souligné Alain Grenier, coprésident du comité organisateur, lors d’une conférence de presse au Moulin de Beaumont.

C’est sous le thème Au gré des saisons que s’articuleront les festivités soulignant le 350e anniversaire de Beaumont en 2022. Si tout au long de la prochaine année 45 journées sont consacrées à des événements dans la municipalité bellechassoise, les fêtes du 350e anniversaire de Beaumont miseront sur quatre événements phares, soit un par saison.

D’abord, les festivités s’amorceront en février avec la présentation de Célébrons l’hiver, au parc récréotouristique de Vincennes. En plus du lancement officiel des fêtes du 350e anniversaire, l’événement permettra aux Beaumontois d’assister à l’arrivée des seigneurs de Vincennes et de Beaumont et des Filles du Roy ainsi que s’égayer grâce notamment à un tournoi de hockey bottine, de la danse extérieure ou des feux d’artifice.

Au printemps, Hommage aux bâtisseurs, nos acériculteurs suivra en avril. À cette occasion, une cabane à sucre sera reconstituée sur la place de l’Église. En plus de pouvoir se sucrer le bec, les visiteurs pourront profiter d’un brunch ainsi que de séances de danse.

À l’été, les festivités culmineront les 30 et 31 juillet avec la Fête au Domaine seigneurial de Beaumont, un site situé à l’ouest du village bellechassois. Le chemin du Domaine deviendra alors une voie piétonne où chapiteau, kiosques et espaces festifs convieront le public à des activités de dégustation, différentes prestations et visites guidées. De plus, les Compagnons de la Nouvelle-France érigeront un campement pour reconstituer la vie des soldats lors du régime français. Un défilé se tiendra également pendant cette activité.

Enfin, les festivités se termineront le 4 décembre, avec la Grande fête de clôture. Brunch dominical, discours des dignitaires et dépôt du Codex 2022-2072 sont, entre autres, au menu de cette dernière activité.

Une image représentative de la communauté

Lors du point de presse, la coprésidente du comité organisateur, Nicole Picard, a profité de l’occasion pour dévoiler le logo des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont. Mettant à l’avant-plan le cap qui sera atteint par la municipalité bellechassoise en 2022, les chiffres formant 350 comportent chacun des éléments représentant Beaumont : le patrimoine, la culture, l’agriculture, ses moulins et le fleuve Saint-Laurent.

«Nous voulions un logo festif, mais également épuré. Cette image de marque rappelle également la thématique choisie des saisons et l’eau. Ce logo représente bien notre passé, mais aussi notre évolution jusqu’à aujourd’hui», a expliqué Mme Picard.

Dans un autre ordre d’idées que la coprésidente du comité organisateur a également profité de l’occasion pour annoncer que deux livres écrits par Jean-Claude Tardif et Gaston Cadrin portant sur l’histoire de Beaumont seront publiés au cours des prochains mois.

Notons finalement que les personnes intéressées à en savoir plus sur la programmation des fêtes du 350e anniversaire de Beaumont peuvent consulter la page Facebook de l’événement, 350e-Beaumont. Pour les citoyens de la municipalité qui aimeraient être bénévoles lors des activités, ils peuvent faire part de leur intérêt au comité organisateur en écrivant à Beaumont350ans@gmail.com.

Les plus lus

Une nouvelle gamme de vêtements pour les travailleurs basée à Lévis

L’entrepreneur lévisien Mario Fournier a récemment accouché d’un nouveau projet entrepreneurial avec Hugo Girard, le célèbre homme fort et animateur de télévision. Les deux hommes d’affaires ont lancé il y a un mois Hugo Strong, une nouvelle gamme de vêtements destinés principalement aux travailleurs.

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Québec diminue la taille des rassemblements dès le 26 décembre

Devant la nouvelle dégradation de la situation épidémiologique de la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 22 décembre, l’imposition d’une nouvelle mesure afin de freiner la propagation du coronavirus. Cependant, les rassemblements réunissant 10 personnes pourront avoir lieu les 24 et 25 décembre.

Départ d’un grand nom du milieu communautaire

Après 11 années à la barre de Convergence action bénévole (CAB), Thierry Durand (sur la photo de gauche) a officiellement quitté, le 16 décembre dernier, l’organisme communautaire pour relever de nouveaux défis. C’est Bruno Brochu (sur la photo de droite) qui occupe maintenant le poste de directeur général.

Pas de messes en présence pour le temps des Fêtes

Par voie de communiqué, l'archevêché de Québec a annoncé, le 22 décembre, qu'il suspend les célébrations collectives sur son territoire, incluant Lévis, à compter du 23 décembre à minuit jusqu'au 10 janvier, à l'exception des funérailles. L'institution a pris cette décision en raison de l'aggravation de la situation épidémiologique dans la province.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

COVID-19 : deux décès enregistrés en Chaudière-Appalaches, mais le nombre d'hospitalisations est stable

Comme ailleurs au Québec, l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. Au cours de la fin de semaine, deux décès liés à la maladie sont également survenus dans la région. Toutefois, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié lundi par le Centre intégré de santé et de services sociaux, le nombre de personnes hospitalisées est demeuré sensibl...

COVID-19 : une autre journée similaire aux précédentes en Chaudière-Appalaches

La hausse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches alors que plus de 400 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Cependant, comme hier, la situation demeure stable dans les hôpitaux et aucun nouveau décès provoqué par la maladie n'a été annoncé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de...

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

COVID-19 : Québec met en place de nouvelles restrictions

Devant la situation épidémiologique «critique» de la province, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé, le 20 décembre, un nouveau train de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus au Québec.