CRÉDIT : GILLES BOUTIN - ARCHIVES

L’équipe pastorale des trois paroisses catholiques de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon a connu plusieurs changements au cours de l’été. Fort de l’arrivée de nouveaux membres, le groupe qui anime la vie paroissiale de Saint-Jean-l’Évangéliste, Saint-Joseph-de-Lévis et Saint-Nicolas-de-Lévis travaillera sur plusieurs dossiers afin qu’il soit fin prêt pour sa nouvelle vocation d’équipe pastorale missionnaire.

Rappelons d’emblée que le curé des trois paroisses lévisiennes, Paolo Maheux, a démissionné cet été afin de vivre une année de ressourcement. Dans une lettre annonçant son départ, le prêtre a indiqué qu’il n’allait pas être de retour dans ses fonctions à la suite de cette pause.

De plus, l’abbé Nelson Audet est devenu prêtre-collaborateur sans participation à l’équipe pastorale tandis que l’abbé français Laurent Gouneau est retourné sur le Vieux Continent. Alexandre Gauvin, animateur de pastorale laïque, s’est pour sa part joint au service de la pastorale dans l’équipe de l’archidiocèse de Québec.

Pour remplacer Paolo Maheux jusqu’en août prochain, Denis Cadrin, un prêtre qui a notamment été le curé de la paroisse Saint-Joseph-de-Lévis il y a une dizaine d’années, a accepté d’être le pasteur administrateur des trois paroisses lévisiennes.

«Je terminais ma mission à Sainte-Foy et j’ai accepté de prendre la relève pendant un an en attendant qu’on nomme un nouveau prêtre-modérateur. Quand M. Maheux a donné sa démission, les équipes étaient déjà formées dans le diocèse. L’évêque ne voulait pas revenir sur les nominations. C’est un défi important puisque je travaille avec trois paroisses. Ça fait quand même neuf ans que j’ai quitté le poste de curé de Saint-Joseph-de-Lévis», a expliqué M. Cadrin.

Pour l’épauler dans sa nouvelle mission, l’archevêché de Québec a nommé Patrice Vallée et Léopold Manirabarusha comme vicaires, tandis que le vicaire Bruno Allard conserve ses fonctions. Sonia Bergeron, Bruno Bernard, Claire Couture et Béatrice Gloux poursuivent leur travail à titre d’agents de pastorale.

Pluie de défis

Au cours des prochains mois, l’équipe pastorale travaillera à mettre en place différents projets ou initiatives afin de donner vie à la nouvelle unité missionnaire Desjardins-Chutes-Chaudière, qui réunit les trois paroisses de Lévis et Saint-Lambert-de-Lauzon. Ces instances ont été mises en place ce printemps par l’archidiocèse de Québec afin de maximiser les ressources humaines de l’organisation, dans le contexte de la diminution des ressources, et marquer un changement de vision. En effet, l’archidiocèse de Québec désire être «plus présent sur le terrain et aller davantage vers les citoyens».

«On veut aller au-delà des personnes que nous rejoignons présentement dans nos églises. On a à trouver de nouvelles pistes pour aller vers les autres. Comme l’équipe pastorale ne peut joindre tout le monde, on veut notamment que les baptisés s’impliquent davantage pour être des témoins à leur manière auprès des gens qu’ils côtoient ainsi qu’en soutenant les gens plus vulnérables de notre communauté et en combattant les injustices», a illustré l’abbé Cadrin.

Dans la même veine, les paroisses catholiques impliqueront davantage les adultes dans le cheminement de la foi des enfants baptisés, pour éviter de «semer des graines dans un terrain infertile». Avec ce changement de vision, l’équipe pastorale de l’unité mission Desjardins-Chutes-Chaudière entend être toujours présente pour les catholiques de la région, sans tomber dans le prosélytisme.

«Avec l’explosion des médias sociaux, il y a une panoplie de trucs qui sont disponibles au niveau de la spiritualité. Mais il y a beaucoup d’adultes qui sont en recherche de sens et nous serons toujours présents pour prendre le temps avec les adultes pour démêler tout ça. Avec la pandémie, on voit également beaucoup de gens vivre des situations douloureuses. On a beaucoup parlé de santé physique au cours des derniers mois, mais on doit aussi parler des besoins (spirituels) des gens», a imagé Sonia Bergeron.

En plus de cette préparation, l’unité missionnaire Desjardins-Chutes-Chaudière entend mettre en place un comité de coordination pour réfléchir sur la structure administrative des trois paroisses lévisiennes, «sans changer la couleur propre de chaque paroisse». De plus, l’avenir des 14 églises des trois paroisses, notamment en transformant certains temples en bâtiments multifonctionnels, sera à l’agenda des équipes de l’unité missionnaire au cours des prochains mois.

Les plus lus

Une nouvelle gamme de vêtements pour les travailleurs basée à Lévis

L’entrepreneur lévisien Mario Fournier a récemment accouché d’un nouveau projet entrepreneurial avec Hugo Girard, le célèbre homme fort et animateur de télévision. Les deux hommes d’affaires ont lancé il y a un mois Hugo Strong, une nouvelle gamme de vêtements destinés principalement aux travailleurs.

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Québec diminue la taille des rassemblements dès le 26 décembre

Devant la nouvelle dégradation de la situation épidémiologique de la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 22 décembre, l’imposition d’une nouvelle mesure afin de freiner la propagation du coronavirus. Cependant, les rassemblements réunissant 10 personnes pourront avoir lieu les 24 et 25 décembre.

Départ d’un grand nom du milieu communautaire

Après 11 années à la barre de Convergence action bénévole (CAB), Thierry Durand (sur la photo de gauche) a officiellement quitté, le 16 décembre dernier, l’organisme communautaire pour relever de nouveaux défis. C’est Bruno Brochu (sur la photo de droite) qui occupe maintenant le poste de directeur général.

Pas de messes en présence pour le temps des Fêtes

Par voie de communiqué, l'archevêché de Québec a annoncé, le 22 décembre, qu'il suspend les célébrations collectives sur son territoire, incluant Lévis, à compter du 23 décembre à minuit jusqu'au 10 janvier, à l'exception des funérailles. L'institution a pris cette décision en raison de l'aggravation de la situation épidémiologique dans la province.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

COVID-19 : deux décès enregistrés en Chaudière-Appalaches, mais le nombre d'hospitalisations est stable

Comme ailleurs au Québec, l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. Au cours de la fin de semaine, deux décès liés à la maladie sont également survenus dans la région. Toutefois, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié lundi par le Centre intégré de santé et de services sociaux, le nombre de personnes hospitalisées est demeuré sensibl...

COVID-19 : une autre journée similaire aux précédentes en Chaudière-Appalaches

La hausse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches alors que plus de 400 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Cependant, comme hier, la situation demeure stable dans les hôpitaux et aucun nouveau décès provoqué par la maladie n'a été annoncé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de...

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

COVID-19 : Québec met en place de nouvelles restrictions

Devant la situation épidémiologique «critique» de la province, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé, le 20 décembre, un nouveau train de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus au Québec.