Pierre, Karl et Alexandre Gagné miseront sur Batiga pour propulser leurs projets passés, présents et futurs. CRÉDIT : COURTOISIE

Pierre Gagné et ses deux fils, Karl et Alexandre, sont derrière d’importants projets lévisiens, comme la construction du Lévis Centre des congrès, de l’hôtel Four Points by Sheraton et du complexe immobilier le Proxi, pour ne nommer que ceux-là. Cette année, la famille Gagné qui a évolué sous plusieurs entreprises a décidé de rassembler ses forces et créer la société immobilière Batiga.

«On a travaillé pendant des années sous des entités un peu séparées, il y a des choses qui se sont ajoutées par des concours de circonstances ou par notre désir d’implication. C’est pourquoi on souhaitait rapatrier tout ça sous une seule signature», lance d’emblée Karl Gagné.

Pierre, Karl et Alexandre ont choisi de créer Batiga pour offrir une plus grande envergure et apposer une signature à leurs projets, mettre sur pied un canal de communication efficace pour les enjeux de pénurie de main-d’œuvre ainsi que faire un lien entre le passé, le présent et le futur de leur regroupement.

«Avec Batiga, on peut y inclure le passé, le présent et le futur. Tout ce qui a été construit dans le passé, on l’intègre au projet. Pour le présent, ce sont les constructions qui se développent. Pour le futur, c’est d’entretenir une culture d’entreprise, de projets et de services», d’ajouter Pierre Gagné.

Originaires de Saint-Nérée-de-Bellechasse, les Gagné sont maintenant des résidents lévisiens depuis quelques années et souhaitent continuer d’offrir leurs services au développement de leur ville.

«Nous ne sommes pas des promoteurs et des gestionnaires strictement nichés dans un domaine. On a fait des acquisitions et on a construit des établissements qui sont en complémentarité. On est plutôt dans un volet optimisation d’un milieu de vie», expose Karl Gagné.

Une philosophie à cultiver

Pour Batiga, l’idée n’est pas seulement de livrer des projets et les quitter à terme, au contraire, la famille Gagné désire développer des écosystèmes complémentaires qui répondent aux besoins de leurs clientèles.

«On s’implique dans nos projets. On ne souhaite pas créer quelque chose en un an et ensuite les laisser tomber. On fait un développement parce que bien souvent, un projet en amène un autre et ils deviennent complémentaires. C’est pourquoi on se penche sur la création de milieux de vie afin d’augmenter la qualité de vie des usagers et résidents […] On développe une façon de faire pour que nos projets communiquent entre eux, mais aussi dans une philosophie de services aux clients», explique Alexandre Gagné.

L’entreprise familiale, qui implique tous les membres de la famille Gagné incluant l’épouse de Pierre ainsi que sa fille Gabrielle, misera également sur Batiga pour développer un sentiment d’appartenance chez ses quelque 250 employés qui proviennent de divers horizons que ce soient des domaines de l’hôtellerie, de la construction, de l’immobilier résidentiel et commercial ainsi que des services.

«Avec les enjeux de main-d’œuvre, ça nous permettra de rassembler nos forces et de retenir nos employés au sein de notre groupe en leur offrant des perspectives d’avancement chez Batiga», croit la famille Gagné.

C’est dans l’objectif de faire un tout qui avance au même rythme que Pierre, Karl et Alexandre Gagné ont décidé de se regrouper sous la signature Batiga.

«On crée des écosystèmes qui font en sorte qu’on a intérêt à communiquer davantage entre nos entités», souligne Karl Gagné.

Des projets déjà entamés

En raison de la pandémie et de la rareté des matériaux de construction, la famille Gagné a légèrement ralenti ses activités, mais plusieurs projets d’envergure sont entamés ou sur la table à dessin actuellement. On pense à la phase 3 du Proxi, qui permettra l’érection d’une tour de 21 étages annexée aux phases 1 et 2, à un projet immobilier déjà débuté sur la rue Saint-Louis dans le Vieux-Lévis ainsi qu’à la construction d’un hôtel dans le secteur de la Traverse. Tous ces projets seront également signés Batiga.

Ainsi, cette nouvelle signature arrive à un moment jugé opportun pour la famille Gagné qui souhaite relancer ses activités grâce à l’essor économique postpandémique qui se fait sentir depuis quelques mois dans le milieu des affaires à travers la province.

Les plus lus

Une nouvelle gamme de vêtements pour les travailleurs basée à Lévis

L’entrepreneur lévisien Mario Fournier a récemment accouché d’un nouveau projet entrepreneurial avec Hugo Girard, le célèbre homme fort et animateur de télévision. Les deux hommes d’affaires ont lancé il y a un mois Hugo Strong, une nouvelle gamme de vêtements destinés principalement aux travailleurs.

Une fermeture difficile à avaler

Les propriétaires de restaurants et de cinémas du coin sont unanimes, la nouvelle fermeture des salles à manger et de cinéma qui est en vigueur depuis le 31 décembre est un coup très dur pour les ressources financières, humaines et matérielles de leurs entreprises.

Québec diminue la taille des rassemblements dès le 26 décembre

Devant la nouvelle dégradation de la situation épidémiologique de la province, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé, le 22 décembre, l’imposition d’une nouvelle mesure afin de freiner la propagation du coronavirus. Cependant, les rassemblements réunissant 10 personnes pourront avoir lieu les 24 et 25 décembre.

Départ d’un grand nom du milieu communautaire

Après 11 années à la barre de Convergence action bénévole (CAB), Thierry Durand (sur la photo de gauche) a officiellement quitté, le 16 décembre dernier, l’organisme communautaire pour relever de nouveaux défis. C’est Bruno Brochu (sur la photo de droite) qui occupe maintenant le poste de directeur général.

Pas de messes en présence pour le temps des Fêtes

Par voie de communiqué, l'archevêché de Québec a annoncé, le 22 décembre, qu'il suspend les célébrations collectives sur son territoire, incluant Lévis, à compter du 23 décembre à minuit jusqu'au 10 janvier, à l'exception des funérailles. L'institution a pris cette décision en raison de l'aggravation de la situation épidémiologique dans la province.

Une fermeture qui déplaît

Certains citoyens sont mécontents de la décision de la Ville de Lévis de fermer certains sentiers du parc des Chutes-de-la-Chaudière lors de la saison hivernale.

COVID-19 : deux décès enregistrés en Chaudière-Appalaches, mais le nombre d'hospitalisations est stable

Comme ailleurs au Québec, l'augmentation des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. Au cours de la fin de semaine, deux décès liés à la maladie sont également survenus dans la région. Toutefois, selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie publié lundi par le Centre intégré de santé et de services sociaux, le nombre de personnes hospitalisées est demeuré sensibl...

COVID-19 : une autre journée similaire aux précédentes en Chaudière-Appalaches

La hausse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches alors que plus de 400 résidents de la région ont appris au cours des 24 dernières heures qu'ils avaient été infectés par le coronavirus. Cependant, comme hier, la situation demeure stable dans les hôpitaux et aucun nouveau décès provoqué par la maladie n'a été annoncé par le Centre intégré de santé et de services sociaux de...

COVID-19 : Québec serre la vis aux non-vaccinés

Comme le premier ministre du Québec l’avait laissé entendre à la fin de la dernière année, le gouvernement provincial va de l’avant avec l’implantation de mesures restrictives visant les personnes non vaccinées contre la COVID-19. Lors d’une mise à jour sur la situation épidémiologique de la province le 6 janvier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en a fait l’annonce...

COVID-19 : Québec met en place de nouvelles restrictions

Devant la situation épidémiologique «critique» de la province, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé, le 20 décembre, un nouveau train de mesures restrictives afin de freiner la propagation du coronavirus au Québec.